Ceux que l’on porte.

Je ne portais pas, on me portait. J’étais la petite, la fluette. Souvenirs flous : sur les épaules de mon frère, de mon père ou d’un cousin : En plein soleil sur la promenade de la Concurrence. L. ou S. me fait la courte échelle pour passer par-dessus le mur des voisins. Muriel me porte pour rigoler (à 20 ans je faisais 47 kilos…). Sur les bords du Duero à Salamanque mon petit copain me porte sur ses épaules pour un « combat » Espagne contre le Reste du Monde. Mon frère N°2 me porte pour me sortir du cinéma où j’ai fait une sorte de crise d’épilepsie…

Image (28)

Nombre de mots : 106
Sur le vif : oui
éléments du réel : yes
En accord avec le thème : Oh yeah!

Bisous et poutous! Joyeuses Pâques! (Est-ce que ça a encore un sens pour quelqu’un ici?) Zoubis les amis. Prenez soin de vous et de ceux que vous aimez 😉