Sans entrer trop dans les dĂ©tails…

Aujourd’hui j’ai eu ma première feuille de paye depuis 11 ans. Une rondelette petite somme, gagnĂ©e par moi, c’est gratifiant. J’aurais du sauter de joie mais, j’Ă©tais Ă©puisĂ©e en rentrant du taf. LessivĂ©e, Ă©cĹ“urĂ©e, dĂ©couragĂ©e. Le premier mois, de « formation » avec prise d’appels en « live » 3 ou 4 heures par jour est Ă©puisant nerveusement. ce ne sont pas les assurĂ©s qui sont Ă©puisant nerveusement, ce sont les tuteurs qui doivent nous former et Ă©couter Ă  cĂ´tĂ© de nous l’assurĂ© avec un autre casque… Ils ne sont pas tous très « pĂ©dagogue » et l’exercice vire souvent Ă  la « mise en examen »… Pas très glop.

C’est dommage car la semaine dernière avec des « tuteurs » diffĂ©rents j’Ă©tais plutĂ´t optimiste mĂŞme si je me sentais quand mĂŞme « jugĂ©e » « jaugĂ©e » en permanence, ce qui n’est pas une position très, comme dire  « rewarding ». Quand je suis fatiguĂ©e, mon cerveau mĂ©lange les langues. Mon cerveau fait de la purĂ©e. Je suppose que ça peut se traduire par « gratifiant ». Bref.

Entre la route (17km) que je dĂ©teste, le repas dans la gamelle en plastique Ă  midi avec des collègues plus ou moins intĂ©ressants ( mais c’est mieux que seule dans sa bagnole) et « tout ça « , je me pose sĂ©rieusement la question : « Vais-je tenir le coup?

Par ailleurs aujourd’hui je n’ai pas aimĂ© la façon dont mes diffĂ©rentes tutrices (elle tourne dans la salle autour des 5 dĂ©butants prĂ©sents) traite les assurĂ©s, les renvoyant dans « la boucle » quand ils se sont trompĂ© d’option sans trop s’assurer qu’ils ne vont pas retomber sur un dĂ©butant (enfin Ă  la troisième fois, quand ils râlent, on finit par s’assurer de leur passer quelqu’un ayant les « compĂ©tences » requises… bref. Deux de mes « collègues » embauchĂ©s le mĂŞme jour que moi, ont dĂ©jĂ  quittĂ© le navire la première semaine, puis la deuxième semaine. je n’ai pas envie d’ĂŞtre la troisième, la troisième semaine. Mais… mais… On verra. J’ai besoin d’un salaire, vraiment, alors je peux pas faire la difficile mais quand on a envie de pleurer en rentrant du taf, c’est pas trop gĂ©rable non plus.

Je pourrais entrer plus dans les détails, mais là. pfiou je vais juste aller me coucher.

 

 

Fouzitou

Si un jour vous venez dans la rĂ©gion bordelaise : n’entrez pas dans Bègles, c’est un piège, un dĂ©dale, c’est le labyrinthe qui abrite le Minotaure.

ico-minotaure

Antonomase : est une figure de style  dans lequel un nom propre ou bien une pĂ©riphrase Ă©nonçant sa qualitĂ© essentielle, est utilisĂ© comme nom commun, ou inversement, quand un nom commun est employĂ© pour signifier un nom propre… DĂ©dale… Je vous laisse rĂ©flĂ©chir lĂ -dessus.

Bègles est donc une profondeur insondable : si tu n’y es pas nĂ©, n’essaye mĂŞme pas d’y entrer…

Depuis une semaine j’ai La Musica de Patrick Juvet dans la tĂŞte. J’envisage d’apprendre les paroles par coeur.

Le chat miaule, miaule, miaule.

El Marido construit la cuisine Ikéa. On mange beaucoup de pizza, de japonais en take-away et même du chinois.

Question canelés : je vous conseille plutôt la Toque Cuivrée.

Je trouve mon kinĂ© très compĂ©tant. Ca tombe bien je me suis coincĂ© le cou, comme ça maintenant que mes genoux vont mieux, il a toujours du boulot. En mĂŞme temps c’est pas ça qui lui manque! Mais si vous avez mal quelque part et que vous ĂŞtes par ici : je vous le conseille! Si vous avez mal au coeur, je ne vous le conseille pas.

