Arbre à fripouilles !

Nous n’avons toujours pas pensé à comment nous allions faire avec nos chats pour le déménagement….

Pour l’instant je fais un peu l’autruche et j’attends de savoir comme ça va se goupiller pour organiser leur « déménagement ».

Nous savons que nos acheteurs ont eu leur prêt (gros soulagement) mais le notaire d’ici n’a pas encore tous les papiers: donc pas encore de date fixée pour la vente/remise des clés, donc pas de date de déménagement ni à fortiori de date d’emménagement…

Comme mes petits minets n’auront plus d’accès libre à un jardin je laisse vagabonder mon imagination pour leur rendre l’accoutumance à l’appartement plus agréable :

.timthumb

J’aime bien l’idée de l’arbre à chat qui ressemble à un vrai arbre. Mais celui-ci en vente sur un site chic, est vraiment trop cher (800$) et pas assez personnel, par ailleurs, je n’aime pas les fausses feuilles… (clique sur l’image pour voir le site)

arbre-a-chat-en-bois-flotte.jpg

Pourquoi pas en fabriquer un moi même avec du bois flotté récupéré sur les plages…  Je crois qu’on peut faire mieux que sur cette photo.

 Mais il y a un truc qui parait plutôt facile et sympa pour eux : c’est pas une barre de pole dance c’est une barre Ikéa qui normalement sert à fabriquer un dressing… Et sur la quelle tu peux adapter des marches pour que les minous puissent se percher et observer le monde… Évidement c’est chouette à côté d’une baie vitrée…

Whisker

Sur ces petites palettes on peut même fixer un panier en osier qui fait dodo à chat. 🙂 On peut acheter des tablettes toute faites ou bien les fabriquer soi-même ce qui est bien plus économique… On en parle là si ça vous branche : là.

cat-library-bibliotheque

Les chats adore se loger en haut des bibliothèque et parfois c’est un peu périlleux quand l’humain n’a pas prévu la bibliothèque pour cet usage… Alors pourquoi ne pas agencer sa bibliothèque pour quel forme un escalier à chats?

Cela dit je peux déjà leur acheter un bacàkaka pour les entrainer! Voilà une chouette mission pour moi!

Ça me fait un peu de la peine mais il va falloir que j’habitue Youri peu à peu à devenir un « citadin » sans jardin…

chat_paris

Est-ce qu’il aura l’air tout tristouille et pensif comme ce Titi parisien?

Quant à Minette que nous ne voyons (si il ne pleut pas) que 5 minutes par jour :le temps pour elle de se gaver de croquettes et de se planter devant le frigo en me regardant bien droit dans les yeux pour que je lui donne du lait! Je réfléchirai à son cas le moment venu.

Allez zoubis les zamis… Une big hug et plein de bulles de chamalows

cat

Sevillanas

« Sevillanas » est un film espagnol réalisé par Carlos Saura, sorti en 1992.

Au piano et au chant Manuel Pareja-Obregón y García.

Un autre visage des sévillanas : le « flamenco » danse « classique » et merveilleuse… Ne zappez pas cet extrait du même film… C’est vraiment beau 🙂 Ça me fait penser à un tableau de Goya. Dommage que la vidéo s’arrête très abruptement.

Un peu plus? C’est tellement de la beauté et de la poésie pure

Tchao tchao, bisous sur le nez et prenez soin de vos rêves 😉

Pour celles et ceux qui sont charmés : le film complet

Ce qui me rend heureuse

Un tag qui se promène et qui est passé chez L’heureuse Imparfaite qui nous propose de le reprendre 😉

Quel plat simplissime aimes-tu particulièrement manger ?

Un croque monsieur maison avec de la salade verte.

La chanson qui te met de bonne humeur ?

Le moment de la journée que tu préfères ?

Le moment où je prends un bon café, pas trop fort mais de très bonne qualité.

books-and-coffee-bordeaux

Une des plus jolies surprises que l’on pourrait te faire ?

Une fête d’anniversaire surprise

Ton vêtement fétiche ?

