Je cours après le temps en claudiquant

Je cours après le temps en claudiquant. J’arrive pas à me lever tôt. El Marido et El Hijito quitte l’appart vers 7h35. Je voudrais me lever mais je n’y arrive pas, je suis trop engloutie tout au fond de mon sommeil et de mes rêves. Tous les soirs je me dis que je devrais me lever en même temps qu’eux et tous les matins (avant l’aube) mon esprit plonge au plus profond de mon sommeil et refuse de faire surface avant que le jour ne se lève que les bruits de la ville fassent leur chemin jusqu’à mes trompes d’eustache.

mon-chat-et-moiFaut avouer que mes nuits ressemblent assez à ça.

Plus de 8 jours ont passés depuis la dernière fois.

Samedi matin j’avais dans ma boite aux lettres une lettre du directeur de l’établissement de 3ième cycle dans lequel j’avais postulé qui m’informait que j’étais 2ième sur la liste secondaire. Ca veut dire que je suis arrivée 3ième sur leur liste, ce qui est pas mal… Mais qui n’est pas aussi chouette que d’être embauchée.

Dimanche j’ai été voir Victoria. El Marido et le Fiston ont été voir un film d’animation, fantastique… Contre toute attente j’ai adoré ce film. Je croyais que Virginie Efira serait juste la même que d’habitude et en fait je l’ai trouvé super, vraiment génial, je lui trouve une petite place dans le club privé des acteurs que j’aime bien. Et j’ai trouvé Vincent Lacoste qu’on avait découvert ado boutonneux dans Les Beaux Gosses, absolument parfait: un vrai acteur! Plus un gamin… Très chouette! Ca m’a donné envie de faire leurs portraits.

Ensuite on a mangé un hamburger moyen avec des frites moyennes dans un endroit moyen où on attendu 35 minutes voir plus, pour avoir enfin notre plateau. Ce qui était décevant c’est que le lieu était « prometteur ». Désolée les gars de Upper Burger, on a pas trop apprécié qu’on nous cause limite très mal et qu’El Marido se prenne de la part du tenancier un grand coup de marmite dans le dos. On a été se consoler en buvant un café by night à la terrasse d’un café ou les serveurs sont adorables et mettent un petit canelé* avec le café 😉 On était bien bien bien… Pey Berlan by night c’est trop beau.

cathedrale.jpg

Lundi j’ai rappelé la DRH pour l’avoir de vive voix et pouvoir papoter de mon entretien. Etc. J’avais le trac mais mon kiné (avec qui je cause beaucoup) m’avait encouragé à ne pas me décourager de le faire en me disant que ça ne servirait à rien. Déjà ça m’a servi à être fière de l’avoir fait et puis elle m’a donné un nom qui pourra m’être utile et elle a été encourageante et sympa : un être humain, pas une horrible DRH! Elle voulait même pas raccrocher presque!

Il me semble que tous les jours j’avais envie de vous raconter un truc et puis la semaine a passé comme ça, à travailler pour trouver un job, à dessiner, à faire du crochet, du ménage et encore du ménage et puis des courses.

Vendredi Pôlette m’a appelé pour me donner en primeur une annonce de Pôle pour un poste d’aide documentaliste dans un autre établissement de troisième cycle. Une annonce complètement différente de la dernière à la quelle j’avais répondu. J’ai passé l’après midi entière à refaire une lettre qui colle à l’annonce et à retravailler ce foutu CV. Ce matin elle m’a confirmé que l’annonce n’était toujours pas en ligne.

Dimanche matin on est parti en courant (vers le tram) au cinoche pour avoir la séance moitié prix : El Hijito et moi avons été voir Comme des Bêtes et on a ri comme des bossus tout du long, tandis que le mari allait voir le Burton, je n’aime pas du tout Burton. Ensuite on est allé manger marchés des Chartrons des burritos avec des bières. Il y avait un monde fou, plein de soleil. Les gens à Bx mangent principalement des huitres pour bruncher le dimanche. L’ambiance est assez chicos du côté des mangeurs d’huitres c’est vrai. Puis on a redescendu la rue Ste Cath noir de monde : les magasins sont maintenant ouverts le dimanche. Autrefois la rue Ste Cath le dimanche c’était ça :

dans-les-annees-1950-en-plein-centre-ville-de-bordeaux.jpg

15 aout 1949, rue Sainte-Catherine. dans les années 80-90, le dimanche c’était toujours comme ça. Surtout le 15 août! Maintenant c’est comme ça :

dimanche.jpgPas tout à fait comme un samedi.

Aujourd’hui lundi, je suis heureuse de mettre mes collants de laine et mes docs. Il ne fait pas chaud mais le soleil brille : c’est parfait.  Tout n’est pas parfait mais au moins l’est.

Prenez soin de vous, la vie est trop courte pour être triste!

*Oui c’est la bonne orthographe du Canelé de Bx.

 

6 commentaires sur « Je cours après le temps en claudiquant »

  1. J’ai vu Victoria. Autant j’aime Virginie Effira, autant j’ai trouvé ce film glauque et sans réel intérêt.
    Je crois les doigts pour l’annonce de Pôlette. Cette fois-ci c’est peut-être la bonne 🙂

    1. Ah ben tu vois le contraire de moi!
      Je n’ai pas eu de réponse à ma candidature pour l’instant… Ca fait une semaine que je l’ai envoyée…

  2. si tu dors pas la nuit faut bien que tu dormes à un moment alors culpabilise pas.
    « victoria » j’ai bien aimé aussi au bout du compte, grâce à quelques trucs assez décalés, comme ce chien appelé à témoigner pendant ce procès.

    Rue St Catherine j’y étais ! c’est un lieu de perdition !

    Allez accroches toi pour le boulot !

    1. Faut faire de la relaxation, du yoga ou je ne sais pas quoi pour mieux dormir…
      Ce matin je n’ai pas dormi entre 6h et 8h et puis pof entre 8h et 10h : dodo! C’est n’importe quoi!
      la rue Ste-Cath est toujours chouette : hier par une belle journée d’automne fraiche et nuageuse, elle était parfaite! 🙂
      Merci! toujours rien à l’horizon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s