J’aime pĂŽ la tempĂȘte

Je suis pas en train de passer une bonne soirĂ©e. Le vent souffle beaucoup trop fort. Moi qui ne ferme jamais les volets de la maison, mĂȘme pas la nuit, mĂȘme pas quand on part. (Sauf au rdc) J’ai fermĂ© tous les volets, sauf celui de la cuisine, parce que je suis claustro et que si je ferme tout je vais pas me sentir bien, encore moins bien. DĂ©jĂ  dormir avec le volet de la chambre fermĂ©e je vais pas aimer, du coup je vais dormir avec la porte grande ouverte, de la chambre, pas de la maison.

C’est flippant.  J’aime pĂŽ la tempĂȘte.

Mahie 2015-1

J’aimerais avoir une maison qui ressemble Ă  un blockhaus.  Une maison oĂč on sache qu’une fois les volets fermĂ©s, aucune cheminĂ©e ne peut tomber, aucun volet s’arracher d’un coup, aucune tuile voler… etc etc etc.

Ces derniers temps j’ai beaucoup dessinĂ© en A4, c’est plus pratique pour vous montrer… Les photos et moi ça fait 2 : on dirait toujours que le papier est jaune et les couleurs sont complĂštement faussĂ©es…

Donc lĂ  j’ai scannĂ©… Et je vais bientĂŽt faire un blog de mes dessins qui seront Ă  vendre… Je trouve les couleurs fidĂšles mais trop pĂąles… En vrai c’est plus intense. En mĂȘme temps ça dĂ©pend de l’Ă©cran de chacun.

Et pour nous changer les idĂ©es : la devinette du jeudi quand y’a d’la tempĂȘte… Who’s this guy?

devinette

Je sais pas si c’est Ă©vident ou pas…? Y’a rien Ă  gagner!

Alors?

Allez pendant que le vent fait voler les poubelles dans la rue je vous fais des gros poutous.

Adishatz comme disent les béarnais et galettes charentaises.

 

 

 

 

Hier j’Ă©tais tranquillement installĂ©e en train de siroter mon cafĂ© …

Hier j’Ă©tais tranquillement installĂ©e en train de siroter mon cafĂ© vers 15h (je me disais qu’il fallait que je prĂ©pare mes affaires pour les beaux-arts) quand El Marido (tĂŽt Ă  la maison pour cause d’horaires dĂ©calĂ©s) sursaute : il vient de se faire twiter par un gars de la tournĂ©e d’Astier qui lui dit qu’il y a quelques places remises en vente pour l’ExoconfĂ©rence au FĂ©mina lundi Ă  Bx.

Photo1085Depuis l’hĂŽtel la cathĂ©drale et la tour Pey Berland

El Marido est ultra fan d’Alexandre Astier. Moi aussi, mais lui plus, beaucoup pluuusss. Mais moi aussi. Bon, bref. Il me demande si je veux aller dans 8 jours Ă  Bordeaux pour voir Astier… Et moi mais alors lĂ  je suis ultra fan! (Il m’aurait dit Toulouse, j’aurais tempĂ©rĂ© son enthousiasme ;-)) Donc en moins de temps qu’il ne faut pour le dire sa CB est dĂ©bitĂ©e.

Photo1125La flĂšche Saint-Michel : « mon phare » qui se voit de tellement loin (114 mĂštres quand mĂȘme) et qui dit : on arrive Ă  Bordeaux!

http://www.viewsurf.com/univers/ville/vue/886-france-aquitaine-bordeaux-eglise-saint-michel

Donc je dis : « Bon ben va falloir rĂ©server un hĂŽtel tout de suite… » Je me cause toute seule en tapotant sur mon clavier « Alors, alors… Bordeaux… Lundi… Pas 26, 26 c’est aujourd’hui. Alors la semaine prochaine on sera le combien? » Et Le Marido de me rĂ©pondre : « Le 26 ». Ben non que je lui dis : « Le 26 c’est aujourd’hui ». Ben non qu’il me dit « Le 26 c’est la semaine prochaine ». Oh ben merde : Panique Ă  bord il est 15h. Titi est Ă  l’Ă©cole et nous on doit passer Ă  la fnac chercher des billets pour un spectacle Ă  Bx Ă  20h30…Photo1110Clin d’oeil Ă  qui se reconnaitra. Le Saint-Georges qui Ă©tait dĂ©jĂ  un « haut lieu » dans les 80′!

La suite s’est trĂšs bien dĂ©roulĂ©e. Une fois la stupĂ©faction passĂ©e. On a rĂ©cupĂ©rĂ© le mĂŽme, on l’a confiĂ© Ă  des personnes ĂągĂ©es… Et on s’est retrouvĂ© Ă  19h entrain de manger des nouilles rue St-RĂ©mi (Fufu, Bx) et puis assis au FĂ©mina etc… On est rentrĂ© cet aprĂšm. Un peu crevĂ©s mais extatiques. Vraiment. Heu-reux.

