37°2 l’aprĂšs-midi…

… et dedans 29… Je suis au bord de la nausĂ©e…

Trop chaud la nuit et les ennemis publics n°1 qui passent Ă  l’attaque : se rĂ©veiller avec des piqures irritantes et ne pas oser se rendormir de peur de se faire dĂ©vorer par ces monstres avides de sang sucrĂ©. Entre 3h et 4h de la nuit, en train de surfer sur les sites immo Ă  la recherche de la perle rare… (Il se pourrait qu’on signe prochainement un compromis de vente mais rien de certain pour l’instant. )

RĂ©veillĂ©e tĂŽt et prĂȘte Ă  profiter de la matinĂ©e pour faire tout ce qu’il y a Ă  faire car l’aprĂšs-midi sera consacrĂ©e Ă  ne pas faire un mouvement de trop et Ă  lire allongĂ©e…

Photo0400

Exactement comme ça mais avec un truc Ă  lire dans les pattes…

Photo0412

On avait pas encore pris le petit dĂ©j’ qu’on a entendu des bruits Ă©tranges dehors des gros « pfou » sonnores. El Marido a dit pour plaisanter : c’est une montgolfiĂšre. Le bruit Ă  continuĂ© : Pfou pfou! Alors on est sorti sur le balcon et on a vu ça! Et puis une autre est arrivĂ©e aussi… Elles avaient du mal Ă  s’Ă©lever et puis une Ă  carrĂ©ment disparue derriĂšre les maisons, c’est Ă  dire en bas de la falaise si on peut dire, car derriĂšre les arbres c’est « en bas ». Avec Titi on a sautĂ© en voiture (mĂȘme que j’Ă©tais ni lavĂ©e, ni maquillĂ©e, ni mĂȘme avais-je une culotte) et on est parti Ă  la chasse Ă  la montgolfiĂšre.

Vous comprendrez en regardant la vidĂ©o le « PFOU » qui nous a fait sortir de dehors…

La montgolftruc n’allait pas remonter 😩 Ils pliaient le ballon.

Photo0416

Tous les habitants de la rue en face de ce champs Ă©taient dehors Ă©bahis d’avoir vu se poser une montgolfiĂšre sous leur nĂ©s pendant qu’ils trempaient les tartines dans leur cafĂ©. Du coup on est parti acheter des croissants… Ordinaires. Je dĂ©teste les croissants au beurre. 19h : 36° dehors : mal Ă  la tĂȘte…

Allez les amis, je vous souhaite le meilleur et vous fait plein de poutous et de galettes charentaises, adishatz beroĂŻs!