Journal d’une chercheuse d’emploi 7

Photo1710Portrait d’une copine dessinatrice croquée à son insu pendant notre dernier cours.

J’avoue j’en ai bavé, pas vous…? Mon amour… Ah Paul!!! Paul, Paul, Paul… Paul je crois que tu as fini par atteindre mes limites, mon point de non retour, de ras la casquette, de « j’en peux plus », de « non là faut pas pousser »…

Il y a quinze jours notre petite sauterie de groupe de 9h à 17h m’a bien pris la tête… Il s’agissait d’une fois encore (sur le métier 1000 fois remet ton ouvrage!) de refaire notre fameuse « lettre de motiv' »…

Nous étions 10 petits « nègres » au début de « l’aventure » comme ils disent dans l’poste… Il  y a 15 jours nous n’étions plus que 5 âmes de bonne volonté… Les 5 qui n’avaient pas encore compris que ça servait à rien. Les 5 qui voulaient encore croire que ça servirait à quelque chose. Les 5 têtus, les 5 volontaires qui se sentirent ce jour là je crois, de concert, les 5 dindons de la farce.

Je n’en puis plus Paul! Achève-moi!

La semaine dernière je fut reçu en rdv perso (comme tous les 15 jours) par la blonde Isabelle aux yeux bleus et dents du bonheur… Elle m’expliqua comment elle s’était senti humiliée et rabaissée la seule et unique fois où elle avait été te voir, toi, le beau Paul. Elle croyait peut-être que de me raconter qu’elle « savait » ce que je vivais allez nous rendre plus « copines » cela ne fut que, je crois, la goutte d’eau qui fit déborder le vase de ma patience déjà bien rempli au bout d’une heure d’entretien ou le bavardage « amical » avait 10 fois plus de place que le coaching pro que j’aurais été en droit d’attendre… le coaching en question étant… Inexistant. Une heure « Ha ma brave dame! C’est la crise… » Ça va bien chez la boulangère mais pas là.

Puis elle m’encouragea à quelques démarches que je n’avais et n’ai toujours pas envie de faire. En la regardant babiller je me disais qu’elle avait un job et que je n’en avais pas. Qu’elle avait dépensé pas mal de soussous pour sa jolie garde robe d’été et que je ne pouvais même pas aller m’acheter 3 t-shirt chez H&M avant  3 semaines…. Je me disais, je me disais que tout cela était grotesque, énervant, une perte de temps…

Tous les espoirs que j’avais voulu croire pouvoir fondé en cette expérience glissaient comme du sable entre mes doigts à ses pieds… Tandis qu’Isabelle, joyeuse, optimiste, fonceuse, me conseillait d’y aller à fond pour postuler à un job que je ne voulais pour rien au monde. Elle avait confiance en moi, parce que je « présente bien » a-t-elle répété plusieurs fois… Sans se rendre compte à quelle point  son prérorage me devenait de plus en plus… Pénible.

Nous étions donc 5… A notre dernière petite sauterie de groupe. La nouvelle date  a été fixé pour demain. Isabo n’y a pas été par 4 chemin et a annoncé la couleur : le vendredi elle est  très occupée, a d’autres chats à cravacher, elle ne sera pas là! J’ai longtemps hésité à abattre mon jeu et à dire moi aussi : le vendredi c’est ravioli… Je ne viendrai pas! La coupe est pleine, arrêtons ce jeu d’andouilles!!

Mais je n’ai rien dit. Demain je me ferai porter pâle, parce que je n’ai pas, vraiment pas le courage de faire l’ultime atelier à la con qui ne nous apporte rien… Non Paul, vois-tu là, j’ai été vraiment une bonne petite ces dernières semaines, mais là non je dis stop, merde, pute, crotte putain de bordel de merde de dieu : je dis non! Ça suffit!!

Je me débrouillerai sans Isabelle.

Il y aura la semaine prochaine un ultime rdv perso, je suppose que j’irai à celui-ci. Paul tu ne voudrais pas me répudier parce que je ne suis pas gentille avec ton Isabelle, hein?

Demain j’irai au dessin. Là où j’oublie tout le reste en dessinant, là ou le trait devient zen, là ou l’encre efface les frustrations où le temps suspend son vol et vous heures propices … (…)

Photo1709Comme elle m’a demandé si elle pouvait le gardé, une fois n’est pas coutume je me suis copié moi même en utilisant un peu de papier calque 😉 Celui-ci est en fait l’original.

Bisous à tous. Bon vendredi.

PS: la semaine j’ai postulé pour un job qui correspondait pil poil à ce que je sais faire (mes diplômes et mon expérience pro) Paul a fait suivre ma candidature et m’a invité à envoyer une belle lettre bien chiadée avec mon beau CV tout relooké à une énorme entreprise internationale basée dans ma ville. 8 jours ont passés… Pas de nouvelles… Adieu veaux, vaches, cochons…

13 commentaires sur « Journal d’une chercheuse d’emploi 7 »

  1. J’suis comme Isabelle, j’ai un boulot (mais je suis pas blonde), donc je ne peux même pas imaginer par quoi tu passes. Mais d’après ce que tu racontes (misère, quelle galère!), tu mérites bien une pause dessin pour te faire du bien ❤

  2. Très sympa(s) ce(s) portrait(s), je comprends qu’elle ait voulu le garder 🙂
    Tu veux que je te dise, Paul ne te mérite pas ! Et c’est quoi cette coach qui ne vient pas à ses propres rdv ?? Dommage que tu n’aies pas pu dire ta façon de penser, mais mieux vaut se méfier des conséquences effectivement :-/
    Téléphone à cette boîte pour voir s’ils ont bien reçu ton CV… 8 jours, c’est pas grand-chose, surtout pour une multinationale et en période de départ en vacances.

