C’est fou comme on apprĂ©cie un samedi quand on travail!

En ce moment (depuis lundi) je suis en formation dans mon nouveau taf. Formation un peu sur le tas quand mĂŞme… Je fais quoi? Je travaille dans le centre d’appels d’une assurance. On prend les dĂ©clarations de sinistre et on les traite jusqu’Ă  l’indemnisation. Bien sĂ»r il y a donc un mois de formation parce qu’il y a un logiciel (voir deux) Ă  maitriser et surtout : il faut bien connaĂ®tre l’assurance pour laquelle nous travaillons. MĂŞme si en un mois je ne maĂ®triserai pas tout, loin de lĂ , je serai quand mĂŞme vachement plus « experte en assurances » que je ne le suis maintenant…

Je sais tout cela est très loin des bozars, de la langue espagnol etc… Mais que veux tu ma pauv’Lucette : faut bien avoir un salaire! Il est pas mirobolant le salaire, tu t’en doutes, mais c’est mieux que rien du tout.

Chateau_la_brede

Le matin je pars vers 8h20, je fais environ 17km pour me rendre aux environs de La Brède, au milieu des vignes. Et puis je repars Ă  17h avec mon automobile, j’arrive un peu avant 18h Ă  la maison. 9h-17h c’est pour le premier mois. ensuite ça sera 9h-18h ou 8h-16h ou 14h-20h. Une fois par mois je travaillerai le samedi matin, une fois par mois je travaillerai le samedi aprèm. Parfois j’aurai mon lundi, parfois mon vendredi… Pas de vacances cet Ă©tĂ©… Cela rĂ©sout le problème « chat ».

En ce moment on a plus du tout de cuisine. Cette semaine El Marido a été avec le plombier et l’électricien et maintenant il va monter la cuisine! En attendant on fait la vaisselle dans la salle de bain.

Je suis un (gros) chouilla crevĂ©e, faut avouer. Un nouveau taf, une formation et la route pour y aller : je danse pas la salsa quand je reviens… On Ă©tait 7 nouveaux, une est a dĂ©jĂ  quittĂ© le navire. Vendredi en fin d’aprem on a fait un point sur la formation avec la manager :  un gars a dĂ©clarĂ© que mercredi il Ă©tait bon pour les urgences psy et au bord des larmes en rentrant chez lui et tout le monde Ă  opinĂ© du chef : c’est pas facile, facile, mais vendredi c’Ă©tait dĂ©jĂ  presque oubliĂ©, ça allait dĂ©jĂ  mieux. je suis confiante pour la suite.

Bisous made in Pessac-LĂ©ognan!