Vlan dans ta tronche morosité!

La voix de Dominique A qui se mêle à celle de Daho : c’est du miel…

Après les 15 choses que je ne peux pas faire : voilà les 15 choses que je peux faire pour dire merde à la tristesse et à la mélancolie :

tumblr_m4g6obB6qB1qekysi

  1. Je peux parler en public avec plaisir, sans la moindre (ou presque appréhension).
  2. Je peux danser à un concert de Daho et le jour où je fête mon demi siècle sur Trust (ok c’est un peu honteux).
  3. Je peux parler espagnol et anglais the fingers in the nose. Je comprends pas mal l’italien, le portugais et l’occitan.
  4. Je peux marcher droite dans mes bottes, les épaules hautes et les yeux émerveillés.
  5. Je peux faire rougir des jeunots et c’est une certaine revanche sur des années à rougir moi-même.
  6. Je peux faire une expo au mois de mars parce que j’ai un bon pote qui a fait ma pub.
  7. Je peux manger 2 douzaines d’huitres si j’ai envie, avec du beurre demi sel et du pain bio.
  8. Je peux me saouler avec du Jurançon vendanges tardives pour bien moins cher que si j’habitais au Guatémala.
  9. Je peux faire croire sans problème que j’ai dix ans de moins, et j’aime (j’adore) voir l’incrédulité de certains quand je dis mon âge.
  10. Je peux faire un ourlet, broder, tricoter, crocheter, repriser, réparer une prise électrique.
  11. Je peux m’assoir au fond d’une piscine la bouche ouverte.
  12. Je peux laver des chats, même des que je ne connais pas.
  13. Je peux montrer mes fesses en public si on m’en mets au défit, what the fuck…
  14. J’ai pu me faire faire un tatouage sur le cul dans les années 90 c’était pas si à la mode à l’époque!
  15. J’ai pu me percer deux trous supplémentaires aux oreilles toute seule, même pas mal! (Outch!)

Alors quoi? On est pas des fillettes par ici! On en a sous le capot faut pas croire!

Bon alors je tague pour cet auto-bourrage de mou tous et toutes et toi aussi qui passe par là et qui a besoin de faire un peu le point 😉

Gros bisous à tous, plein de brise marine et d’étoiles dans vos yeux.

 

 

Je ne peux pas

C’est pas un tag mais ça pourrait le devenir : le « Je ne peux pas de  Jeanne en 15 points ». Allez hop, voilà « mes 15 je ne peux pas » du jour!

giphy

  1. Je ne peux pas manger de cervelle.
  2. Je ne peux pas mettre de pétard dans une grenouille.
  3. Je ne peux pas supporter l’antisémitisme.
  4. Je ne peux pas mettre du sucre dans mon café.
  5. Je ne peux pas supporter une femme qui dit «c’est normal chuis blonde ! »
  6. Je ne peux pas comprendre qu’on ait besoin de quelqu’un d’autre pour changer une ampoule.
  7. Je ne peux pas faire un footing.
  8. Je ne peux pas boire de whisky.
  9. Je ne peux pas quitter la maison sans la douche, le shampoing, le fond de teint, le mascara, etc.
  10. Je ne peux pas m’habiller avec du rose, du bleu, du jaune, du vert, du orange.
  11. Je ne pas marcher avec des talons aiguilles.
  12. Je ne peux pas porter de fourrure.
  13. Je ne peux pas donner mon sang parce que j’ai habité en Irlande.
  14. Je ne peux pas ne pas penser à mes parents.
  15. Je ne peux pas supporter un ordi qui fait du bruit.

Demain ça sera probablement différent, mais aujourd’hui c’est comme ça.

Et vous?

Gros bisous et plein de galettes.