VoilĂ . Faut jamais dire « VoilĂ  » au tĂ©lĂ©phone. Faut « reformuler », ça : « reformuler » ce qu’a voulu dire l’assurĂ©, c’est le top!

Je vous fait des bisous et vous souhaite le meilleur!

200

 

 

C’est fou comme on apprĂ©cie un samedi quand on travail!

En ce moment (depuis lundi) je suis en formation dans mon nouveau taf. Formation un peu sur le tas quand mĂŞme… Je fais quoi? Je travaille dans le centre d’appels d’une assurance. On prend les dĂ©clarations de sinistre et on les traite jusqu’Ă  l’indemnisation. Bien sĂ»r il y a donc un mois de formation parce qu’il y a un logiciel (voir deux) Ă  maitriser et surtout : il faut bien connaĂ®tre l’assurance pour laquelle nous travaillons. MĂŞme si en un mois je ne maĂ®triserai pas tout, loin de lĂ , je serai quand mĂŞme vachement plus « experte en assurances » que je ne le suis maintenant…

Je sais tout cela est très loin des bozars, de la langue espagnol etc… Mais que veux tu ma pauv’Lucette : faut bien avoir un salaire! Il est pas mirobolant le salaire, tu t’en doutes, mais c’est mieux que rien du tout.

Chateau_la_brede

Le matin je pars vers 8h20, je fais environ 17km pour me rendre aux environs de La Brède, au milieu des vignes. Et puis je repars Ă  17h avec mon automobile, j’arrive un peu avant 18h Ă  la maison. 9h-17h c’est pour le premier mois. ensuite ça sera 9h-18h ou 8h-16h ou 14h-20h. Une fois par mois je travaillerai le samedi matin, une fois par mois je travaillerai le samedi aprèm. Parfois j’aurai mon lundi, parfois mon vendredi… Pas de vacances cet Ă©tĂ©… Cela rĂ©sout le problème « chat ».

En ce moment on a plus du tout de cuisine. Cette semaine El Marido a été avec le plombier et l’électricien et maintenant il va monter la cuisine! En attendant on fait la vaisselle dans la salle de bain.

Je suis un (gros) chouilla crevĂ©e, faut avouer. Un nouveau taf, une formation et la route pour y aller : je danse pas la salsa quand je reviens… On Ă©tait 7 nouveaux, une est a dĂ©jĂ  quittĂ© le navire. Vendredi en fin d’aprem on a fait un point sur la formation avec la manager :  un gars a dĂ©clarĂ© que mercredi il Ă©tait bon pour les urgences psy et au bord des larmes en rentrant chez lui et tout le monde Ă  opinĂ© du chef : c’est pas facile, facile, mais vendredi c’Ă©tait dĂ©jĂ  presque oubliĂ©, ça allait dĂ©jĂ  mieux. je suis confiante pour la suite.

Bisous made in Pessac-LĂ©ognan!

 

 

Je vais tuer le chat!

La musique adoucit les moeurs, ça tombe bien ça fait au moins 10 jours que j’ai cette chanson dans la tĂŞte!

Je sais : je l’ai dĂ©jĂ  dit et je ne l’ai pas encore fait! Mais va quand mĂŞme falloir qu’on dorme dans cette maison! J’ai achetĂ© une prise FeliwĂ© et ça a pas fait grand chose… Ça ne l’empĂŞche pas de se sentir très seul sur le coup de 4h45 AM… Enfin bref… On va essayer de l’enfermer dans une pièce pour voir et d’enfoncer les bouchons d’oreilles bien profond…

Cette semaine s’est articulĂ© entre le kinĂ©, les courses (comme d’hab), Martillac et MĂ©rignac… (Ha du nouveau!) Et j’ai du laisser Titi se dĂ©brouiller un peu plus tout seul.

