15 minutes chrono

J’aurais pu intituler ce post « en vrac » comme Jeanne, car je vais vous lĂącher plein de trucs dans le dĂ©sordre et parce que mon cou et mon moral sont vraiment, en vrac.

Hier : j’ai rdv, avec le CrĂ©dit Rural . TrĂšs positif d’un cĂŽtĂ© et vraiment dĂ©moralisant de l’autre. On va pas pouvoir acheter tout de suite, il va falloir d’abord louer dans la CUB*. TrĂšs gentil conseiller, bien rĂ©veillĂ©, on va donc changer de banque.

En revenant de l’Ă©cole ce matin, dans la voiture, sur Nova, ma chanson fĂ©tiche m’a redonnĂ© un peu la pĂȘche :

Hier aprĂšs midi, visite pour Ă©valuer notre maison, d’un deuxiĂšme agent immobilier. Il arrive escortĂ© de sa stagiaire (quand j’ai ouvert la poste j’ai cru, une seconde, interloquĂ©e, qu’il n’avait pas pu laisser sa fille Ă  l’Ă©cole!!). Une heure 15 Ă  l’Ă©couter faire son cours magistral sur l’immobilier… ZZZzzz. et seulement 30 minutes de « travail ». J’avais juste envie de lui dire « AbrĂšge! » « ArrĂȘte ton char Ben-Hur! » « Tu me saoules! »… Le pauvre ami n’a pas consenti Ă  Ă©baucher un seul sourire en 90 minutes. Je ne suis pas certaine qu’on fasse affaire : j’aime chez les hommes le charme, le sourire, l’humour, la jovialitĂ©.

Je suis Ă©tonnĂ©e que personne ne m’ait parlĂ© de la photo que j’avais mise au dĂ©but de mon dernier post. Peut-ĂȘtre certains me diront que c’Ă©tait « tellement Ă©vident! » Bon ce n’est pas un vrai bonhomme, c’est une sculpture de Ron Mueck : il fait le plus souvent des personnes nus qui sont trĂšs trĂšs trĂšs rĂ©aliste (silicone,  rĂ©sine polyester, peinture Ă  l’huile)  C’est dĂ©rangeant morbide, fascinant. J’adore. Et je parfois aussi : je dĂ©teste. Mais… J’adore.

Ron mueckron_sculptures_15

AprĂšs que le gars de l’agence immobiliĂšre soit passĂ© (il ne me donnera une Ă©val’ que vendredi) et son cours magistral sur l’immobilier, il est devenu vraiment plus que clair que nous ne pourrons pas acheter tout de suite, qu’il faudra passer par l’Ă©tape location.

Mon cou qui allait un chouilla mieux, va du cou un chouilla plus mal. Et hier soir j’Ă©tais pas loin de la crise d’angoisse.

Plus nous arrangeons notre maison pour qu’elle soit jolie et avenante pour la vente, plus je l’aime et plus c’est un crĂšve coeur. Oui je sais… Je sais…

J’ai commencĂ© ce post il y a 15 minutes. Il faut que je m’arrĂȘte. Faut doser la bloguerie. J’ai rdv lĂ , avec le gentil et un peu (trĂšs?)  saoulant kinĂ© bordelais. Je vous dirai si ça m’a fait du bien 😉

J’ai tĂ©lĂ©phonĂ© au Dr Knock (pas le vrai, l’ostĂ©o), je crois qu’il faut vraiment qu’il me torde le cou une bonne fois. RDV le 4.

Bisous Ă  tous, poutous et abrazos.

*Communauté Urbaine Bordelaise