Des collants noirs en laine et viscose, parce que 100% laine ça le fait pas.

Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?

Une blague toute pourrie.

le_chat_geluck_application

Un de tes souvenirs les plus heureux ?

Y’en a eu tellement… 🙂 En choisir un est impossible.

Une fois où tu as pleuré de joie ?

Mystère… Je ne pleure pas de joie je crois. d’émotion oui. De joie : je crois pas.

Une période de ta vie particulièrement cool ?

La fac

BU-VICTOIRE_1040x740_Actu

Un lieu que tu aimes / où tu te sens bien ?

Dans un café, une librairie, un magasin de fringues… Une bibliothèque, une plage, va savoir…

Le compliment le plus chouette que l’on pourrait te faire ?

J’aimerais que tu bosses dans ma boite.

La personne avec qui tu pourrais rester des heures ?

Un/e modèle aux bozar

Qu’est-ce qui te ferait plaisir actuellement ? (achat ou autre)

Budget illimité en fringues

jupe

Et vous, ça vous tente de participer et de partager avec nous 13 petits points de bonheur ?

Tchao tchao et bisous sur le nez!

La Movidad

« La Movida madrileña »Â  commence à la fin des années 70 à Madrid une fois Franco mort et enterré (1975) et la transition démocratique enclenchée…

Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier, Amodovar 1980 (Pralinettes s’abstenir)

La vie nocturne et culturelle madrilène avait toujours été très active mais avec l’arrivée du socialisme au pouvoir, la libération des meurs, l’évolution des mentalités, l’influence de la « new wave » et du « punk » britanique, un vent de liberté, de création artistique,  souffle sur Madrid en même temps que la jeunesse s’éclate la nuit plus jamais…

Quand je suis arrivée à Madrid en 88 tout le monde disait déjà que la « movida » c’était fini, que « la grande époque » était derrière nous. Pourtant j’ai eu l’impression de l’avoir bien connu cette movida. Les nuits étaient très folles jusqu’au début des années 90. Après c’est vrai, pendant les quelques années où j’habitais à Santa Ana, j’ai vu progressivement plus de « sérieux » s’immiscer dans la ville… La surpression du petit marché hippy sur la place a sonné la fin d’une certaine « liberté » dans le quartier, la fin des dealers aussi, mêlés à la foule des badauds le samedi après-midi. Je n’ai pas regretté les dealers mais j’ai regretté ce petit marché et son ambiance babacool. C’était la fin de la movida.

FernandoHa mais je le connais très bien ce serveur! Il était déjà là en 89! C’est Fernando! Rho… (Photo récente  trouvé sur le web aujourd’hui)

Le mouvement donc était donc né à Madrid puis s’était étendu aux autres grandes villes d’Espagne… C’est un mouvement qui, si il n’était pas du aux politiques, doit tout de même aux socialistes d’avoir eu un appui politique  fort et notamment celui du maire de Madrid de l’époque(à partir de 79)  Enrique Tierno Galván (mort en 86) pour qui ce mouvement culturel était l’image d’une Espagne moderne, nouvelle, démocratique, ouverte sur le reste de l’Europe et du monde.

Maria Barranco, Rossy de Palma, Julieta Serrano et Carmen Maura
Maria Barranco, Rossy de Palma, Julieta Serrano et Carmen Maura

La movida c’est un tout : de la musique, de la littérature, de la presse, la télé, la photo, la mode, les boites, les bars, le cinéma, la danse, les bars de nuits tous plus originaux les uns que les autres… Le royaume de la création, du fait main, de la débrouille, de la jeunesse, de l’imagination, de la joie… Aussi de la drogue et de ses drames.

madrid-gran-via-

Des personnalités flamboyante dans la musique comme Alaska, dans le cinéma tout le monde connait Almodovar.

C’est tout ce que j’avais à dire. Je vous fais de gros bisous et vous souhaite une bonne soirée.

On veut du beau, du life style, du rêve!

