Mercedes

Mercedes_SosaLa voix de l’Am√©rique latine

A la fin de ma premi√®re ann√©es de fac, je pars 2 mois au pair √† Palma de Majorque (Mallorca). J’ai fait beaucoup de progr√®s en espagnol, beaucoup, mais je n’ai m√™me pas visit√© Palma ūüė¶ La maison √©tait en dehors de la ville.

Et j’ai d√©couvert dans les disques du p√®re¬† une chanteuse que j’ai ador√© : Mercedes Sosa chanteuse « engag√©e » argentine des ann√©es 70. (lien vers l’article wiki ici)

J’ai achet√© ce disque lors de mon retour en faisant une √©tape de quelques jours √† Madrid, c’√©tait en 85 :

J’aime particuli√®rement cet album, parce qu’il a √©t√© enregistr√© en publique, parce que le public donne une √©motion suppl√©mentaire √† ses chansons. Beaucoup d’entre elles sont √† double sens parlant √† la fois d’amour et de r√©sistance du peuple √† l‚Äôoppression de la dictature militaire.

J’ai choisi « gracias a la vida » (« merci √† la vie ») qui m’avait particuli√®rement touch√© la premi√®re fois que j’ai entendu cet album par une nuit d’√©t√©, sur la terrasse on passait la soir√©e √† fumer des bidies en discutant de la culture hispanique, espagnole ou hispano-am√©ricaine.

Dans¬† Wiki il est √©crit : « Tr√®s populaire dans toute l’Am√©rique latine, elle est appel√©e La Negra (La Noire) par ses admirateurs. » Ce qui peut para√ģtre √©trange pour des non hispanophones. Je rajoute donc que « Negra » en Am√©rique hispanophone est un mot comme « ch√©rie » « belle » ou « amour » tr√®s souvent utilis√© pour parl√© √† sa femme ou √† son amoureuse. On le retrouve d’ailleurs souvent dans les chansons. Pourquoi « negra »? Je sais pas. Et √ßa ne s’utilise pas au masculin et surtout pas en Espagne. Le fait que ses fans l’appelle « La noire » revient un peu √† « La ch√©rie de l’Am√©rique ». C’√©tait pour la petite histoire.

Gracias a la vida
Merci à la vie
Que me ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me dio dos luceros
Elle m’a donn√© deux √©toiles
Que cuando los abro
Quand je les ouvre
Perfecto distingo
je distingue parfaitement
Lo negro del blanco
Le noir et le blanc
Y en el alto cielo su fondo estrellado
Et dans le haut du ciel son fond étoilé
Y en las multitudes
Et dans la foule
El hombre que yo amo.
L’homme que j’aime

Gracias a la vida
Merci à la vie
Que me ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me ha dado el oído
Elle m’a donn√© l’ou√Įe
Que en todo su ancho
Qui dans toute son ampleur
Graba noche y día
Enregistre nuit et jour
Grillos y canarios
les grillons et les canaris
Martillos, turbinas, ladridos, chubascos
Les marteaux, les turbines, les aboiements, les averses
Y la voz tan tierna de mi bien amado.
Et la voix si douce de mon bien-aimé

Gracias a la vida
Merci à la vie
Que me ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me ha dado el sonido
Elle m’a donn√© le son
Y el abecedario
Et l’alphabet
Con él las palabras
Avec lui les mots
Que pienso y declaro
Que je pense et déclare
« madre, amigo, hermano »
 »m√®re, ami, fr√®re »
Y luz alumbrando la ruta del alma del que estoy amando
Et la lumi√®re illuminant la route de l’√Ęme de celui que j’aime

Gracias a la vida
Merci à la vie
Que me ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me ha dado la marcha
Elle m’a donn√© la marche
De mis pies cansados
De mes pieds fatigués
Con ellos anduve
Avec eux j’ai march√©
Ciudades y charcos
parles villes et les marécages
Playas y desiertos, monta√Īas y llanos
Par les plages et les déserts, les montagnes et les plaines
Y la casa tuya, tu calle y tu patio.
Et¬† jusqu’√† ta maison, ta rue et ton patio

Gracias a la vida
Merci à la vie
Que ma ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me dio el corazón
Elle m’a donn√© le cŇďur
Que agita su marco
Qui « agite son cadre »
Cuando miro el fruto
Quand je regarde le fruit
Del cerebro humano
Du cerveau humain
Cuando miro el bueno tan lejos del malo
Quand je regarde le bien si loin du mal
Cuando miro el fondo de tus ojos claros.
Quand je regarde le fond de tes yeux clairs

Gracia a la vida
Merci à la vie
Que me ha dado tanto
Qui m’a tant donn√©
Me ha dado las risas
Elle m’a donn√© les rires
Y me ha dado el llanto
Et ma donné les pleurs
Así yo distingo
Ainsi je distingue
Dicha de quebranto
Le bonheur de la détresse
Los dos materiales que forman mi canto
Les deux matières qui constitue mon chant
El canto de todos que es el mismo canto
Le chant de tous qui est le même chant
El canto de todos que es mi propio canto
Le chant de tous qui est mon propre chant
¬°Gracias a la vida !
¡Merci à la vie !

Traduction : Mahie B-V.

Et pour finir cette autre chanson extrêmement poignante ou émouvante ou juste magnifique, qui me met toujours les larmes aux yeux.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que el dolor no me sea indiferente
Que la douleur ne me soit pas indifférente
Que la reseca muerte no me encuentre
Que la mort sèche ne me trouve pas
Vacia y sola sin haber hecho lo suficiente.
Vide et seule sans avoir fait suffisamment.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que lo injusto no me sea indiferente
Que l’injustice ne me laisse pas indif√©rente
Que no me abofeteen la otra mejilla
Qu’on ne me gifle pas¬† l’autre joue
Despues de que una garra me ara√Īo esta suerte.
Apr√®s qu’une griffe m’ait √©gratign√©e cette chance.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que la guerra no me sea indiferente
Que la guerre ne me laisse pas indifférente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
C’est un monstre √©norme qui √©crase durement
Toda la pobre inocencia de la gente.
Toute la pauvre innocence des gens.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que lo injusto no me sea indiferente.
Que l’injustice ne me laisse pas indif√©rente
Si un traidor puede mas que unos cuantos
Et si un traite peut plus qu’une multitude
Que esos cuantos no lo olviden facilmente.
Cette multitude ne l’ oublie pas facilement.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que el futuro no me sea indiferente
Que le futur ne me laisse pas indifférente
Deshauciado esta el que tiene que marchar
Condamné (expulsé?) est celui qui dois partir
A vivir una cultura diferente.
Pour vivre une culture différente.

Solo le pido a Dios
Je demande juste à dieu
Que la guerra no me sea indiferente
Que la guerre ne me laisse pas indifférente
Es un monstruo grande y pisa fuerte
C’est un monstre √©norme qui √©crase durement
Toda la pobre inocencia de la gente.
Toute la pauvre innocence des gens.

Traduction Mahie B-V