  3. Quel parcours du combattant ! c’est bien que tu l’écrives, on se rend mieux compte…… As tu contacté la boite en question ? à ta place, je le ferai. C’est quoi ton job souhaité ?

  4. J’ai une tolérance à l’incompétence assez limitée mais je dois reconnaître que lorsqu’elle se manifeste dans des jobs supposés aider des personnes en difficulté, elle m’est d’autant plus insupportable. L’absence de professionnalisme de cette femme est… déconcertant ! N’y a-t-il pas possibilité de faire des feedbacks sur ces soi-disant coachs ou formateurs afin que Paul change de prestataires professionnels lorsqu’ils sont mauvais, voire incompétents ?

    Quant au job qui t’intéresserait, je suis totalement d’accord avec d’autres blogueurs. 8 jours, c’est court comme délai. Et n’hésite surtout pas à appeler. Cela montre ton intérêt pour le post en plus de te permette d’en savoir un peu plus quant à un possible délai de réponse.

  5. cela me rappelle une collègue assistante sociale, qui venait en tailleur chanel, et en carré hermes et qui faisait la morale aux mères de familles qui dépensait trop… alors que leur salaire n’était même pas son argent de poche…

    1. Tu peux m’indiquer en MP le 06 de l’assistante sociale, je n’ai rien contre une assistante sociale en tailleur Chanel surtout s’il est noir.

      Bleck

  6. Je trouve que tu as été bien téméraire d’aller jusque là
    comme je comprends ta lassitude , ton épuisement … comme je comprends ta rage aussi
    chacun sa place , mais y’en a pas pour tout le monde
    peut être une opportunité en septembre , sais t’on jamais
    pense aux beaux jour à venir , c’est ce qui compte pour toi en ce moment
    une échappée belle Mahie
    et continue la peinture , ça te va si bien

    1. @Dr K : oui vive le dessin ! Et vive les sous ! Je veux un taf !

      @DDC : Sans mentionner qu’elle m’a fait signer pour ma présence à un autre rdv qu’elle m’a prposé de faire sauter, ce que j’ai accepté (car merde c’est trop ennuyeux !!!) Mais tout de même : contractuellement elle me devait (et surtout à paul) ce rdv… No comment , n’est-ce pas…

      @Mel : Le job est un post de gestionnaire de documents, autrement dit documentaliste d’entreprise…

      @Eric/Blaïque : il parait…

      @Cristophe : je l’ai déjà fait en lousdé mais bon je suis pas trop la bas pour dessiner 😉
      Heureusement c’est terminé.

      @Mia : Bah mon prochain rdv avec Paul sera pour faire le point sur la prestation et entre autre l’évaluer… (C’est ce qui est sur le papier !)

      @Séia : Oui c’est parfois un peu bizarre… On avait pas l’impression qu’elle nous aidait vraiment, mais qu’elle gagne sa vie comme ça … c’était « étrange » ! Surtout quand elle disait des trucs comme « la prochaine fois on va faire « l’entretien » c’est la partie que je préfère ! ». On se regardait en se disant « rigolo à dire quand on a déjà un taf 😦 )

      @Bleck : tailleur Chanel = sexy ???

      @Jeanne : Je réfléchis à plein de trucs possibles… Mais tellement de portes sont fermées… Tellement !! Faudrait jamais mettre un pied en dehors du monde du travail… Et toi de nouvelles pistes ?

  7. Bonjour Mahie,
    quand je te lis « En la regardant babiller je me disais qu’elle avait un job et que je n’en avais pas. Qu’elle avait dépensé pas mal de soussous pour sa jolie garde robe d’été et que je ne pouvais même pas aller m’acheter 3 t-shirt chez H&M avant 3 semaines…. « ,
    j’espère que tu ne doutes pas de la vraie valeur que tu as en dehors de « présenter bien ».

    Moi je te vois active, créative, communicative, de vraies qualités pour arriver à tes fins.

    Et certainement oui qu’il ne faut pas que tu comptes uniquement sur Paul, même si j’avoue que je ne sais pas par ou il faut que tu prennes le problème.
    Bon courage à toi.
    ++

  8. @Hervé : Ah je sais que je « présente bien », je trouve juste grotesque qu’elle m’ait dit ça (même si je sais que ça partait à 100% d’une bonne intention) on dirait quand même Madame qui parle à sa bonne : « Vous présentez bien ma petite! » lol
    Enfin bref… Même si je suis « agréable à regarder » j’ai toujours plus compté sur mon cerveau pour décrocher un job 😉

    je crois aussi que j’ai toutes les qualités dont tu parles…Mais j’ai 49 piges et c’est la crise ma pauv’ dame! Et dans une ville pas du tout dynamique en plus!

    Argh!!!
    merci pour tes mots d’encouragement 😉 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s