African queen

Adaptation du Boléro de Ravel (1928), Angélique Kidjo au chant.

Angélique Kidjo, béninoise née en 1960. Lauréate des Grammy Awards, connue pour la diversité de ses influences musicales.Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNICEF.  « première diva africaine» (Time Magazine),  « fait partie  des cent femmes les plus influentes au monde » (The Guardian), « reine incontestée de la musique africaine », Paris Match la place en tête de sa liste des dix femmes les plus influentes d’Afrique…Elle écrit parfois dans le New York Times… Et moi? Je ne la connaissais pas, ni d’Eve, ni d’Adam! Jamais entendu parler d’elle! Heureusement que j’écoute la radio et que je tombe sur cette interprétation du Boléro!  Remarque, justement en parlant de radio, je suis pratiquement certaine que je l’avais déjà entendu sur Nova.

Elle a collaboré avec de nombreux artistes : Carlos Santana, Alicia Keys, Peter Gabriel, Herbie Hancock, Branford Marsalis, John Legend, Bono, Philip Glass, Josh Groban, Dianne Reeves, Vampire Weekend, Dr. John, Dave Matthews et Cassandra Wilson (j’en connais que la moitié). Alors forcément j’avais déjà du l’entendre quelque part! Et vous?

Allez hop! C’est pas tout ça mais j’ai plein de choses à faire moi! Bisous, poutous, et roudoudous!

 

7 commentaires sur « African queen »

  1. Tout à fait par hasard tout à l’heure, il y avait dans mes flux rss un billet de blog intitulé « New Monday » et ce titre m’a fait penser à Branford Marsalis ; je me disais : « New Monday c’est aussi le titre d’un morceau de Buckshot Lefonque, je pourrais faire un billet avec ce morceau lundi prochain ». Buckshot Lefonque était le nom d’un groupe fondé par Branford Marsalis qui mêlait jazz et rap (je schématise à gros trait).
    Vérification faite, je me suis trompé : le morceau s’appelle « Black Monday ». Mais la coïncidence reste et j’aime ce genre de coïncidence.

    Branford Marsalis c’est aussi le souvenir d’un concert au New Morning à Paris il y a une dizaine d’années, dans une formation complètement jazz, où Branford Marsalis est parti quasiment dès le début du concert dans un solo ébouriffant, le genre de solo qu’on n’entend pas habituellement si tôt dans un concert, et je me suis dit que pour débuter ainsi il avait dû s’échauffer longuement dans sa loge… Je « cherchais » une explication parce que c’était fou.

    Ça va mon commentaire n’est pas trop court ? Je suis désolé mais je n’ai rien à dire sur Angélique Kidjo. J’attends la fin de l’émission « Open Jazz » puis la fin des infos sur France Musique (des infos sans foot ni tennis !) pour écouter le morceau que tu veux partager.

  2. Ah j’adooore le Boléro de Ravel !
    Mariage surprenant et réussi avec cette langue d’Afrique et cette belle voix, que je ne connaissais pas non plus !
    Merci pour la découverte 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s