Dans le chaos de la â™ȘmĂ©nopause♫!

Au milieu de la bĂ©atitude permanente qu’est ma vie depuis que je sillonne les artĂšres bordelaises du Nord au Sud et d’Est en Ouest… Au milieu de cette bĂ©atitude se glisse parfois un sentiment Ă©trange… Le sentiment d’ĂȘtre un peu nase, un peu crevĂ©e, un peu Ă  cĂŽtĂ© de la plaque. Une chose est sĂ»re : j’ai jamais froid. Toujours chaud. Ce qui n’est pas « forcĂ©ment » un signe de mĂ©nopause, puisque mon pĂšre avait lui-mĂȘme toujours chaud.

hum.gif

Euh, c’est Ă  quel sujet?

Un sentiment, donc, d’ĂȘtre toujours complĂštement Ă  la masse. Et je m’Ă©tonne que les divers toubibs que j’ai vus ces derniĂšres annĂ©es (dont ma gynĂ©co) ne m’ait pas expliquĂ© que la mĂ©nopause c’Ă©tait pas seulement des bouffĂ©es de chaleur. M’enfin!

La seule chose qu’ils te disent grosso-modo c’est « Attention Ă  la prise de poids! Faites du sport! ». Faut avouer que mon gĂ©nĂ©raliste, le Dr Roucoulette, ne s’est pas penchĂ© du tout sur le sujet : un sujet pour la gynĂ©co! Pourtant je m’aperçois maintenant que la pluspart des maux que je lui exposais Ă©tait en fait dus Ă  la mĂ©nopause! Idem pour la dermato : aucune question sur mon Ăąge ou mes rĂšgles… Alors qu’en lisant toutes les infos que je trouve dans ce groupe ou sur les sites amĂ©ricains je dĂ©couvre que se gratter sauvagement le cou et le dĂ©colletĂ© est prĂ©cisĂ©ment un symptĂŽme du dĂ©but… de la fin! Nan, je rigole, faites pas cette tĂȘte!

C’est parce que l’autre jour j’ai joint un groupe FB (anglophone) oĂč des femmes de tous horizons partagent leur expĂ©rience de la mĂ©nopause.

Cette « Ă©tape » de la vie, Ă  la base pour moi, c’Ă©tait juste une bĂ©nĂ©diction : fini les rĂšgles douloureuses qui me mettaient KO une semaine avant et une semaine pendant : soit la moitiĂ© du mois, soit la moitiĂ© de ma vie! Donc j’Ă©tais trĂšs heureuse Ă  l’idĂ©e que tout ce cirque s’arrĂȘte. D’autant que ma grand-mĂšre chĂ©rie (la bordelaise) m’avait dit qu’elle l’avait vĂ©cu comme une libĂ©ration. Parce qu’elle, en plus, elle vomissait Ă  chaque fois… Ah le plaisir de la fĂ©minitĂ©! Enfin bref. J’avais pas tout compris. On m’avait pas tout expliquĂ©… Pourquoi on m’avait pas tout expliquĂ©? Parce que la mĂ©nopause c’est mĂ©chamment tabou lalala. Une femme mĂ©nopausĂ©e c’est pas un sujet de film rigolo, de roman Ă  l’eau de rose ou de sketchs hilarants… C’est TĂąbou! Oh lala!

Et pourtant si j’avais Ă©tĂ© consciente du fait que pas mal de choses qui chamboulaient ma vie depuis 4 ans Ă©taient en fait du Ă  la prĂ©-mĂ©nopause, puis Ă  la mĂ©nopause depuis 1 an et 7 mois… Si j’avais su, j’aurais probablement su mieux me dĂ©patouiller de ce marasme. Et par exemple je n’aurais pas Ă©tĂ© voir ce connard de toubib spĂ©cialisĂ© dans les troubles du sommeil…  (Qui ne m’a jamais demandĂ© oĂč j’en Ă©tais par rapport Ă  la mĂ©nopause).

La connaissance, la comprĂ©hension de ce qui nous arrive, ne rend-elle pas plus facile la recherche de la bonne solution? Et aussi l’acceptation :

« Non, je ne suis pas folle, c’est normal, tout le monde passe par lĂ  »

Au lieu de : « Mais non de dieu, qu’est-ce qui m’arrive,  je suis en train de complĂštement perdre la boule! Je suis une limace ambulante! ».

menopause.jpg

« Qui gratte », « De sale humeur », « Qui transpire », « BallonnĂ© », « Qui oubli tout » et « Psychopathe » !

