Dubitative…

hum

Aujourd’hui j’ai commencĂ© ma soi-disant « formation-remobilisation ». Je dis soi-disant, car, comme le faisait remarquer Pol : « On se croirait surtout Ă  une rĂ©union d’alcoolic anonyme ». La journĂ©e entière de 9 Ă  17h a Ă©tĂ© consacrĂ©e Ă  se prĂ©senter en prĂ©sentations croisĂ©es, Ă  Ă©couter les complaintes des 3 grandes gueules, Ă  faire en groupe (comme c’est productif) une paperasserie sans fin et Ă  Ă©couter encore et en encore les 3 grandes gueules.

La formatrice selon ce qu’elle nous a dit d’elle-mĂŞme : maĂ®trise de psycho du travail, ayant bosser comme responsable de boutique, en a eu marre, s’est recyclĂ© en formatrice pour adulte, franco-ivoirienne.

Pol : 45 ans, chauve, mince, stylé, pas très sympa au premier abord. Serveur désanchanté et divorcé, veut se recycler dans un métier avec des horaires humains.

Lorette, 36 ans ancienne vendeuse en loisir crĂ©a, au chomdu depuis deux ans. Ne sais pas ce qu’elle veut faire.

Brigitte : elle a la fibre artistique, de joli collants mauve. 54 ans ex secrĂ©taire qui a mal vĂ©cu certains poste. La placardisation, l’humiliation. Elle a essayĂ© de vivre d’une assoc’ de loisirs crĂ©. ca n’a pas marchĂ©. Elle aimerait ĂŞtre fleuriste. Voulait faire une formation dans ce sens au GrĂ©ta. Formation non payĂ© par PĂ´le ou le Conseil RĂ©gional.

Jo : visiblement pas loin de la 60taine, plus une seule dents, des tatouages Ă  l’ancienne qui semblent ĂŞtre fait au stylo bic. A Ă©tĂ© terrassier, camionneur… DiabĂ©tique il passe beacoup de temps chez les toubibs. Au RSA. Ne parait pas vouloir rĂ©ellement bosser. Pense que tous les jeunes sont des cons et en savent moins que lui sur Ă  peu près tout. c’est la Grande Gueule n°1

Goldorak : Il est bulgare. Après un accident du travail (tombĂ© d’un Ă©chafaudage) il marche avec une bĂ©quille et ne pourra probablement plus jamais travailler dans le BTP. On a du mal Ă  le comprendre et lui aussi, Ă  comprendre tout. Ses 3 filles ont fait des Ă©tudes supĂ©rieures ici. Il est discret.

Jim : Pas trop bien retenu son parcours. C’est Grande Gueule n°3. Sans GG1 et GG2 il serait probablement sage. Il vient d’ĂŞtre opĂ©rer d’un genoux suite Ă  un accident et ne pourra probablement pas remarcher normalement. Etait dans le BTP = problème.

Aziz : Grande Gueule n° 2 : Il parle tellement qu’il se saoule lui mĂŞme. Un moulin Ă  dĂ©biter des conneries ayant une très forte voix. Le bonhomme est « sympathique » et d’humeur joyeuse mais gâche l’ambiance qui devrait ĂŞtre un minimum sĂ©rieuse. C’est le coq du village : il faut qu’il dise son avis sur tout et sutout ce qui n’a rien Ă  voir sur notre prĂ©sence.

yep

Ça c’est la tĂŞte que je fais en Ă©coutant tout le monde.

Esmeralda : 36 ans, ayant travaillĂ© 2 ans dans les mĂ©nage. gros problème de santĂ© et deux enfants ayants de gros problèmes psy (Ă©tablissement spĂ©) fille adorable et motivĂ©. Voudrait travailler dans la « petite enfance ».

Jean-Pierre : 55 piges. N’a ouvert la bouche que quand une question lui a Ă©tĂ© directement posĂ©e. Ai cru comprendre qu’il a bossĂ© dans des entrepĂ´ts. Pas bien pigĂ©.

Point commun Ă  tout se monde : ĂŞtre persuadĂ© que cette formation est une supercherie pour faire baisser les stats. Point commun Ă  la moitiĂ© : serait radiĂ© des listes si refusait la formation. Point commun Ă  l’autre moitiĂ© : a Ă©tĂ© plus que vivement encouragĂ© Ă  suivre la dite « formation ». L’ambiance n’est donc pas spĂ©cialement optimiste.

Les GG voudraient ne pas la faire car il prĂ©fĂ©rerait rester chez eux (c’est eux qui le disent) mais il apparait qu’il vont gagner plus en venant qu’en touchant leurs allocs habituelles ce qui pourraient les motiver Ă  ne pas lâcher l’affaire.

Aujourd’hui j’Ă©tais dĂ©jĂ  assez crispĂ©e. J’ai gribouillĂ©e deux pages de petits dessins pour passer mes nerfs incognito. La formatrice n’a aucune « autoritĂ© naturelle » et le GG s’en donne Ă  cĹ“ur joie. Ce qui me fait complètement et dĂ©finitivement abandonner l’idĂ©e que je puisse travailler dans le FLE pour des travailleurs Ă©trangers en insertion.

no2

Rien ne dit que je puisse tenir dans cette ambiance plus d’une semaine. MalgrĂ© les promesses de bĂ©nĂ©fices pour nous de la formatrice. Rien ne dit que je puisse tenir plus que 3 jours.  On verra… On verra… On verra…

Bonne soirée à tous y besos.