Je ne sais pas

sieste

Je ne sais pas comment dire les choses. Je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas comment m’y prendre. Je ne sais pas… J’aurais dĂ», je n’ai pas su. J’aurai pu, je n’ai pas su. Je ne savais pas. Si j’avais su… Saurai-je mieux? Alors je dors. En Belgique on utilise (parfois, souvent, toujours?) le verbe savoir en lieu et place de pouvoir. Ça donne des quiproquos rigolos franco-belges :

Ouvrez donc cette porte mon amie!

Ah mais non je ne sais pas le faire!

Mais bien sûr que si enfin!

Mais non!

Alors je vais le faire!

Mais non vous ne savez pas le faire!…

On ne sait pas comment dire, comment faire et pourtant on devrait se forcer un peu à dire les choses. Surtout les bonnes. Vouloir c’est pouvoir, savoir c’est pouvoir…

Vous savez. Vous savez ? Vous voulez ? Vous pouvez ? Bien sûr on peut toujours.  Suffit de vouloir. Y’a rien à savoir…

160 mots..Dans le thème… 366 rĂ©els Ă  prise rapide, comme le plâtre.

Bisous et poutous.