Mercredi je suis allĂ©e Ă  la rĂ©union d’info de l’entreprise dont j’avais rencontrĂ© le type des RH au forum de l’emploi la semaine dernière. J’ai bien aimĂ© cette rĂ©union. Ça m’a donnĂ© envie de bosser chez eux. MĂŞme si c’est un salaire juste au-dessus du SMIC dans un domaine qui n’a rien Ă  voir avec mes Ă©tudes ou les arts. A la fin de la matinĂ©e on a passĂ© (la douzaine de personnes prĂ©sentes) des test de « QI » ou de « logique » que j’ai trouvĂ© assez faciles et j’ai Ă©tĂ© contente de voir que la majoritĂ© des prĂ©sents galĂ©raient (oui je peux ĂŞtre mesquine parfois). Il y avait aussi des tests pour Ă©valuer notre comprĂ©hension du français et un test de personnalitĂ©. Environ une heure de tests après 2h de prĂ©sentation. A la fin le gars a dit qu’il nous contacterait pour des entretiens très vite.

Jeudi j’ai attendu son coup de fil toute la journĂ©e et Ă  18h « drelin drelin » il m’a demandĂ© de venir passer un entretien Ă  MĂ©rignac, gnac, gnac.

Vendredi j’ai Ă©tĂ© embauchĂ©e et je commence lundi matin. J’ai passĂ© un entretien d’une heure et quart avec « mise en situation ». Ils Ă©taient 3 face Ă  moi et malgrĂ© mon stress (bien lĂ©gitime! ça fait quand mĂŞme 11 ans que j’ai quittĂ© le monde de l’entreprise!) je m’en suis bien sorti. La vĂ©ritĂ© : ils avaient l’air très content. C’est un CDD ( c’est dans l’air du temps) jusqu’au 31 dĂ©cembre.

grreat

Ce matin j’ai Ă©tĂ© en ville faire la reine du shopping avec le mini budget de 100 euros, heureusement chez Hache et Aime y’a de quoi faire avec 100 euros.

VoilĂ . El Marido et El Hijito sont en vacances pour 15  jours et ce matin on a reçu la cuisine IkĂ©AAAA en kit! Y’a plus qu’Ă !

Bisous et fanfreluches les amis, je vous souhaite plein de chocolat sur vos profiteroles!

RĂ©union de chats et de « cat ladys »

Tous les jours vers 17h je descends avec mon gros Patapouf de Youyou. Je retrouve deux dames d’un certain âge sur un banc dans le petit bois. Quand j’avais passĂ© un jour entier  avec l’ancienne proprio (je faisais faire des devis avec des artisans, elle triais les affaires de sa mère partie en maison de retraite), elle m’avait parlĂ© de ces deux femmes, avec un peu d’ironie « les mĂ©mères Ă  chachat »! Je lui avais dit que j’adorais les chats et les plantes, elle m’avait rĂ©pondu « Ah ben vous allez bien vous entendre avec elles! » Bingo je m’entends bien avec elle. Les premiers jours j’avais remarquĂ© la dame au chat noir et au parapluie rouge… Mais j’avais pas fait attention aux horaires!

le-chat-noir

Maintenant je les retrouve quotidiennement, ou presque. Elles connaissent les noms de toutes les plantes du sous bois et de tous les chats du quartier. Une des deux est au conseil syndical ce qui est très chouette car j’apprends 1000 choses que je n’apprendrais pas si je n’avais pas de chat. C’est un peu comme les fumeurs en entreprise : ils en savent beaucoup plus que les non-fumeurs. A la pause clopes les langues se dĂ©lient, les services se mĂ©langent, c’est lĂ  qu’on apprend tout ce qui se trament… Tu fumes pas : tu sais rien. Dans ma rĂ©sidence c’est pareil : tu veux savoir le meilleur artisan pour ceci ou cela, le nom de tous les voisins, la date de la prochaine assemblĂ©e, pourquoi il n’y a pas d’arbre au milieu du parc, pourquoi tel arbre a Ă©tĂ© coupĂ©, que les fils de ma voisine sont connus pour ĂŞtre des fĂŞtards bruyants, patati pataa… Tu vas promener ton chat et tu sais tout. Ca marche aussi avec les chiens, il parait. Mais ici personne ne promène son chien heureusement, ça rendrait les balades des chats problĂ©matiques. Enfin si, y’a un gars en blouson bleu-sac-poubelle qui fait faire ses besoins Ă  son cleps Ă  cĂ´tĂ© du compost… Mais ça c’est cĂ´tĂ© parking, pas cĂ´tĂ© bois.

