Puisque nous sommes jeunes et chauds comme la braise

Extraits de ce que Daho a publié sur son FB il y a deux heures :

« Concert de 2001, « Le Tour de l ‘été sans fin », avec cette belle « Ouverture » si chère à mon coeur »

« Bus avec les musiciens pour rejoindre Seignosse. La salle est top et juste en face de la mer. Avec une partie de l’équipe nous allons sur la plage profiter de la lumière et du bon air. Tout le monde y va de ses photos. Beau moment.[…] La salle est blindée. Public jeune et bien chaud. Deux heures de pur plaisir, de visages confiants, de corps qui ondulent. C’est sexy. J’aime chaque chanson du show. Je n’arrive pas à m’en lasser alors que nous jouons depuis le mois de juillet. Toujours la même émotion, le même plaisir. Je dois par contre éviter de plus en plus les regards coquins de François pour éviter tout départ de fou rire. Finir cette semaine avec un concert comme celui-ci nous met dans une belle euphorie. Cette semaine a été fatigante. Bus de retour. 12h de route. Super tape cul. Nous arrivons à Paris à 9h du mat fracassés. J’ai du mal à imaginer qu’il ne reste qu’une semaine. Je ne veux pas y penser. »

samedi 13 dec 14 SeignossePhoto : Jack Torrance. Samedi 13 déc14, Seignosse (Landes)

Ca fait plaisir de voir qu’il a pris autant de plaisir que nous à cette soirée et qu’il nous a trouvé jeunes et chauds et sexy! 😉

C’était top. Sûrement le concert qui m’a le plus ému de ma vie. Avec celui de Krafwerk, mais pas pareil. Avec Daho c’est de l’émotion d’amour.

Et parce que vous avez été sages :

« Il y aussi mon ami Bertand Fèvre, qui vient avec son jeune fils. Bertrand avait réalisé « Tant pis pour l’Idaho ». Il prend quelques photos et son fils filme 25 ans après son père, « Le grand sommeil » avec son téléphone portable. Le clip de Bertrand avait été très dérangeant et suggestif pour l’époque. Pudibonderie stupide. »

Bonne journée à tous avec la musique que vous aimez entre les oreilles 😉 Bisous, poutous et galettes charentaises!