Astier est vraiment gĂ©nial, allez-y. Bordeaux est toujours aussi belle, n’y allez pas.Photo1135ThĂ© Ă  la menthe Ă  St-Mich, le quartier historique des immigrĂ©s (d’abord espagnols aprĂšs la guerre, puis nord africains depuis les annĂ©es 80 et de nos jours) l’opposĂ© du Bx prout-prout. Le thĂ© Ă  la menthe, en plein soleil, sans pelisse, c’est le bonheur.

Fallait que je vous raconte ça quand mĂȘme!

Bisous et gallettes.

A l’improviste

En route pour le FĂ©mina Ă  Bordeaux! DĂ©cidĂ© Ă  l’instant ou presque pour 20h30! Allez hop!!

23h30 : douilletement installĂ©s dans un hĂŽtel rue du Pas Sainte Catherine. Avons dĂźner chez Fufu, et vu le super spectacle d’Alexandre Astier…

Le week-end en amoureux Ă  Nantes a Ă©tĂ© remplacĂ© au dĂ©bottĂ© par une fugue express Ă  Bordeaux due Ă  une erreur de date… Je suis Ă  Bordeaux et comme Ă  chaque fois : j’ai un sourire bĂ©at, niais, ravi, extatique sur le visage 😉

Bises et galettes les  amis!

« Rien de tranquillisant comme un zĂ©ro perpĂ©tuel en math ou en orthographe : en excluant l’Ă©ventualitĂ© d’un progrĂšs, il supprime les inconvĂ©nients de l’effort. » Daniel Pennac

Il y a d’habitude sur la blogo, un accord tacite entre blogueurs/blogueuses qui fait qu’on ne souligne pas les fautes d’orthographe de nos « collĂšgues », leurs erreurs de syntaxe ou l’utilisation approximative du vocabulaire français. C’est tant mieux. Ne juge pas et tu ne seras pas jugĂ©. Ca m’arrange. Et puis c’est aussi un peu une question de … Politesse.

inspecteur

Cependant je sais bien que beaucoup sont sans concession, c’est pourquoi pendant des annĂ©es El Marido a relu chaque billet que j’Ă©crivais avant que je ne clique sur « publier ». Puis il s’est lassĂ© de me lire ou je me suis lassĂ© de lui demandĂ© de me relire. Et je me suis dit, que finalement Ă  force d’Ă©crire et de me corriger Ă  l’aide du correcteur orthographique je devais bien faire des progrĂšs…

Au collĂšge j’ai toujours eu zĂ©ro en dictĂ©e et des notes entre 15 et 20 en rĂ©daction… Il y avait aussi les profs qui enlevaient le nombre nĂ©cessaire de points (« pour l’orthographe ») afin que je plafonne Ă  9/20). J’ai eu ainsi des copies rendues avec 17/20 moins 8 (pour l’orthographe) = 9/20.

J’en ai tellement entendu sur mon orthographe que je devrais ĂȘtre vaccinĂ©e, mais je ne le suis pas…

Je reste assez susceptible sur le sujet. Pourquoi? Parce qu’un bon nombre de nos contemporains juge qu’une personne qui fait des fautes n’est « pas trĂšs sĂ©rieuse »… Dixit Daniel qui commente aujourd’hui sur ce blog :

« Dis donc Mahie « la littĂ©raire » ce ne serait pas un luxe de corriger les fautes d’accord dans les 2 derniĂšres lignes de ta prĂ©sentation : 
qui confient 

vous laissent entrer. Hippie ou pas ça fait pas sĂ©rieux. »

J’avoue, cela me renvoie directement derriĂšre mon pupitre quand je me faisais tancer par un prof qui jugeait mes capacitĂ©s intellectuelles Ă  l’aune de mon niveau en orthographe. La plus part du temps j’Ă©tais d’ailleurs incapable d’Ă©crire « orthographe » correctement.

Je ferai des fautes toute ma vie, c’est ainsi et pourtant j’en fais sĂ»rement 100 fois moins que quand j’avais 20 ans! Je vous raconte :

ArrivĂ©e en premiĂšre annĂ©e de fac  d’espagnol, le prof de littĂ©rature française m’a dit qu’il ne me donnerait jamais l’UV si je ne faisais pas trĂšs vite de TRES gros progrĂšs…

J’ai donc pris des cours d’orthographe (gratuits) avec une copine de fac d’un de mes frĂšres… Elle Ă©tait tellement sur le cul de mes lacunes… Je ne connaissais pas beaucoup de rĂšgles fondamentales. Je n’Ă©tais vraiment pas, mais alors pas du tout au point… Bon bref, j’ai fait Ă©normĂ©ment de progrĂšs et j’ai eu mon UV.

