Le Challenge Culturel du Renard

Vous aussi êtes dans la mouise culturelle et  vous avez du mal à vous remuer les fesses? Le Challenge du Renard est fait pour vous! Quand on se sent mollir du cerveau, il faut réagir et se donner des objectifs! La Renarde nous propose donc de :

– lire 1 livre (Un gros pas un BD) : Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas père.
– voir 1 film    AU CINEMA    : Microbe et Gasoil
– voir 1 expo ou 1 spectacle (ou les 2)

Et d’en parler!!

1) J’ai vu en famille au Mélies un film que j’ai adoré :  Microbe et Gasoil réalisé par Michel Gondry, sorti ce mois-ci.

Michel Gondry ça veut souvent dire que je vais aimer le film… Qui c’est ce Michel? Un type qui a juste deux ans de plus que moi, qui a grandi dans la ville ou habitait ma grand-mère et où j’allais souvent en vacances. J’ai l’impression d’avoir une certaine culture commune avec lui, peut-être que c’est une question de génération.

J’ai adoré des films de lui tels que Eternal Sunshine of the Spotless Mind en 2004 qu’il avait fait aux US avec Jim Carrey et Kate Winslet. J’ai adoré La Science des rêves en 2006 avec Charlotte Gainsbourg et Gael García Bernal… J’aime Michel Gondry donc parce que ses films ressemblent à mes rêves, parce que ces rêves sont comme mon âme d’enfant, parce que son âme d’enfant rejoint la mienne… Voilà. Je pars complètement dans ses délires, je les fais miens, je le remercie de les mettre en images.

Microbe c’est le surnom d’un petit gars de de 12 ou 13 ans, et Gazoil c’est le surnom de son pote de collège. Je ne vous raconte pas l’histoire poétique, onirique, rigolote… Ce film m’a mis un très gros smile sur le visage. Je sais, je suis vraiment une petite fille dont le cœur voudrait aussi s’échapper à l’aventure, comme dans un rêve… Sans ménopause, sans bouffées de chaleur, sans comptes dans le rouge, sans méchante sorcière… Juste avec un tapis volant et le comte de Monte Cristo qui viendrait nous voir, moi et mon amoureux El Marido, et nous dirait : « Je vois que vous avez le cœur pur : tenez ce diamant, il a une valeur de 3500 000 euros. J’espère qu’il vous permettra d’acheter une belle maison! »

2) J’ai lu un bouquin extra et qui m’a beaucoup surprise. Oubliez tout de suite « 50 nuances de niaiseries IV », c’est pas ça. Non. J’étais tombé sur un film pas super brillant à la tv mais qui avait éveillé ma curiosité : on y voyait Depardieu en train d’interpréter Monte-Cristo (le comte de). Je me suis dit « Tiens, je l’aurais pas vu comme ça, physiquement, Dantès ».

comte-de-monte-cristoMonte-Cristo/ Jacques Weber en 1979 : jeune, beau et  pâle comme un vampire, fidèle à la description de Dumas!

 Mais l’histoire m’a intriguée, surtout parce que j’avais raté le début. Alors le soir à chandelle, alors que je suis bien vieille (celui qui comprend l’allusion gagne une tablette de chocolat!) j’ai téléchargé sur ma tablette Le comte de Monte-Cristo!

Le Comte de Monte-Cristo est un roman d’Alexandre Dumas, écrit en partie (ou totalement?) par Auguste Maquet (son nègre comme on dit dans le milieu littéraire) achevé en 1844. « Il est partiellement inspiré de faits réels, très lointainement empruntés à la vie de Pierre Picaud. »(Wiki).

Alors à quoi je m’attendait? A de la grande littérature? Ce n’en ai pas. A m’ennuyer un peu : pas une seconde! Au contraire on a arrive pas à la lâcher! Je ne m’attendais pas à me voir tout d’un coup passionnée par le 19ième siècle avec une soif de comprendre le contexte politique de l’époque, avec la joie de découvrir plein de détails sur la vie du 19ième qui m’a souvent paru si proche avec les récits que ma grand-mère tenait de ses parents et grand-parents et qu’elle me racontait comme il elle les avait vécus! Bref : j’ai adoré le comte de Monte-Cristo : c’est croustillant, haletant, passionnant et complètement granguignolesque : y’a rien qui tient debout, mais on s’en fout! On adore! Magnifique découverte donc! Depardieu dans son rôle ça ne va pas pour moi car Edmond Dantès est jeune, beau, brun bouclé à la peau très blanche… Et yeux noirs… Oui je sais on peut bien interpréter le rôle sans correspondre à la description de l’auteur mais mais mais… Bon j’ai commencé le troisième tome et j’ai hâte de finir.

depardieu

Depardieu a déjà 50 ans : trop vieux pour le rôle, trop blond, trop rose, trop bien en chair… Heureusement que son fils Guillaume faisait Dantès jeune. Un peu étrange d’avoir joué dans plusieurs films le même rôle que son père « jeune »…

