Les Chartrons, rue Notre Dame

quartier de Bordeaux

J’ai toujours entendu ma mĂšre parler des Chartrons au sujet de la mĂšre d’un de mes oncles : une dame des « annĂ©es folles » trĂšs coquette et bourgeoise qui trĂŽnait dans un  trĂšs grand tableau rond, vĂȘtue d’une robe de mousseline rose, assise dans une bergĂšre, entourĂ©e de fleurs qui pourraient ĂȘtre des hortensias, dans le chambre de ma cousine (le tableau). Un pastel peut-ĂȘtre? Bref, la mĂšre d’oncle Anatole (en vrai il a un nom plus contemporain) venait des Chartrons et ça voulait dire que le quartier devait ĂȘtre l’Ă©quivalent de Neuilly.

Étudiante, je n’ai eu l’occasion qu’une fois je crois, de m’aventurer rue Notre-Dame… Une copine y louait un grand « loft » dans un immeuble dĂ©labrĂ©. C’est un quartier de bordeaux qui est Ă©loignĂ© de mon parcours habituel (St Pierre, St Paul, St Mich, Ste Catherine, Porte Dijeau). Je vais sur les quais (des Chartrons) pour me balader au bord de la Garonne, mais avant il y a une dizaine de jours je n’Ă©tais jamais entrĂ©e Ă  l’intĂ©rieur. J’avoue qu’Ă  force d’entendre que c’Ă©tait le quartier « bourge » de Bx, ça ne me faisait aucune envie. Bien que ce soit aussi le quartier des antiquaires et des brocanteurs et que j’ai une vrai passion pour la brocante (pas pour les antiquaires, parce que rien que le mot me dit que ça va ĂȘtre trop cher pour moi ;-))

Donc l’autre jour je voulais acheter de la peinture pour tissus, et comme je n’en avais pas trouvĂ© au GĂ©ant des Beaux-Arts (amĂšre dĂ©ception) (Place du Parlement), j’ai regardĂ© « las paginas amarillas » et j’ai trouvĂ© un magasin qui pouvait bien me convenir. J’ai donc trainĂ© El Hijito pour une folle journĂ©e bordelaise : aller chercher mes nouvelles lunettes de soleil avec verres progressifs, manger une pizza et prendre le tram jusqu’au Chartrons!

A peine descendu du tram, sous un soleil de plomb, j’ai aperçu sur le quai d’en face, Anne, qui partait, elle vers le centre ville. Nous ne nous Ă©tions jamais rencontrĂ©es, mais ni une ni deux : je me suis prĂ©sentĂ©e et nous avons eu le plaisir de bavarder 3 ou 4 minutes avant que son tram arrive! C’Ă©tait une chouette rencontre qui m’a ravie! Elle m’a confirmĂ© que la rue Notre Dame se convertissait en une annexe de Cap Ferret… En mĂȘme temps, j’ai passĂ© d’innombrables vacances au Cap Ferret (Oui mais on nous prĂȘtait la maison ;-)).

Nous voilĂ  donc parti avec Titi vers la rue au nom Ă©vocateur de Pomme d’Or pour trouver mon magasin… HĂ©las : nous n’avons pas pu y renter, pas de sonnette, porte fermĂ©e et sur la façade nous avons compris que cet Ă©tablissement ne faisait que de la vente par correspondance! Et puis ils n’aurait peut-ĂȘtre mĂȘme pas eu de peinture pour vĂȘtements…

Titi rĂąlait bien un peu de l’Ă©ternelle bonne humeur de sa maman qui s’extasie sur la moindre rose trĂ©miĂšre et photographie toutes les vitrines, la moindre pancarte… Quand je nous vois tous les deux je vois tellement ma mĂšre et moi, ronchonnant par derriĂšre!!! Je fais tout comme elle je crois, en pire, puisque je photographie tout en sus, comme l’aurait fait mon pĂšre mais passons!

CONTRE TOUTE ATTENTE : j’ai adorĂ© la rue Notre-Dame! (N’y allez pas : c’est tout pourri!), vraiment j’ai adorĂ© : c’Ă©tait calme, sans l’invasion de touriste qui se rĂ©pand dans toute les rues du centre. C’Ă©tait charmant. J’ai particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© un vieux troquĂ© ou nous avons pris un cafĂ© pour moi, un verre d’eau pour Titi. Le patron n’a pas l’ai trĂšs optimiste sur son futur dans ce quartier en voie de bobohisation car il a affichĂ© sous la tĂ©lĂ© « Sauvons nos bistrots! ». Il doit ĂȘtre le dernier commerce « authentique » de la rue et visiblement ça lui met les boules.

le bistrot

J’avais pas vu que j’Ă©tais vue.

bistro2

Photo1670

Photo1676

Photo1678

Photo1686

Photo1689

Photo1690 Photo1692

Photo1693

Photo1696

Photo1697

Photo1699

Photo1701

Photo1702 Photo1703 Photo1704

Photo1705 Photo1706

Photo1707

Photo1708

Photo1709

Photo1711

DerniĂšre photo, cours Xavier Arnozan : une porte qui n’avait autrefois peut-ĂȘtre qu’une seule boite aux lettres et oĂč vivait l’Ă©lĂ©gante maman de mon oncle?

Xavier Arnozan

 

La chaleur va revenir, on attend des 35° 😩 pour demain et la semaine qui vient! Je vous souhaite de la fraicheur!

All the best!