Comment ça se passe
 ?

la palliceLR, La Pallice

J’ai  vu bien Ă  l’avance (en regardant l’Ă©mission) que des sĂ©lections auraient lieu Ă  LR prĂ©cisĂ©ment quand j’y serai en vacances, prĂ©cisĂ©ment le lendemain de notre arrivĂ©e, Ă  9h, dans un quartier excentrĂ©, prĂšs du port de commerce. C’était une belle journĂ©e, pour tout dire probablement la journĂ©e la plus chaude de tout l’étĂ©.

J‘ai pensĂ© que de passer les sĂ©lections dans ma propre ville me porterait chance et ce fut le cas.

A 9h, au mois de juillet donc, une centaine de personne se pressait devant la salle des fĂȘtes de quartier dĂ©sert Ă©crasĂ© sous le soleil.

Les sĂ©lections sont faites par une Ă©quipe, jeune, dynamique, pleine d’humour, de spontanĂ©itĂ© et de 
 professionnalisme.

la pallice 2LR, La Pallice

 Une premiĂšre Ă©preuve consiste Ă  rĂ©pondre Ă  une cinquantaine de questions de culture G en 10 minutes sur 3 thĂšmes. Je me rappelle qu’il y a avait entre autre la Bretagne. A la suite de ça on passe par groupe de 4 ou 5 devant 2 ou 3 sĂ©lectionneurs et on doit se prĂ©senter. Dire ce qu’on fait dans la vie, nos hobbies, montrer qu’on peut-ĂȘtre Ă  l’aise devant des gens et qu’on sait parler sans dire de gros mots 😉 Ce n’est pas dit, mais je suppose que si quelqu’un dit « con » Ă  chaque fin de phrase, il ne sera pas sĂ©lectionnĂ©.

AprĂšs on attend, pour savoir si on fait parti des prĂ©sĂ©lectionnĂ©s, des heureux Ă©lus. Avec El Marido et El Hijito on a Ă©tĂ© boire un cafĂ© dans un bar de marins (ou d’arsouilles) pas loin, le genre de bar que ne verra jamais un touristes car, comme je l’ai dit c’est dans un quartier que seul les rochelais connaissent, et encore, si ils ont connu le temps du bac pour l’üle de Ré  Le barman Ă©tait trĂšs sympa et on a passĂ© un bon moment Ă  parler de politique je crois.

lapallice3LR, La Pallice

 Bref. On est revenu devant la salle, toujours en plein cagnard et lĂ  ils on appelĂ© les gens qui avaient Ă©tĂ© retenus. Quand mon nom a Ă©tĂ© lancĂ© j’avoue que la satisfaction Ă©tait rĂ©elle. La dĂ©ception aurait Ă©tĂ© assez… forte. Pas Ă  cause du jeu. Pourquoi ? Parce que quand depuis plusieurs annĂ©es on ne reçoit que des fins de non recevoir Ă  toutes les candidatures qu’on envoie pour des jobs ou aprĂšs les entretiens qu’on passe
 HĂ© bien, hĂ© bien
 Il aurait Ă©tĂ© assez dĂ©primant que l’on me dise une fois encore « ta tĂȘte ne nous reviens pas, d’autre feront mieux l’affaire que toi, tu sais bien que tu sers plus Ă  rien ». Mais non, lĂ  ça voulait dire : « Ta tĂȘte nous revient, t’as l’air sympa et tu vas faire une bonne concurrente. You’re great! » etc.

Bref. A ce moment lĂ  nous sommes repassĂ© devant l’équipe, nous n’étions plus qu’une vingtaine sur les 100. Ils on fait une photo de notre tronche ravie pour leur fiche et celle que Nagui aurait en main le jour J. On a prĂ©cisĂ© notre profession. J’ai dit que je n’en avais pas actuellement mais comme j’avais parlĂ© du fait que la seule chose que je faisais vraiment depuis quelques annĂ©es c’était peindre et dessiner, Carolina* a dit « Mais bien sĂ»r que tu as un mĂ©tier : tu es artiste peintre ! » J’ai dit « Ah oui, c’est pas faux ». Et ils ont mis ça sur ma fiche. Ensuite il fallait raconter une anecdote rigolote de notre vie, piochĂ©e dans une dizaine d’anecdotes rigolotes de notre vie que nous avions du prĂ©parer pour ce jour de sĂ©lections (les inscriptions se font par internet et mail et tĂ©lĂ©phone et on nous prĂ©cise tout avant de venir aux sĂ©lections)

Irish-Rail-Le petit train en Irlande (Il parait qu’ils sont plus moderne maintenant?)

 J’ai donc raconter mon histoire de train en Irlande (Je vous la raconterai un jour si vous ĂȘtes sage) et sur le coup de 13h nous Ă©tions libre de partir en sachant que nous serions appelĂ© (ou pas) d’ici un an.

On a Ă©tĂ© manger une pizza prĂšs du marchĂ© et pendant que je faisais une petite sieste dans l’aprĂšs midi, Carolina m’a appelĂ© pour me donner la date de l’enregistrement  : fin septembre. Ca passerait en octobre.

tyuC’est la tĂȘte que j’aurais faite si j’avais Ă©tĂ© un homme et en plus un homme du futur dans le passĂ©!

 * J’ai changĂ© son nom… Évidemment!

La suite dans les prochains jours.

Adishatz les amis, poutous et galettes, prenez soin de vous!