Piano forte

En parlant de piano et de bonnes sensations, j’ai dĂ©couvert l’autre soir au Petit Journal une pianiste rigolote et j’ai envie d’en savoir plus sur elle vous la connaissez dĂ©jĂ ?

khatia-buniatishvili

C’est Khatia Buniatichvili une pianiste gĂ©orgienne, de moins de 30 ans, qui a un sacrĂ© charme en plus de savoir jouer du piano en virtuose issime !

Bon tout Le Monde n’est pas d’accord sur ses interprĂ©tations, et  malgrĂ© un grand succĂšs, on peut lire sur elle des articles pas franchement flatteur comme ici, ou d’autres dithyrambique comme lĂ . Trop sexy pour certains critiques « sĂ©rieux »? Tss. Pff.

Bon moi je suis sous la le charme. Et je n’ai rien Ă  redire Ă  ses interprĂ©tations.

J’ai choisi cet extrait d’un concerto de Chopin, mon compositeur fĂ©tiche, pour rester objective sur son interprĂ©tation, puisque je connais trĂšs bien ce morceau. Soupir. On aimerait pas que ça s’arrĂȘte, non?

J’ai Ă©coutĂ© la vidĂ©o suivante sans la regardĂ©, pour me faire une opinion non influencĂ© par le charme de l’interprĂšte 😉 C’est la beautĂ© absolue… Puis en la regardant et il faut avouer qu’elle ferait aimer le piano aux plus rĂ©fractaires, non?

Le Clair de Lune (Debussy 1862-1918) est peut-ĂȘtre la piĂšce la plus connue de la Suite bergamasque pour piano seul, composĂ©e en 1890. Il est probable que son nom s’inspire du poĂšme Clair de lune de Paul Verlaine. La plus grande partie du mouvement est jouĂ©e pianissimo, et les allers et retours entre une grande intensitĂ© Ă©motionnelle et une grande distance en font un chef-d’Ɠuvre de l’Ă©poque impressionniste. Elle est jouĂ©e en rĂ© bĂ©mol majeur, Ă  l’exception de son point de plus grande intensitĂ©, en do diĂšse mineur. (WikipĂ©dia, car je n’aurais pas pu l’inventer…)

Claude_Debussy_ca_1908,_foto_av_FĂ©lix_Nadar

Achille-Claude Debussy. NĂ© Ă  St Germain-en-Laye, comme El Hijito 🙂

Une tĂȘte bien faite dans une bombe:

Je vous souhaite un bon weekend, plein de musique et de tendresses! Bisous, cailloux et roudoudous!