6ae563daf5cbe1e27e3eb25c5e646fb8C’est dommage que Guillaume n’est pas fait tout le rôle : il avait le bon âge lui! Il aurait été parfait avec son teint pâle : on lui aurait teint les cheveux et hop! Repose en paix pauvre Guillaume…

3) Question expo on est pas super gâté dans le coin mais j’ai prévu d’en voir une dimanche au musée des Bozars, parce que le premier dimanche du  mois c’est gratuit au lieu de 4€ par tête de pipe. En plus dimanche c’est déjà août! Par chance je suis sortie de ma « zone de confort » (Coucou miss 😉 ) et je suis allée en Corrèze : fallait bien ça pour voir une très chouette expo, à Uzerche. Il s’agissait de peintures et gravures de Charlotte Reine. Ça m’a énormément plu et donné très très, mais alors très très envie de me mettre à la gravure! Youpi!

Sans titreSi vous voulez y aller : c’est jusqu’ au 31 août 2015, Espace Vézère, UZERCHE 19140.

Et voilà mets petits lapins! Du coup j’ai très envie de lire d’autres classiques et j’ai déjà marqué dans mon agenda le prochain film que nous allons voir AU CINE… Plus l’expo de dimanche 😉

Et vous?

Adishatz, bisous, poutous, et galettes à vélo!

Fille à lunettes…

– Maman vient on a une surprise pour toi!

– Quoi?

– Viens!

– Mais quoi?

– Viens je te dis!

Je sors et je vois devant moi le petit pote de Titi qui tient une souris morte par la queue! Et le chat qui brame à côté parce qu’il lui a piqué son jouet …. Il love you baby…

– Maman viens!

– Mais quoi!?

– Y’a un problème!

– Mais quoi?!

– Mais viens je te dis!

Je rentre dans la chambre : le radiateur est en train de se vider sur un coussin qui se trouvait là par hasard… Can’t take my eyes off it… I love you baby!

– Maman!

– Quoi?!!!

– T’as appelé Papy?

– Ben non…

– Ben il est là!

It’s just too good to be true… I love you baby!

Bisous à tous et galettes en vinyl!

 

Les affaires sont les affaires…

MarinusClaesz vanReymerswaeleLe banquier et sa femme (1539), musée du Prado, Madrid

Marinus Claeszoon van Reymerswaele était un peintre néerlandais. Il travailla en « Zélande » dans le milieu du 16ième siècle et  alla à l’université de Louvain comme ma copine Goedele.

Dernièrement je me suis rendue compte qu’on ne pouvait pas faire confiance aux banques , aux agents immobilers, et à toutes les personnes qui sont dans ce genre de métiers et sont à la fois censés vous rendre service, vous faciliter la vie, vous aider… ET au passage se faire leur beurre sur votre dos… Dites que je suis naîve si vous voulez, mais je ne pensais pas que les conseillés clientèle des banques pouvaient à ce point faire mal leur travail et à ce point mal vous renseigner et à ce point ne pas « tout » vous dire… J’avoue que j’en reste baba. Je croyais avoir croisé par erreur les pires conseillers et je m’aperçois que grosso modo ce sont les bons qui sont des exceptions.

percepteurMême peintre : Un percepteur des impôts

Pour les agents immo c’est pas bien compliqué : ce sont des agents doubles. D’un côté ils disent au vendeur qu’ils vont tout faire pour vendre au meilleur prix, de l’autre ils disent à l’acheteur qu’ils vont tout faire pour faire baisser le prix… Et puis, et puis surtout, tant qu’on a pas signé ils vous disent que vous allez vendre au prix que vous voulez… Quand vous êtes bien accroché ils disent que vue l’état du toit, des fenêtres, de la tête  de la voisine, va falloir un peu baisser pour se mettre au prix du marché… Et quand vous avez le stylo en main, ils vous font encore un peu baisser parce que lalala, patati patata… Ce sont de gros menteurs… Charmants la plus part du temps, mais menteurs, menteuses et enjôleuses. De sacrés roublards. j’espère au moins que le moment venu (relations avec le client, le notaire etc… Leurs honoraires se trouveront justifiés.)

Photo0248Autrement hier soir nous avons été faire une petite visite à Pilou-Fripouille la petite chatte que nous avions recueillie/catnapée le temps d’un weekend… Je lui ai fait un gros câlin elle est trop mignonne et porte maintenant un joli petit collier avec son adresse etc dans un petit cylindre. C’est heureux car elle aime apparemment passer beaucoup de temps dans la rue.

Pour en revenir à nos agents immo : hier nous avons eu une personne qui a visité la maison pour la deuxième fois… La fameuse « contre-visite ». Une nana qui avait déjà visité la semaine dernière et qui a voulu revisiter avec sa mère… J’aurai préféré « avec son mari » ça m’aurait paru  plus « engageant »… Je ne sais pas encore ce qu’il est ressorti de cette visite et si il devra/ait y avoir une troisième contre visite avec « monsieur »…

Autrement y’a le gars de mon opérateur téléphonique qui m’appelle sans arrêt et à qui je promets à chaque fois de m’intéresser à lui un autre jour… Le pauvre. J’aimerais pas faire son taf.