La liste de nos ennuis en 8 points :

  1. La mĂ©nopause c’est pas seulement « les vapeurs » ou autres « bouffĂ©es de chaleur » dont la plus part des gens non-concernĂ©s se moquent allĂšgrement (je leur souhaite Ă  tous de passer par lĂ !) parce que se trouver soudain ruisselante de sueur pendant un entretien avec pĂŽle ou un repas entre copines, c’est pas franchement croquignolet… Malheureusement la mĂ©nopause c’est pas que ça, c’est aussi…
  2. Des maux tĂȘtes terribles, des migraines affreuses, comme je n’en avais jamais eu de toutes ma vie! Welcome dans la cour les grandes!
  3. L’impression (nan, c’est pas une « impression ») d’avoir le cerveau complĂštement embrumĂ©, des problĂšmes de mĂ©moire et de concentration… L’horrible sentiment de perdre en vivacitĂ© d’esprit, en rapiditĂ©! L’impression d’ĂȘtre Ă  cĂŽtĂ© de la plaque.
  4. Fatigue, Ă©motivitĂ©, sautes d’humeur… NOR-MAL! C’est pas moi, c’est pas toi, c’est toutes les femmes! Pas la peine de s’autoflageller : on est pas une pauvre nase, on a juste les hormones en plein chaos et c’est pas facile Ă  gĂ©rer. On s’Ă©nerve tout le temps pour tout. On est carrĂ©ment pas toujours aussi zen qu’on voudrait…
  5. ProblĂšmes gynĂ©cologiques en tous genre, dont je vous ferai l’Ă©conomie, mĂȘme si ça me dĂ©mange de passer par dessus le TABOU que ça reprĂ©sente encore pour certains qui s’Ă©criraient : « De grĂące! Epargne-nous les dĂ©tails! » Bref, c’est pas Byzance et c’est NORMAL. En en plus, tu sais quoi?  Tu le sais si tu es dans la mĂȘme situation que moi : toutes les pharmacies de Bx sont en rupture de toutes les marques de « produits magiques » qui peuvent nous aider! « Faut attendre! »
  6. Je ne ferai pas de dessin non plus donc, sur le mauvais virage que ta vie sexuelle peut/va prendre (oui je parle Ă  toi, la fille de 47 ou 48 ans qui lis ses lignes sans rien comprendre.) Heureusement avec un peu de crĂ©ativitĂ©, tout va mieux, parait-il. Faut prendre des bains chaud, avec des bougies autour et de la musique planante, si t’as le temps… Si t’as pas le temps, ben… Regarde des films comiques : ça dĂ©tend! Rah….
  7. Point n° 7 : LĂ  je chante l’hymne europĂ©en car, grĂące Ă  Dieu probablement, je ne suis pas concernĂ© par le point n°7! Ouf! Heureusement que je passe Ă  travers un truc de ce foutu cauchemar! Les femmes qui se retiennent de rire franchement comprendront de quoi je parle. (Tabou, tabou, tabou! Je ne fais pas pipi dans ma culotte! Oh la vilaine, elle a parlĂ© du tabou!) En mĂȘme temps comme je suis superstitieuse, j’ai peur que le seul fait d’Ă©voquer ce problĂšme me le fasse dĂ©couvrir dĂšs demain! Croisons les doigts!
  8. La mĂ©nopause te flanque un coup de vieux du jour au lendemain quand tu t’aperçois que ta peau est diffĂ©rente, toute bizarre et ta pilositĂ© idem! misĂšre! Bonjour la mine de papier mĂąchĂ©, les rides et les poils au menton! 😩

Heureusement dans mon malheur, je suis d’une beautĂ© Ă©poustouflante et rayonnante qui aveugle de sa lueur argentĂ© (comme les fils d’argent de ma chevelure de fĂ©e) tous ceux qui m’approchent. Oups sorry je crois que j’ai trop bu! Pourtant le thĂ© Ă  la menthe d’habitude ça ne me fait pas cette effet! encore un effet indĂ©sirĂ© de la mĂ©nopause! Rah!!!!)

marilyn.jpg

VoilĂ  une histoire bien intĂ©ressante, n’est-il pas? Je regrette de vous avoir spoilĂ© un peu la soirĂ©e vous les filles qui n’ĂȘtes pas encore rentrĂ© dans la cour des grandes 😉 Mais je crois que c’est quand mĂȘme bien mieux de savoir Ă  quoi s’attendre afin de pouvoir mieux combattre la BÊTE !

Si vous ĂȘtes concernĂ©e ou le serez bientĂŽt, n’hĂ©sitez surtout pas Ă  commenter et Ă  partager ici votre expĂ©rience. Ça me fera plaisir et ça fait vraiment beaucoup de bien de ne pas se sentir toute seule face Ă  ce tsunami, alors : partageons! Le tabou, on se le met lĂ  oĂč je pense!

Je vous fais des bisous avec des paillĂštes d’or et vous souhaite une belle journĂ©e!