Puis j’ai Ă©tĂ© prof de français en Espagne. Je vous laisse imaginer que je n’Ă©crivais JAMAIS ou presque au tableau! Je me rappelle mĂȘme certains de mes Ă©tudiants relevant une faute ça ou lĂ  quand par malheur j’Ă©crivais un truc… Hum. LĂ  encore pour apprendre les rĂšgles du français aux espagnols j’ai fait des progrĂšs Ă©normes. Et je suis arrivĂ©e Ă  un trĂšs bon niveau.

J’ai du relire un nombre hallucinant de fois mon mĂ©moire de maĂźtrise (lettres modernes, pas espagnol)  pour lequel j’ai eu une mention « trĂšs bien » (ça fait plus sĂ©rieux!) je n’ai pas eu les « fĂ©licitations » Ă  cause de… quelques fautes qui se promenaient encore…

Ce que je ne comprends pas, c’est que je fasse toujours et encore ces fautes stupides, dites « d’inattention ». Je ne comprends pas pourquoi je les fais. Je ne sais pas. Et depuis que je n’enseigne plus, je crois que je fais de nouveau des fautes que je faisais avant… Comme si mes progrĂšs n’avaient pas voulu se fixer.

Il parait que sur les 21 petits enfants qu’a eu ma grand-mĂšre nous avons tous des problĂšmes d’orthographe. Certains sont bien bien dyslexiques et d’autres Ă©vitent mĂȘme carrĂ©ment d’Ă©crire…

Une mauvaise orthographe, c’est honteux. On m’a toujours dit que ça faisait « pas sĂ©rieux ». C’est un peu comme une tache de sauce tomate sur un beau pull en cachemire. Voire mĂȘme pire pour certains. Qu’est-ce que je peux y faire? Les fautes que je fais… Bah… Sont toujours idiotes. Je ne peux rien y faire. C’est comme si mes yeux ne voulaient pas les voir. Si quelqu’un d’autre les fait elles me paraissent Ă©normes. Je corrige plutĂŽt bien les textes des autres!

C’est comme ça, c’est la vie.

Avoir une mauvaise orthographe c’est une sorte de malĂ©diction mais c’est quand mĂȘme moins grave que d’autres dĂ©fauts, comme l’avarice ou la messquinerie… Je me console comme ça. Et puis comme dans ma fratrie il y a un « vrai » dyslexique, mon problĂšme n’a jamais Ă©tĂ© pris au sĂ©rieux avant que je quitte le nid… Il y a longtemps.

Pour reprendre un post de Jeanne, ça fait parti des cicatrices de la vie : t’as pas une bonne orthographe , t’es forcĂ©ment un peu dĂ©bile… Rah.

Si Daniel il avait pensĂ© ouvrir les vannes  du barrage des grands complexes refoulĂ©s!!… SĂ»rement pas.

Et je vais finir ce billet, comme j’ai finis pendant des annĂ©es mes courriers Ă  mes amis ou ma famille :

Ne regarde pas les fautes, je sais qu’il y en a probablement plein et je te prie par avance de m’en excuser.

Poutous et galettes charentaises Ă  tous.

Je ne connais pas Nantes

 

maison-dans-loire-jean-luc-courcoultLa Maison dans la Loire. Un mystĂšre pour moi, pour l’instant.

Alors Ă  quoi ressemble Nantes? C’est somme toute un assez gros mystĂšre.

A Nantes il y a un IkĂ©a,  c’est cool. Il doit ressembler Ă  plein d’autres IkĂ©a.

Au moins deux Monoprix… Une ville sans Monop, c’est juste pas possible…

Une super médiathÚque

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un restaurant l’EntrecĂŽte pour fĂȘter les bonnes nouvelles…

l-entrecoteÇa m’a l’air aussi sympa qu’Ă  Bx.

9813

Un magasin « La droguerie » (j’adore dĂ©jĂ  cette ville!) pour acheter des perles.

la droguerie

Des Galeries Lafayette qui ne ressemble pas Ă  celles de LR, BX ou Pau qui ont un style 19iĂšme siĂšcle… A Nantes c’est … Euh… Moche?

Galeries_Lafayette_Nantes

suspens_de_nantes_2012

Mais heureusement il y a un somptueux passage que j’ai hĂąte d’arpenter

passage_pommerayeLe passage Pommeraye. je me demande ce qu’on y trouve…

De chouettes promenades Ă  dos d’Ă©lĂ©phant

29IMG008

Bref, j’irai bien faire un tour Ă  Nantes, histoire de voir…

Le reste de mon en quĂšte sur Nantes dans les jours Ă  venir…

Bisous, poutous et galettes vendĂ©ennes…