La vie du jardin

Photo0550

On peut cueillir les figues depuis le premier étage

Quand on est arrivé ici le jardin ne ressemblait à rien : c’était une sorte de désert. Avec El Marido on a planté des tonnes de trucs, laisser pousser à la sauvage un figuier qui est maintenant énorme, planté un autre, laissé poussé plein de sureau partout, planté des noyers et tout un tas de plantes vivaces qui fleurissent d’année en année. Et maintenant que tout cela commence à ressembler au jardin que nous avions en tête : on se barre.

Photo0552

Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là ?
Complètement toqué, ce mec-là, complètement gaga

J’aimerais me foutre de mon jardin et le laisser partir en couilles jusqu’à notre départ. Mais je ne peux pas. Samedi, hier, aujourd’hui, j’ai jardiné, jardiné, jardiné… J’ai pas envie de partir en laissant derrière moi un jardin à l’abandon. Je sais pas pourquoi. Ça me viendrait pas non plus à l’idée d’arrêter de nettoyer la salle de bain ou les toilettes…

Photo0553

Derrière la maison, au nord, y’a pas les corons, y’a le bac à compost. Tous les jours depuis 8 ans ont met dedans les épluchures, les restes (sauf la viande et le poisson), le pain sec, les filtres à café plein de café, les coquilles d’oeufs, tout ce qui est biodégradable, même les mouchoirs en papier del Hijito (les allergiques font une grosse conso de mouchoirs…)

Photo0556On y met aussi l’herbe tondu, tout rentre dedans, tous les jours on a plus de volume pour le compost que pour « la poubelle ». Et tous les jours ça se tasse gentiment sans qu’on aie rien à faire. Dedans y’a des vers, des limaces, tout un petit monde d’insectes plus ou moins dégueu. A un moment y’a eu des souris. Mais y’a aussi Youri, y’a plus de souris.

Photo0557

On peut ouvrir par le bas et récupérer le compost comme engrais pour les fleurs. Nous ne l’avons fait qu’une seule fois (la flemme!) et cette année là les géraniums ont été ahurissants de beauté! On aurait pu le faire tous les ans. Celui qui plantera un arbre là où on avait le compost aura une belle surprise!

Photo0558M

Mon jardin ambulant (une partie seulement prêt à partir pour le « nord »!)

Le compost n’a jamais senti mauvais. El Marido le brasse de temps en temps, pas souvent du tout. Ça ne demande pas d’entretien spécial. Faut juste pas y mettre  de truc genre poisson, viande ou peau de citron ou d’orange (parait-il). Il n’a jamais été trop plein. Parfois si je tonds beaucoup je dois en mettre un peu dans la poubelle à végétaux de la ville : ça part pour du compost également.

Photo0563Je vais regretter cette plante que nous avions mise en terre il y a  deux ans, très vivace, elle n’a pas craint le froid de l’hiver et fleuri beaucoup, tout le temps.

Si je ne bougeais pas j’aurais l’impression de mourir un peu. Ma mère disait que j’étais comme un chat, que j’avais plein de vies. Je sais pas si j’ai pas dépassé mon cota.

Bisous, galettes charentaises et vin de Jurançon! Prenez soin de vous les amis!

6 commentaires sur « La vie du jardin »

  1. @Dr K : Ah j’espère que cela ne va pas me briser le coeur! Oui moi aussi je me suis bien amusé à faire cette photo, elle est chouette.
    El Marido et moi on pense déjà à planter en douce des plantes, des pousses d’arbres dans le parc de la résidence 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s