Ce matin Carlos Magno, un gars qui travaille chez les Hidalgo de la Mouvance (les déménageurs quoi) est venu à la maison pour évaluer notre déménagement, si le devis à grâce aux yeux du big boss parisien del Marido on pourrait avoir l’avantage de ne pas avoir à porter de cartons. Notre petite histoire prend forme…

Salon n°1

tableau

Il est donc temps de recommencer à rêver d’un appart tout nouveau tout beau!

Sur la photo ci-dessus j’aime la clarté, le cadre de gauche qui est presque similaire à celui que j’ai dans mon salon : un dessin de mon père dans un joli cadre en bouleau. J’aime le tableau de droite : le jaune d’or et le vert canard, la pause patiente de la jeune femme. J’aime les plantes dans le fond et le fauteuil vintage.

Salon n°2

chaise verte

Ici encore on voit que j’apprécie le blanc. Je n’aime pas la table basse, ni le cadre, j’aime la tache vert pomme de la chaise. Je suis pas fan du fauteuil qui me rappelle aussi les années 70 mais pas comme j’aime. J’aime les coussins.

Salon n°3

mur-blanc

Ici j’ai envie de m’inspirer de tous ces petits cadres mélangés : dessins de mes parents, de moi, de mon fils, photos de famille et au milieu en clin d’œil quelques dessins de Picasso que j’adore pour perdre mes invités 😉 Le canapé est tout à fait cool, même si par super confortable avec ses accoudoirs en bois. J’aime le tapis chaleureux, le vieux pouf.

Salon n°4

salon avec plantes

Ici j’aime beaucoup le parquet cérusé blanc. Tant qu’à faire poser un sil j’en aurao bien voulu un comme ça. Mais El Marido n’est pas fan, on aura quelque chose de plus « bois ». J’adore l’immense fenêtre, les cadres mélangés (sauf le grand C »). La table roulante vintage qui ressemble à celle du salon de ma grand-mère de Charente-M me fait rire mais ne me fait pas de l’oeil. J’aime le canapé, les coussins, les pourfs. Le blanc, la c*verrière et les plantes vertes!  Et aussi la lampe d’archi! J’en ai une bleue claire acheté sur le Good Corner il y a quelques années.

Salon n°5

Sans titre

Dans ce salon danois j’aime le plancher clair, le tapis, les cadres sur les murs, les coussins de couleurs vives, le côté tranquille, artiste, la petite table blanche, les jolies fenêtres. J’aime beaucoup. C’est probablement celui qui me ressemble le plus.

Salon n°6

salon-avec vu

Bon ici, honnêtement (en dehors du blanc) la seule chose que j’aime ce sont les baies vitrées et la vue! Je vais pas pouvoir arranger ça pour l’appart 😉

Et vous? Le quel de ses salons préférés-vous et pourquoi? Si ça se trouve vous n’en aimez aucun? Bon allez je vous en propose 3 autres :

Salon n°7

beausejour

Bon chic bon genre, il est sympa, très probablement british il est cosy et chaleureux : manque seulement la table basse pour poser le joli service à thé! Superbe parquet clair…

Salon n°8

decor

Salon bourgeois que je surnommerai « salon petit madame ». On y boit du thé en mangeant des petits four de la meilleur pâtisserie de la ville avec des dames qu’on vouvoie. On a une « camériste » comme on dit quand on est de la haute, pour prendre soin de ce beau tapis. On est à moitié dans la salle d’attente d’un gynécologue cossu, à moitié chez tante Adèle, celle chez qui on ne sait pas comment se tenir.

Salon n°9

erreur

Ici je n’aime tout simplement rien : les cadres au mur sont affreux et amoncelés comme si on était dans un magasin de cadre. Je n’aime pas le gris et encore moins quand il est marié au rouge. Je n’aime pas le tapis « moderne » je déteste le ventilo au plafond, le sol froid et la cuisine qui ressemble à un bloc opératoire! C’est votre salon préféré? Oups!

Allez, les amis, je file remplir plus de cartons et vous fais de petits bisous de chat! Adishatz et prenez bien soin de vous 😉