Allez, adishatz les amis! Poutous et galettes charentaises à vélo!

Salade d’été

Il y a quelques jours j’ai vu les magnifiques photos de cette délicieuse salade chez DelimOOn, ça m’a fait très envie, j’ai fait passé al Marido et hop : on s’est fait une super bonne salade, très estivale, que je vous conseille!

Photo0340

L’effet flouté, n’était pas volontaire! Je vous invite à aller voir la recette et les superbes photos de la salade originale chez DelimOOn 😉

Salade de melon de DelimOOn
pour 3 personnes en plat : arrangée-simplifiée à la Mahie avec un vocabulaire différent

1 melons charentais et seulement charentais!
1 boule de mozza de chez carrouf on s’en fout
3 tranches de jambon de pays du charcutier
6 tranches de ventrèche du charcutier
1 laitue bio et charnue qui a du tremper pour enlever les escargots et les limaces
1 tomate bien mûre de chez ta mamie coupée en dés

Vinaigrette sans vinaigre et sans sel ou presque (y’en a dans la sauce soja) : moutarde, sauce soja, huile d’olive.

Bonne nuit et bisous!

Les banques…

Banquiere

… commencent à me courir sur le haricot. Je crois qu’elles nous auront tout fait… Entre la conseillère de St-Ger qui nous demandait : « C’est quoi le code postal de St-Ger? », celui qui m’envoyait à Madrid la CB de mon frère qui se trouvait en Guyanne, avec le code! Celui qui appelait mes parents quand j’étais à découvert quand j’avais 30 ans… Celle qui me passait un savon comme si elle était une maîtresse d’école et moi un enfant… Celui qui donnait le chéquier de mon frère à ma mère et celui de ma mère à une autre dame. Celui qui nous a crédité deux fois le même chèque (celui-là il était cool). Celui qui a posé sa main sur ma cuisse. Celui qui ne voulait pas que je quitte son agence. Celle qui ne sait pas se servir de son logiciel sans appeler son collègue à la rescousse 5 fois en 15 minutes… Celui qui nous a monté un dossier de prêt tellement pourri… Celle qui nous a fait attendre deux mois pour une attestation. Celui qui ne sait pas que à Duterrier-Dulapin il y a un trait d’union, alors évidement : je n’ai pas de compte dans cette agence! Celle qui me demande toujours en penchant la tête sur son épaule avec un air désolée si j’ai enfin trouvé un job…  Celui qui a décidé de faire un Zara dans le CL historique de LR. Celle qui dit avec un air vicelard qu’elle connait mon beau-père. celui qui me dit hier que je ne peux pas avoir de RDV avant le 4 août. celui qui ne nous dit pas que plus de 2000 euros vont sortir de notre compte et nous mettre à zéro again quand on croyait sortir la tête de l’eau… Oui  les « conseillers » des banques me courent sur le haricot car je crois que de manière général ils n’ont aucune, mais alors aucune idée de en quoi consiste leur boulot, ni la moindre longueur d’avance sur nous en ce qui concerne la gestion de notre compte….

lcl

En ce moment on a le cul entre deux banques, alors forcément on les fréquente trop.

Demain je taille un short aux agents immobiliers.

Allez ne nous quittons pas sur une mauvaise note… C’est l’été, soyons cool, soyons disco!

Adishatz et poutous…

Le Challenge Culturel du Renard

Photo0313

Celle à qui je pense se reconnaitra 😉 (Uzerche, juillet 2015).

C’est pas encore la fin du mois mais je me rappelle qu’il faut que je publie le résultat de mon mois culturel… Le 31. Je sais ça peut paraître bizarre que j’aie besoin que ce soit un « challenge » pour me bouger fesses moi, « une dame Pons née demoiselle Lempoumas*… Mais c’est vrai, il y a une tendance à encroutage déplaisante chez moi depuis quelques années! Et pourtant j’aime le cinoche, le théâtre, les expos : je suis la parfaite fille et sœur de profs. J’ai trainé mes sabots à la Maison de la Culture dès que j’ai été en âge de marcher… Mais bref : depuis que je suis béarnaise : ça s’enlise. Depuis que je suis connectée aux « pas si nouvelles » technologies, j’oublie la littérature, le 7ième art, et tout le reste.

Donc si vous aussi vous êtes dans la mouise culturelle vous pouvez vous remuer aussi les fesses pour :

– lire 1 livre (Un gros pas un BD)
– voir 1 film AU CINEMA
– voir 1 expo / 1 spectacle (ou les 2)

Eh oui… Je ne faisais pas ça ces derniers mois! Mais c’est bien : j’ai vu un film que j’ai adoré, j’ai lu un bouquin qui m’a surprise (et ce n’était pas du tout celui que j’avais prévu) et j’ai vu une expo rigolote. Je prépare le billet pour le 31 !

Allez adishatz et gros bisous!

* J’ai joué cette pièce quand j’étais en quatrième… J’étais la Dame en Violet, ça m’a marqué.

https://vimeo.com/34698416