Here comes the sun

Photo1107.jpg
Entrer une légende

CĂ´tĂ© rue ce matin, j’ai installĂ© des cartons pour lui faire regardĂ© par la fenĂŞtre. La bĂŞte a fait son concierge un petit quart d’heure… C’est dĂ©jĂ  pas mal…

Depuis que nous sommes arrivĂ©s Ă  Bx MĂ©t’* Youri, le chat, est vraiment très sage. Évidemment je ne dirai pas « trop sage » car je n’ai vraiment pas envie qu’il se mette Ă  courir dans tous les sens en faisant tout tomber sur son passage… Mais tout de mĂŞme… Je le trouve dĂ©primĂ©.

C’est bien qu’il miaule peu et qu’il ne demande pas Ă  sortir  H24, mais bon : j’ai pas l’habitude. Il a Ă©lu domicile dans le placard Ă  manteau et y passe le plus clair de sa journĂ©e! Le soir il s’installe au salon avec nous et après il dort au bout de notre lit, jusqu’au matin. Il ne fait aucune bĂŞtise, ne mange pas trop, fait dans sa litière. Il est adorable.

Mais bon quand même! Où est passé celui qui chassait Minette et Mimi Lopez à longueur de journée? Où est passé celui qui faisait frénétiquement ses griffes sur le plaqueminier? Où est passé celui qui pourchassait les tourterelles et dormait des heures sous sa lavande? Ou est passé celui qui tambourinait sur la porte pour entrer et sortir?

J’aurais cru qu’il aurait plaisir Ă  dormir sur le balcon dans un pot de fleur , comme il l’avait souvent fait, mais non quand je lui ouvre le balcon (et qu’il fait soleil) il y reste 5 minutes (pas plus de 10) hume l’ai Ă  n’en plus finir et rentre, rĂ©intègre son placard protecteur…

Je le sors de son placard de temps en temps pour qu’il regarde par la fenĂŞtre ou s’endorme au soleil. mais faut bien avouer qu’après : il retourne dans son placard.

Hier avec Titi nous avons dĂ©cidĂ© qu’il Ă©tait temps de lui faire visiter le « parc ».  Comme on ne sait pas Ă  quoi s’attendre avec un chat on a attachĂ© Ă  son collier une corde Ă  linge de bien 6 ou 7 mètres et on l’a engagĂ© Ă  sortir de l’appartement… Il n’Ă©tait pas très chaud pour sortir et a commencĂ© par monter l’escalier… Finalement je l’ai descendu dans les bras. Arriver en bas ça ne lui disait rien de sortir non plus. Enfin dehors on voyait bien qu’il Ă©tait paniquĂ©. Il s’est un peu allongĂ© dans l’herbe, pas rassurĂ© du tout. Il a trotinĂ©, très peu. Et puis a miaulĂ© de la mĂŞme façon que quand on partait en promenade dans le BĂ©arn et qu’on allait trop loin pour lui. Je l’ai repris dans les bras, ça le calme immĂ©diatement. Une fois dans l’immeuble il Ă©tait très pressĂ© de passer la deuxième porte du RDC et puis tellement pressĂ© de rentrer chez nous qu’il voulait absolument rentrer chez nos voisins du 1er Ă©tage (oui il a pas le nez si fin que ça ;-)) ArrivĂ© au second il est rentrĂ© comme une flèche! On ressortira peut-ĂŞtre cette après-midi : y’a  plein de soleil! J’aimerais bien qu’il s’habitue!

J’ai vu une dame qui se promène avec son chat noir qui trotine Ă  cĂ´tĂ© d’elle! La chance! Et quand elle dĂ©cide de rentrer il la suit bien gentiment! 🙂 J’espère que Youyou sera capable de ça bientĂ´t!En ce moment il y a un mec qui se promène avec son petit chien… Faut vraiment que je mette une (très grande) corde Ă  Youyou, pour pouvoir l’attraper si un chien dĂ©boule, car je n’ai vraiment pas envie d’attendre 5 heures au pied d’un arbre qu’il veuille bien en redescendre!

En ce moment il n’est pas dans son placard mais Ă  mes pieds : il regarde par la porte fenĂŞtre le petit chien qui court…

Allez les pimpoyes je vous claque la bise!

*Bordeaux MĂ©tropole.