Tout va bien

Je pensais tout au long de la semaine avoir envie de vous raconter plein de chose au sujet de cette formation pleine de vide intersidéral… Mais en fait j’en ai pas trop envie… Quand on me demande « Mais tu fais quoi dans cette formation en fait? » Je suis bien obligée de dire : « Mais rien! Rien… Rien. » Exemple : hier nous devions rencontrer des professionnels le matin, c’était matinée « libre » mais qui devait être bien occupée. Et l’après-midi nous avons « débriffé » sur notre matinée : 3h30 de débrif de groupe. Perso j’ai débriefé pendant 15 minutes ensuite j’ai écouté les 9 autres débriefer… Il va s’en dire que personnellement j’aurais préféré que nous ayons chacun un rdv de 15 minutes avec « la chef ». Donc forcément y’a des moments ou ça pète. Hier j’ai pas mal rué dans les brancards au sujet de plusieurs choses qui me tapait particulièrement sur les nerfs. Comme je n’en tiens pas « la chef » responsable je lui ai dit que si je devais aller parler à « sa chef » pour lui remonter les bretelles et lui montrer qu’on a beau être au chômage on en est pas moins qualifiée, cultivée et très énervée (par des choses que je n’ai pas encore envie de développer pour le moment) et qu’on en à marre d’être infantilisé et traité comme des neuneus… Le groupe était très content de mes grands coups de gueules de l’après midi (un à 14h et l’autre à 16h30)… Ils acquiesçaient en murmurant (ouais c’est vrai, elle a raison Mahie, ouais ! Y’en à marre! Elle a raison!)… Puis j’ai menacé (j’étais tout à fait sérieuse) d’aller tout droit chez Pôle pour dénoncer « c’bordel » etc… Donc « la chef » (je veux dire la formatrice bien sûr) nous a dit qu’elle comprenait parfaitement, qu’elle allait remonter tout ça à a sa hiérarchie et qu’on allait trouver des solutions… Il faut avouer que « la chef » à un self control remarquable, car je me suis pas mal énervé. Sa chef en revanche n’est pas du tout à l’abri la semaine prochaine de perdre son calme si je m’énerve encore.

je-mennuie-terriblement.gif

Il faut avouer que jusqu’à avant hier je pensais quitter le navire, abandonner ma maigre « rémunération »… Puis « la chef », (appelons-la Elvire) m’a rebousté. Pourquoi m’a-t-elle rebousté? Parce que je lui disais que je trouvais humiliant, rabaissant, infantilisant et j’en passe, d’aller faire des « enquêtes métiers » dans des boites, sans prendre de rdv préalable… Comme si on était des collégiens de 3ième. Et d’ailleurs pourquoi ferais-je une enquête métier sur un métier dont je suis diplômée et dans lequel j’ai travaillée et que merde j’ai 50 balais! Et que j’aurais l’impression de mendier comme une romanichelle! Esmeralda était d’accord avec moi et s’est mise à mimer une mendiante roumaine : »S’il vous plait, donner moi un boulot, madame, j’ai des enfants qui ont faim! » Tout le monde faisait « Ouais ouais ouais elle a raison Mahie »mais ils disaient dans le barbes… Cependant le murmure était audible et et grondant. Enfin bref elle m’a dit, la chef, qu’il fait fallait que je vois pas ça comme ça : que je sois bien certaine que j’étais l’égale des gens que j’allais rencontrer que je sois bien convaincue que la personne que j’étais pouvais être un atout pour leur boite : que j’étais trilingue, intelligente, brillante, avec beaucoup d’expérience blablablablablablabla… Que je devais leur montrer qu’ils avaient besoin de moi… Blablabla… Jusque là j’avais eu envie de quitter le navire. Puis j’ai eu envie que cette « formation » ne soit plus dorénavant, la mascarade qu’elle était.

101-Mommie-Dearest-quotes.gif

Le matin je me suis réveillée une niaque assez rageuse : si je suis l’égale, voir « la supérieure » de ses gens alors je vais faire comme font les professionnels généralement : téléphoner pour prendre rdv pour demander des conseils, des avis, des pistes, pas passer comme une bulgare (pardon Goldorack) qui cherche quelques piécettes pour manger. C’est ce que j’ai fais et j’ai quelques rdv pour la semaine prochaine.

J’en reviens maintenant à mon premier coup de gueule de 14h qui a rendu Elvire assez pâle malgré sa peau noire. A la question « Et toi Mahie comment s’est passé ta matinée? » j’ai répondu « Je suis très en colère, je suis très en colère ». Je lui ai rappelé son speech reboustant de la veille et je lui ai dit que (qu’avec toute l’estime que j’ai pour elle) je la traiterai désormais comme une collège, voir comme une jeune collègue à qui je peux apprendre certaine choses… Et que si « sa chef » était elle aussi mon égal, je n’hésiterai plus désormais à lui dire qu’il ne fallait pas, plus, dépasser les bornes… Et que je me sentais tout à fait disposée à lui remettre les pendules à l’heure sans prendre de rdv préalable.

Voilà pour l’ambiance…

La semaine prochaine sera-t-elle plus calme je ne le sais pas.

Lundi matin je serai « en autonomie » en salle informatique avec une autre nana qui afait des études sup. L’après midi je me barre me faire piquer le genoux et voir mon toubib. Mardi matin (qui était le sujet de mon pétage de plomb) je serai probablement en « autonomie » quelque part. L’aprèm je serai en visite d’une assoc’ plutôt importante à Bx où il font du FLE et où un de mes potes des années 90 bosse le mardi aprèm 😉 Ce rdv a été particulièrement difficile à obtenir! 😉 :p

Pour la suite un rdv par jour me fera sauté une demi journée… Donc ça sera moins imbitable. Et je suppose qu’Elvire aura à coeur de m’occuper utilement afin que je n’aille pas dans le bureau de sa chef pour lui faire un discours bien vert et bien infantilisant, d’une froideur qui ferait passer l’âge de glace pour le réchauffement climatique!

tumblr_lyn94saoAu1r2d0qv.gif(Vous vous rappelez de ce film, hein?)

Sur ce, je vous souhaite une douce et agréable soirée! Poutous tout doux.

Excusez, encore une fois, mon orthographe anarchique.