PS : mon nouveau PC est reparti chez le marchand. On en attend un autre pour bientôt. Je vous le montrerai 😉

Félix Vallotton

Parmi mes peintres chouchous il y a Félix Vallotton. Je crois que j’en ai déjà parlé plusieurs fois ici, mais comme ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de peinture…

vallotton-autoportraitFélix Vallotton, Mon Portrait, 1897, huile sur toile, 58 x 47 cm, collection privée

Ah oui vous allez me dire qu’il à l’ai vraiment super sérieux mon Félix! Mais non, faut pas se fier aux apparences! Et puis il est en train de se peindre, alors il est bien obligé de se concentrer. J’ai l’impression qu’il vit en 2015!  Même sa coiffure paraît contemporaine!

Né en 1865 en Suisse, il est mort français en 1925 (naturalisé en 1900). Il a été artiste peintre, graveur, illustrateur, sculpteur, critique d’art et romancier … Rien que ça.

Pourquoi je vous parle de lui? Parce que j’aime, j’adore depuis longtemps ce tableau de fesses et que depuis quelques jours vous y avez droit à chaque fois que vous venez ici (et même pour certains quand je viens chez vous!).

vallotton-etude-de-fessesFélix Vallotton, Étude de fesses, vers 1884 – huile sur toile 38 x 46 cm

Félix_Fénéon_Editing_La_Revue_Blanche_1896Félix Fénéon éditant La Revue Blanche (1896), collection privée.

Ce tableau peint en 1896 fait un peu penser à ce que fera Hopper (1882-1967) plus tard.

Vallotton_Die_Kranke_1892La Malade (1892), collection privée.

Dans ce tableau j’aime la bizarrerie de ce lit « à l’envers » par rapport au mur. La couette (ou plutôt édredon!) rouge coquelicot, la tissus du matelas et du sommier qui me rappelle mon enfance. J’aime la chaise qui devait être bien moderne et mle rappelle les vieilles chaises de mes grand-parents.  J’aime la tenue noire et blanche de l’employée de maison, sa taille ultra fine. Les détails des tapisseries et des tapis : tout m’enchante.

Et puis par dessus tout j’aime ses femmes aux chats…

Femmes_nues_aux_chats_by_Félix_VallottonFemmes nues aux chats (vers 1898), musée cantonal des beaux-arts de Lausanne.

felix-vallotton-squatted-woman-offering-of-milk-to-a-catFelix Vallotton,  » Femme offrant du lait au chat « , 1919, Huile sur toile100 x 81 cm, GalerieVallotton, Lausanne

Celui-ci est un de me préférés. J’y pense à chaque fois que je me lève un peu tôt pour donner du lait à Youri!

Voilà comme ça vous savez qui a peint ces fesses à défaut de savoir à qui elles appartenaient 😉

Bisous et galettes charentaises, prenez soin de vous les amis!

Tinta china

Photo1337

Je vous ai parlé du style de mes dessins que je n’avais pas photographié jusqu’à présent (il date de l’année dernière, mais quand?) et que je vais finalement exposer en mars.

Photo1336

Ceux-là son en format A3, encre de chine et encres de couleur.

Photo1334On m’en demande d’autres, plus grands. Je me demande si je retrouverai le « mood »…

Bonne soirée et à bientôt. Prenez soin de vous!

Les grandes marées

Comme aujourd’hui c’était LE jour de la semaine avec soleil et 16° et que hier et demain c’était et ce sera pluie et nuages… La famille Mahie s’est engouffrée dans son char pour aller faire un tour à la plage.

Photo1321

Une fois là-bas on s’est peu à peu aperçu que nous n’allions peut-être pas tant fouler le sable que ça…

Photo1331Au début la marée était basse mais plus elle montait plus le balaie des tractopelles était rigolo à voir pour les promeneurs privés de plage pour cause de préparation « anti » grandes marées…

Photo1327j’aurais voulu faire la photo du tractotruc se prenant une énorme vague en pleine face, mais : j’avais plus de batterie! (les points noirs dans l’eau c’est pas les mouettes c’est les surfeurs)

Photo1325Mais bon c’est pas grave tout le monde était au spectacle. J’ai vu plus de chihuahuas en une après midi qu’en toute une vie et la prochaine fois que j’irai à Biarritz je vérifierai ma batterie pour vous préparer un sujet spécial chihuahuas biarrots!