cropped-b4xwlquigaalmfs-large1.jpg

Donc on papote et les chats explorent ou juste s’asseyent et nous Ă©coutent parler. Popi est un vieux chat noir d’une douzaine d’annĂ©es. Fidji une minette tigrĂ©e très craintive qui ne se laisse pas caresser.  Mojito  un « siamois » qui habite une maison voisine mais arrive souvent quand il nous entend (Mme Fripon a des croquettes dans la poche de son manteau). Il y a aussi PĂ©pito parfois qui est un ex chat de la rĂ©sidence, ses « maĂ®tres » le laisse Ă  ces dames quand ils partent en WE ou en vacances. Vagabond est un vrai vagabond du quartier, noir et blanc, la queue cassĂ©e, il est très laid, mais fait parti  du club.

Et puis il y a Youyou, le charmeur de ces dames!

tyu

Ah non, wrong one… Mais c’est pas grave ça fera l’affaire!

Allez bisous, poutous et roudoudous, prenez soin de vous!

 

 

Un samedi soir sur la terre

clope

Lundi c’Ă©tait Pâques et on a cachĂ© des oeufs dans l’appart. de toutes façons il pleuvait comme vache qui pisse.

Mardi j’ai Ă©tĂ© Ă  une rĂ©union d’info pour le PLIE (Le Plan Local d’Insertion et d’Emploi) et en fait je ne rĂ©uni peut-ĂŞtre pas les critères « sociaux » demandĂ©.

Le mercredi j’y avais une autre rdv oĂą il s’est avĂ©rĂ© que ma conseillère PĂ´le avait mĂ©langĂ© mon dossier avec celui de quelqu’un d’autre. La moitiĂ© seulement des infos de mon dossier Ă©tait juste. Entre autre j’avais 60 a,s et j’Ă©tais nĂ©e le 13 avril. Et d’autres dĂ©tails « amusants ».

Jeudi j’ai Ă©tĂ© Ă  un forum de l’emploi. Heureusement que j’ai une voiture car si j’avais essayĂ© d’y aller en bus + pĂ©dibus j’aurais renoncĂ©! J’ai mis une heure Ă  toutner et virer dans Gradignan et Pessac avant de trouver! RĂ©sultat : je vais peut-ĂŞtre travailler dans un centre d’appel pour une assurance. Ou pas. On verra ça mercredi prochain.

L’après midi El Hijito et moi avons fait un tour Ă  Bx. Y’avait un peu grève des profs.

Photo1396

Autrefois ce cafĂ© cours Victor Hugo n’Ă©tait pas cher et pas spĂ©cialement bien frĂ©quentĂ©. Maintenant il est très cher et frĂ©quentĂ© par des gens bien comme il faut. Dommage, je n’y retournerai plus. En plus le serveur malgrĂ© ses « enjoleries » Ă©tait d’une lenteur insupportable. je crois que nous avons attendu mon cafĂ© et le chocolat de Titi une demie heure…

Vendredi j’ai amenĂ© le pauvre You chez le vĂ©to pour qu’il lui mette une puce Ă©lectronique.  L’avantage c’est que suite Ă  la « lĂ©gère sĂ©dation » effectuĂ©e pour pouvoir le pucer en toute sĂ©curitĂ©, You n’a pas miaulĂ© pendant 24 heures. AllĂ©luia!

A midi j’ai mangĂ© avec Esther pendant sa pause dĂ©j’, devant son taf sur les quais… A chaque fois un très bon moment!

Photo1404.jpg

J’ai marchĂ© ensuite des Hangars jusqu’au Quinconces, rĂ©sultat : mes genoux se sont remis Ă  ĂŞtre très douloureux! J’ai du mal Ă  comprendre/accepter qu’il faille y aller mollo Ă  ce point.

Samedi bricolage dans l’appart comme d’hab et promenade dans notre jardin communautaire.

Photo1415

Voyez-vous le petit You trottiner derrière El Marido? Comment voulez-vous que nous regrettions notre jardin du BĂ©arn? Ici on a un petit bois avec des pruniers, de l’ail des ours, des Ă©cureuils…

Bisous et ratatouilles, chatons, fripouilles et grenouilles! prenez soin de vous!