Peut-être que je n’aurais pas du y aller.

Peut-être que je n’aurais pas du y aller.

Après tout je la connaissais très peu, même si ça faisait des années. Depuis que Titi est en maternelle ici. Pratiquement tous les jours je la croisais après avoir déposé le fils,  elle arrivait à la bourre avec sa fille, un grand sourire ouvert et généreux aux lèvres. On se faisait des signes amicaux, des sourires, des « ça va? ». Tout le monde est pressé le matin.

Morte en 3 jours. Avant en parfaite santé. Et puis voilà. « Emportée »

Sa fille de 12 ans. Son mari… La cathédrale pleine. Tout le monde effondré, dans le choc. Elle venait d’avoir 50 piges, elle en paraissait moins.

Je ne suis pas catholique mais je voulais par ma présence lui rendre hommage, être présente pour sa fille. Qu’elle sache que sa mère était une personne rayonnante qui attirait la sympathie.

Ça a été un moment très dur. Le prêtre parlait d’espérance, de dieu. Il disait qu’il ne fallait pas que nous soyons accablés et qu’il fallait que nous soyons heureux. Quelque chose comme ça. Il était très bien le prêtre mais il n’arrivait pas à nous sortir de notre peine à tous. On était sidérés, bouleversés.

J’espère que ses paroles, sincères, auront mis du baume sur le cœur de sa fille, de son mari, de ses proches. Ils tenaient le coup, pour l’instant. C’est inimaginable de perdre sa mère à cet âge là. C’est terrible aussi quand l’organiste joue des morceaux si tristes et quand le prêtre dit des paroles si justes.

La messe a durée une heure et demie, une heure et demie de réflexion, de relativisation de mes problèmes à moi, mais je ne veux pas penser à moi. Ne pas être égoïste dans ses moments là. Pour moi le côté prière n’était pas présent. Juste une intense réflexion sur le sens de la « vie ». Sur cette mère qui ne sera plus là pour étreindre son enfant. Toutes les émotions qui se bousculent : le visage de cette pré-ado, de cet homme, les émotions passées. L’impression que plus rien n’a de sens aussi.

Une pensée forte aussi pour ceux et celles qui passent par là et qui souffrent.

11 commentaires sur « Peut-être que je n’aurais pas du y aller. »

  1. Être entouré donne du réconfort dans ces moments là…
    La présence des amis, des voisins, des connaissances lointaines, des inconnus… Tout est bon à prendre pour étouffer la douleur du cœur et de l’esprit.
    Mais les paroles au nom de Jésus et de son père… Sincèrement, elles m’ont fait grincer des dents… La mort est injuste et rien ne me fera changer d’avis.
    Oui, tu as bien fait d’aller rendre hommage à cette femme.

    1. Aux obsèques de mes parents le fait qu’il y ait beaucoup de monde m’avait fait du bien, d’une manière très complexe. Oui on a besoin d’être entouré dans ces moments là. C’est vrai que quand on est pas croyant ce que raconte le prêtre a bien du mal a trouver un écho en nous… C’est bien la première fois qu’un prêtre m’a paru avoir des mots justes en ces circonstances.
      La mort prématurée est terrible, rien à voir avec le décès d’une arrière grand-mère centenaire qui ne demande qu’à partir…

  2. Je n’ajouterai rien à ce qu’a dit Marla et qui est très juste mais je pense aussi que tu as bien fait d’y aller si cela t’a fait réfléchir, en plus de soutenir ceux qui en avaient bien besoin…

    1. Je me sens tellement touchée par le drame qui touche cette petite fille, ce papa… On se sent impuissant. Je sais que je ne fais pas parti des proches… Parfois j’aimerais être croyante et prier pour eux. Mais je ne le suis pas. Je suis juste là, les bras ballants.

  3. je te comprends, c’est bien de se manifester…. cela donne du sens. On est déjà très malheureux pour quelqu’un qui part à un âge avancé, mais quand c’est plus jeune, ça paraît tellement injuste ! Dans les églises, à ces moments là, on ne sait plus qui est croyant et qui ne l’est pas, ça n’a pas d’importance, être là, en communion, c’est bien.

  4. je comprends bien tout ce que tu décris et tu ressens
    hier , j’étais aussi dans une église , près d’un cercueil
    il ne faut pas se poser de questions , les rituels de départ sont nécessaires , avec ou sans la foi
    ça ébranle tout ça

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s