Photo1329Info Sud-Ouest : « Le risque de submersion, qui devrait atteindre un pic ce samedi, est anticipé dans les cités balnéaires de la Côte basque. »

Photo1323En même temps on avait pas super l’impression que ce que faisait les tractopelles avait une quelconque efficacité. Je peux me tromper mais on aurait dit des gosses essayant de faire résister leurs châteaux de sable à la marée.

des-ce-mercredi-a-biarritz-un-mur-de-sacs-de-sable-etait-en_2489162_800x400Photo Sud-Ouest d’hier.

La ploice municipale patrouillait en permanence pour empêcher les promeneurs d’aller sur la plage ou sur le niveau bas de la promenade.

« Cette année 2015 est annoncée comme l’année des « grandes marées du siècle ». Alors que les tempêtes à répétition de l’hiver dernier avaient durement endommagé certains de nos littoraux, il y a de quoi être inquiet ! Les premières grandes marées de l’année se sont achevées le dimanche 25 janvier : d’un coefficient atteignant 109, elles n’ont pas marqué les médias, car accompagnées d’une météo assez calme. Mais qu’en sera-t-il le 20 février prochain, lors du coefficient 118? »La Chaine Météo.

Mystère…

Poutous, bisous et galettes!

 

 

 

Estoy perpleja

Ce soir je suis très perplexe. J’avais invité pour le café la personne qui organise l’expo collective à laquelle je vais participer mi-mars. Nous ne nous étions jamais rencontrées et elle m’a convié à cette expo après avoir vu mes dessins sur FB et parce qu’elle connait un autre artiste qui me connait, etc. Elle est venu avec sa fille, étudiante aux bozars. J’avais besoin de son avis sur ce que j’allais exposer, les prix que j’allais mettre et puis faire connaissance tout simplement.

J’ai apprécié sa franchise, et tous ses « Ça j’aime pas! » Parce que ça m’a aidé à faire le tri, à faire une sélection. Même si son « Ça, si tu me l’offrais je serais embarrassé tellement je le trouve moche! » alors que c’est une de mes aquarelles préférées. Ce n’était pas une critique véritablement constructive. Mais passons. Leurs critiques à toutes les deux (car elles y allaient brut de décoffrage) m’ont beaucoup intéressée et surprise. Il y avait aussi des compliments, inattendus. C’est à dire quand je ne m’y attendais pas.

Bon donc, ce qui m’a rendu perplexe c’est qu’elles n’aimaient  pas la majorité des dessins qui m’avaient demandé le plus de boulot et dont je suis le plus « fière » et qui avait fait qu’elle, l’organisatrice de l’expo, me contacte et qu’elles ont adoré d’autres dessins que je fais extrêmement rapidement, beaucoup plus spontanés et « libres » et que ce sont  ceux-là qu’elles veulent que j’expose.

Les dessins qui leur ont le plus plu, je ne les ai jamais mis en photo ici, tellement ils me paraissaient « fais à la va vite », moins travaillé, peut-être plus personnels… Et donc à ce qu’elles m’ont dit : ayant plus de personnalité.

Moi « j’aime » tout ce que je fais alors ça m’est égal d’exposer ceci, plutôt que cela… Mais je suis perplexe de constater qu’un dessin que je fais en 5 minutes plait plus qu’un dessin que je mets 12 heures à peaufiner… Remarquez que ça m’arrange plutôt!

Mes visiteuses de cet aprèm m’encouragent donc dans cette voie et me demande, si possible de faire un ou plusieurs grands formats pour le jour J.

Oui oui je vous montrerai quelques uns de ces dessins bientôt.

Bisous et galettes charentaises. Prenez bien soin de vous et de ceux que vous aimez 😉