Pour une ville végétale et des échoppes fleuries

vegetalisation

L’échoppe double… Il y a aussi l’échoppe simple… Le rideau en tissu devant la porte : particularité bordelaise que j’adore, mais qui tente à être moins courante qu’autrefois.

L’échoppe est un type de petite maison urbaine typiquement bordelaise, rien à voir avec un magasin.  Construites entre 1850 et les années 30′, les échoppes bordelaises sont des maisons basses , à développement en profondeur, à façade en gouttereau (Dans une construction, le mur gouttereau est le mur portant une gouttière ou un chéneau terminant le versant de toiture et recevant les eaux par opposition au mur pignon. Pignon sur rue 😉 ) donnant sur rue, à toiture à deux pentes couvertes en tuiles et ligne de faîtage (Le faîte est la ligne de rencontre haute de deux versants d’une toiture. Le faîtage est l’ouvrage qui permet de joindre ces deux parties. Il doit assurer l’étanchéité de la couverture d’un bâtiment, ainsi que sa solidité.) parallèle à la façade. Celle-ci, en pierres de taille calcaires (la fameuse pierre bordelaise à la belle couleur dorée), de 5 à 20 m de large, est souvent ornée de motifs sculptés au-dessus des ouvertures ou en bandeau. Si les échoppes bordelaises sont généralement dépourvues d’étage, elles possèdent en revanche souvent une cave.

image
  • les échoppes simples (entre 5 et 6 m de façade), qui ont un couloir latéral desservant une chambre côté rue, une pièce sombre et la salle commune côté cour ;
  • les échoppes doubles (entre 8 et 10 m de façade), qui ont un couloir central desservant les diverses pièces de part et d’autre.

échoope_

La salle de vie, à l’arrière, donne sur un jardin potager ou d’agrément. La souillarde et les toilettes forment un ou deux appendices sur la façade arrière, souvent reliés par une véranda. Un puits complétait l’installation. Le recensement effectué en 1995 dénombrait 10 936 échoppes à Bordeaux. (d’autres échoppes ici)

Depuis quelques années la ville de Bordeaux a entrepris de re-végétaliser les rues parfois vraiment trop « minérales » de la métropole en proposant aux habitants d’embellir les rues en participant à la « végétalisation » des rues… (tout est expliqué ici) Pour résumer : la ville de BX offre à chaque riverain qui en fait la demande de creuser une « fosse » (petite) dans le trottoir, fournit la terre végétale et les premières plantes ou semis…

rue kleber bordeauxjpg.jpg

Rue Kleber , entre la Victoire et le cours de l’Yser (clic)

Dans ma commune, limitrophe de Bx, je ne  crois pas que cela existe pour l’instant, mais grâce à l’intelligence de certains élus, les rues ne sont pas autant désherbées qu’ailleurs et ce printemps les rues de mon quartier ont été envahies de coquelicots pour notre plus grand bonheur!

Là c’était toutes des photos du net. Demain des photos persos 🙂 Bisous et roudoudous!

6 commentaires sur « Pour une ville végétale et des échoppes fleuries »

  1. Ah oui, le rideau de porte voilà quelque chose qui nous a surpris lorsqu’on est arrivés hier (en juin 1986…) alors que les portes sont souvent ouvragées et d’une excellente qualité eh bien on met un rideau l’été afin de les protéger, spécial, ça me fait penser au mec qui met des housses au siège de voiture pour qu’ils soient impeccables… à la revente, mais je m’égare.
    C’est vrai qu’on en voit beaucoup moins (de rideaux de porte) ce qui est drôle c’est que l’échoppe Bordeluche était une avancée sociale, c’était destiné au peuple, à la France moyenne on dirait aujourd’hui, mais c’est aujourd’hui les (très) riches qui peuvent acheter une échoppe double bien placée et tout refaire à l’intérieur afin d’avoir et le style échoppe et le style… style !

    Bleck

    1. J’adore les rideaux de porte , ça donne un petit air estival et vieillot qui me charme… les échoppes oui c’était pour les pas bien riches : surtout les simples!
      J’ aurais bien aimé trouver une échoppe double et à étage (soyons folle!) ça veut aussi dire qu’on est encore très dans Bordeaux mais qu’on a un jardinet en plus pour le chat 😉 Mais maintenant c’est pour les gens qui ont de très bons revenus, les échoppes doubles… Mon père en a habité une quand il était petit! Si seulement mes grands parents l’avait acheté! Ca serait cool.
      Exemple dans un de mes quartiers de prédilection après St Paul :
      BORDEAUX Nansouty barrière de Toulouse, Authentique échoppe bordelaise située au calme d’une impasse : 480 000€, 5 pièces, 150 m² …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s