Location vente prĂȘt emprunt relais pas relais caution perte fracas cartons

Faudrait que je fasse des phrases, que je structure ma pensĂ©e…

Achetera-t-on? (le correcteur d’orthographe me propose « cache-tampon ») Louera-t-on? Achetera-at-on? (Cache-tampon) Mais non : louerons-nous? Ah zut : mais peut-ĂȘtre que l’on peut acheter tout de mĂȘme? Mais non, on ne peut pas…. En tous cas : nous vendons : ça c’est actĂ©! C’est actĂ©, c’est en vente… Si on a pas trouvĂ© de maison en tous cas la notre est Ă  vendre : belle, fleurie, avec ses volets repeints, brillants au soleil de juin : bleu OlĂ©ron, vacances, voyages…

Du linge Ă  plier, du linge Ă  laver… Je me dis que ma mĂšre entre son job au 4 coins du dĂ©partement (hĂ© bien si la Charente-Maritime est un carrĂ©!), ses 4 enfants et ses placards au linge bien repassĂ©, au carrĂ©, Ă©tait une wonder-woman! On ne peut pas tout rĂ©ussir, ça frittait dans le couple. Mais elle a fait de supers enfants, c’est dĂ©jĂ  ça. Bon moi elle m’a un peu ratĂ© au niveau du « sens des affaires »… Je me rattrape sur d’autres choses…. J’espĂšre.

Laver laver laver, encore laver. Laver derriĂšre le chat qui a fait glisser ses pattes marron de terre sur le carrelage du mur de la salle de bain… Ranger ranger ranger, encore ranger et reranger… Et re et re et re…

Youri et le chat éclopé de la voisine se plument au milieu de la rue : les touffes de poil blanc volent. Je récupÚre mon cosmonaute ébouriffé comme un poisson diodon

puffer3

Il est fĂąchĂ© et encore rĂąlant mais tout doux avec sa « maman »… Un jour je vais catnappĂ© le chat de la voisine et le perdre dans les vignes de Jurançon, ça lui fera les pieds Ă  cette vieilles bique…

Sue ce, le soleil brille et vous l’avez compris : j’ai du boulot!

Adishatz tout le monde et gros bisous.