Quand il fait chaud y’a pas grand chose Ă  faire…

bourse

Place de la bourse : le miroir d’eau, sorte de piscine municipale oĂč se rafraichissent touristes et locaux… Aujourd’hui il doit y avoir du monde et des « guiri gambas » dans la vapeur!

Je ne sais pas comment est calculĂ© le « ressenti » que nous prĂ©sente les sites mĂ©tĂ©o, ce qui est certain c’est que l’humiditĂ© ou joue un rĂŽle important dans ce ressenti!

la-place-de-la-bourse-en-mai-1987

Quand j’Ă©tais Ă©tudiante (la vie Ă©tait alors en noir et blanc! lol) la place de la bourse et les quais servaient uniquement Ă  se garer! Pas de touristes Ă©baudis par tant de beautĂ©!

Ainsi dans mon ancienne ville de PĂŽ : il fait actuellement 37° avec un ressenti de 41!!!  AllĂ©luia comme je suis contente d’avoir quittĂ© ce navire! Tandis qu’Ă  Bordeaux la Belle il fait 38° avec un ressenti de 39! Tant qu’on reste en dessous des 40 😉 on peut s’estimer heureux 😉 A Madrid (ville chĂ©rie de mon coeur) Il fait 38° avec un ressenti de 35!!! Ha! VoilĂ  une ville qu’elle est bien! Quand il fait chaud on s’en rend mĂȘme pas compte! 🙂

place du parlement

De la mĂȘme façon la place du parlement (pas un seul restau) n’Ă©taient pas encore le haut lieu touristique qu’elle est aujourd’hui! Et la fontaine n’Ă©tait pas vraiment mise en valeur!

parlement

Les quais de Bordeaux en 1987 : j’avais 22 ans, j’habitais place St Projet, les quais n’Ă©taient pas un lieu de promenade! C’est fou comme une ville peut changer!

avant-quais

Aujourd’hui au mĂȘme endroit… Ce n’est plus exactement la mĂȘme ville!

aujourd'hui

Tout ça pour dire qu’il fait chaud et que donc je ne sors pas, comme beaucoup de monde je reste en petite tenue devant mon pc! Pas envie d’attraper un coup de bambou sur la tĂȘte en me promenant innocemment!

plage

C’est un peu comme la plage quand on ne peut pas y aller, on vient avec les serviettes et les maillots…

J’avoue que je ne suis pas tranquille. J’ai peur qu’il se passe Ă  Bordeaux la mĂȘme chose qu’Ă  Nice. Je me dis que maintenant on ne peut plus ĂȘtre serein nul part… Je voudrais penser le contraire, mais je ne peux pas. Toujours sous le choc. Je me force Ă  faire comme si de ne rien n’Ă©tait. Mon coeur me dit de ne pas laisser prendre le tgv seul Ă  Titi demain. Ma tĂȘte me dit que rien ne va arriver dans ce tgv, aucune horreur supplĂ©mentaire… Il faut avoir le coeur lĂ©ger, comme avant. Autrement on ne plus avancer. On pĂšse trop lourd.

J’arrive pas Ă  finir ce post sur une note joyeuse. Je peux juste pas.