Le Challenge Culturel du Renard

Vous aussi ĂȘtes dans la mouise culturelle et  vous avez du mal Ă  vous remuer les fesses? Le Challenge du Renard est fait pour vous! Quand on se sent mollir du cerveau, il faut rĂ©agir et se donner des objectifs! La Renarde nous propose donc de :

– lire 1 livre (Un gros pas un BD) : Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas pĂšre.
– voir 1 film    AU CINEMA    : Microbe et Gasoil
– voir 1 expo ou 1 spectacle (ou les 2)

Et d’en parler!!

1) J’ai vu en famille au MĂ©lies un film que j’ai adorĂ© :  Microbe et Gasoil rĂ©alisĂ© par Michel Gondry, sorti ce mois-ci.

Michel Gondry ça veut souvent dire que je vais aimer le film… Qui c’est ce Michel? Un type qui a juste deux ans de plus que moi, qui a grandi dans la ville ou habitait ma grand-mĂšre et oĂč j’allais souvent en vacances. J’ai l’impression d’avoir une certaine culture commune avec lui, peut-ĂȘtre que c’est une question de gĂ©nĂ©ration.

J’ai adorĂ© des films de lui tels que Eternal Sunshine of the Spotless Mind en 2004 qu’il avait fait aux US avec Jim Carrey et Kate Winslet. J’ai adorĂ© La Science des rĂȘves en 2006 avec Charlotte Gainsbourg et Gael GarcĂ­a Bernal… J’aime Michel Gondry donc parce que ses films ressemblent Ă  mes rĂȘves, parce que ces rĂȘves sont comme mon Ăąme d’enfant, parce que son Ăąme d’enfant rejoint la mienne… VoilĂ . Je pars complĂštement dans ses dĂ©lires, je les fais miens, je le remercie de les mettre en images.

Microbe c’est le surnom d’un petit gars de de 12 ou 13 ans, et Gazoil c’est le surnom de son pote de collĂšge. Je ne vous raconte pas l’histoire poĂ©tique, onirique, rigolote… Ce film m’a mis un trĂšs gros smile sur le visage. Je sais, je suis vraiment une petite fille dont le cƓur voudrait aussi s’Ă©chapper Ă  l’aventure, comme dans un rĂȘve… Sans mĂ©nopause, sans bouffĂ©es de chaleur, sans comptes dans le rouge, sans mĂ©chante sorciĂšre… Juste avec un tapis volant et le comte de Monte Cristo qui viendrait nous voir, moi et mon amoureux El Marido, et nous dirait : « Je vois que vous avez le cƓur pur : tenez ce diamant, il a une valeur de 3500 000 euros. J’espĂšre qu’il vous permettra d’acheter une belle maison! »

2) J’ai lu un bouquin extra et qui m’a beaucoup surprise. Oubliez tout de suite « 50 nuances de niaiseries IV », c’est pas ça. Non. J’Ă©tais tombĂ© sur un film pas super brillant Ă  la tv mais qui avait Ă©veillĂ© ma curiositĂ© : on y voyait Depardieu en train d’interprĂ©ter Monte-Cristo (le comte de). Je me suis dit « Tiens, je l’aurais pas vu comme ça, physiquement, DantĂšs ».

comte-de-monte-cristoMonte-Cristo/ Jacques Weber en 1979 : jeune, beau et  pùle comme un vampire, fidÚle à la description de Dumas!

 Mais l’histoire m’a intriguĂ©e, surtout parce que j’avais ratĂ© le dĂ©but. Alors le soir Ă  chandelle, alors que je suis bien vieille (celui qui comprend l’allusion gagne une tablette de chocolat!) j’ai tĂ©lĂ©chargĂ© sur ma tablette Le comte de Monte-Cristo!

Le Comte de Monte-Cristo est un roman d’Alexandre Dumas, Ă©crit en partie (ou totalement?) par Auguste Maquet (son nĂšgre comme on dit dans le milieu littĂ©raire) achevĂ© en 1844. « Il est partiellement inspirĂ© de faits rĂ©els, trĂšs lointainement empruntĂ©s Ă  la vie de Pierre Picaud. »(Wiki).

Alors Ă  quoi je m’attendait? A de la grande littĂ©rature? Ce n’en ai pas. A m’ennuyer un peu : pas une seconde! Au contraire on a arrive pas Ă  la lĂącher! Je ne m’attendais pas Ă  me voir tout d’un coup passionnĂ©e par le 19iĂšme siĂšcle avec une soif de comprendre le contexte politique de l’Ă©poque, avec la joie de dĂ©couvrir plein de dĂ©tails sur la vie du 19iĂšme qui m’a souvent paru si proche avec les rĂ©cits que ma grand-mĂšre tenait de ses parents et grand-parents et qu’elle me racontait comme il elle les avait vĂ©cus! Bref : j’ai adorĂ© le comte de Monte-Cristo : c’est croustillant, haletant, passionnant et complĂštement granguignolesque : y’a rien qui tient debout, mais on s’en fout! On adore! Magnifique dĂ©couverte donc! Depardieu dans son rĂŽle ça ne va pas pour moi car Edmond DantĂšs est jeune, beau, brun bouclĂ© Ă  la peau trĂšs blanche… Et yeux noirs… Oui je sais on peut bien interprĂ©ter le rĂŽle sans correspondre Ă  la description de l’auteur mais mais mais… Bon j’ai commencĂ© le troisiĂšme tome et j’ai hĂąte de finir.

depardieu

Depardieu a dĂ©jĂ  50 ans : trop vieux pour le rĂŽle, trop blond, trop rose, trop bien en chair… Heureusement que son fils Guillaume faisait DantĂšs jeune. Un peu Ă©trange d’avoir jouĂ© dans plusieurs films le mĂȘme rĂŽle que son pĂšre « jeune »…

6ae563daf5cbe1e27e3eb25c5e646fb8C’est dommage que Guillaume n’est pas fait tout le rĂŽle : il avait le bon Ăąge lui! Il aurait Ă©tĂ© parfait avec son teint pĂąle : on lui aurait teint les cheveux et hop! Repose en paix pauvre Guillaume…

3) Question expo on est pas super gĂątĂ© dans le coin mais j’ai prĂ©vu d’en voir une dimanche au musĂ©e des Bozars, parce que le premier dimanche du  mois c’est gratuit au lieu de 4€ par tĂȘte de pipe. En plus dimanche c’est dĂ©jĂ  aoĂ»t! Par chance je suis sortie de ma « zone de confort » (Coucou miss 😉 ) et je suis allĂ©e en CorrĂšze : fallait bien ça pour voir une trĂšs chouette expo, Ă  Uzerche. Il s’agissait de peintures et gravures de Charlotte Reine. Ça m’a Ă©normĂ©ment plu et donnĂ© trĂšs trĂšs, mais alors trĂšs trĂšs envie de me mettre Ă  la gravure! Youpi!

Sans titreSi vous voulez y aller : c’est jusqu’ au 31 aoĂ»t 2015, Espace VĂ©zĂšre, UZERCHE 19140.

Et voilĂ  mets petits lapins! Du coup j’ai trĂšs envie de lire d’autres classiques et j’ai dĂ©jĂ  marquĂ© dans mon agenda le prochain film que nous allons voir AU CINE… Plus l’expo de dimanche 😉

Et vous?

Adishatz, bisous, poutous, et galettes à vélo!