Libérée! Délivrée!

Non pas encore.

Demain soir je serai libérée, délivrée : « vacances » de Noël!

Je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis le 8?

J’étais en stage au CDI du collège. Impression? Sentiment? Modéré. Pas plus que ça.

Depuis? Piqure (encore!!) dans le genoux droit. RDV dans un organisme de formation pour faire peut-être, une formation de formateur en mars : entretien type entretien d’embauche, tests… Je peux intégrer si je veux mais faut trouver un financement et ce n’est pas acquis acquis.

grreat

Peut-être en février la même formation dans un autre organisme, financée (la formation) et rémunérée, un peu, pas beaucoup.

Retour dans mon centre de formation pour deux jours et puis des recherches perso… Des projets.

Parenthèse à Paris : épuisant! Je ne reviens pas pleine aux as! Dommage! Encore une fois, ce n’est pas passé loin! On se souviendra de ma coiffure improbable de mon maquillage télé : rdv le 17 janvier devant vos postes de télé !

Lundi ai commencé mon deuxième stage dans un organisme de formation pour adultes : je me sens plus dans mon élément. Aujourd’hui j’étais pratiquement en autonomie avec un groupe, leur formateur leur faisant passer des entretiens individuels tout au long de la journée. Je me suis retrouvée en situation de formatrice bureautique. Leur ai appris les tableaux dans Word, les tabu(lations), les insertions de zones texte etc. Ça c’est rigolo, que du fun. La gestion du groupe plus difficile. Ça s’apprend.

101-mommie-dearest-quotes

Ca se passe très bien avec l’équipe pédagogique. J’ai beaucoup aimé être avec la formatrice aux outils web : toutes les applications de gmail c’était sympa et utile-divertissant-intéressant pour les stagiaires.

Donc tout se passe bien, ça roule. J’ai plein d’idées dans la tête, de projets, de voie à explorer, de stages à effectuer et des CV à envoyer.

Bémol : j’aimerais beaucoup faire mon prochain/stage/formation/boulot plus près que là où je suis en stage en ce moment parce qu’une demie heure de voiture de trajet pour moi c’est tout much : surtout passer de la rive gauche à la rive droite à la rive gauche pour éviter les bouchons de la rive gauche 😦 c’est moyen moyen moyen : je déteste faire le double de kilomètres pour économiser du temps et du coup polluer à donf et gaspiller de l’argent/essence….Photo1275

Deux fois par jour je passe sur le pont Baba (Bacalan/Bastide)

Autrement ça va. J’espère avoir l’énergie en rentrant de vous donner plus de nouvelles : j’avoue qu’en ce moment je n’ai pas beaucoup de temps, du tout, pour bloguer!

A l’approche de Noël, je vous souhaite tout le meilleur et vous fais de gros poutous!

 

 

 

Anecdotes de la mort qui tue

Bon les amis l’heure est grave : c’est l’heure de vous réveiller!

Avant demain, il faut que j’envoie à l’émission de TV à laquelle je vais participer bientôt, 5 anecdotes sur moi susceptible de surprendre, interloquer ou faire sourire le public :-(…

Et je n’ai vraiment aucune idée…

Vous qui me suivez, pour certains depuis une dizaine d’années maintenant, avez-vous des idées? De ce que vous avez lu ici, depuis siiiiiiiiiiiiiiiiiiii longtemps ou beaucoup moins longtemps…. Y’a t-il une histoire que j’ai pu vous raconter qui vaudrait quelque chose pour être une « anecdote » à raconter dans ce jeu… Je me  mets la cervelle à l’envers et non… J’arrive pas à trouver…

Je ne veux pas être ennuyeuse… Et là : paf je te case :

je-mennuie-terriblement

(Avez-vous remarquez que je n’ai plus d’espace pour de nouvelles photos sur wordpress? Alors je recycle)

Je ne suis jamais resté coincé dans un ascenseur…

Je ne me suis pas faite mordre par un tigre…

Je n’ai pas vécu avec des loups…

Je n’ai pas été copine avec Claude François…

Non, vraiment je ne me suis pas évanouie en sautant à parachute, d’ailleurs je n’ai jamais sauté en parachute.

Je n’ai pas mangé de singe, de fourmi ou de rat.

Je n’ai pas pas fait la guerre.

Je n’ai pas bu d’alcool avec un serpent dedans.

Bref : aidez-moi!

Bisous, poutous et roudoudous : prenez soin de vous!

Sibérie à Bx : -2/14°

Cette semaine je suis en stage au CDI du collège, sauf aujourd’hui, parce que c’est mercredi. Le CDI c’est… C’est pas mal, mais celui-ci est un frigo, ouvert sur le hall glacial du collège, au nord.. Moi qui suis le contraire de frileuse, j’ai eu très froid. Il faut croire que j’étais déjà patraque, après être arrivée lundi au CDI, mardi j’étais au fond de mon lit recouverte d’une montagne de kleenex détrempés (ne me remerciez pas pour l’image pleine de poésie).

Mercredi ça va mieux après avoir annulé le rdc avec Dr Picouse du lundi, puis de nouveau du mercredi pour remplacer le lundi et puis un rdv à Mérignac aussi remis à la semaine prochaine parce que là, vraiment les kleenex vont avoir ma peau! J’ai appelé le DR Picause ce matin en lui annonçant tout de go que j’étais au lit avec une montagne de kleenex sur la tête. ca ne l’a pas fait rire mais ua moins il ne m’a pas engueulé « prenez soin de vous! »

Maintenant que Janis est avec moi partout où je vais, je fais des trucs vraiment inconcevable en voiture : par exemple tout à l’heure je suis retourné à Bacalan en passant par la rive droite ET en traversant Bègles! Ah, franchement, c’est complètement un sport extrême de traverser Bègles et une vraie tricherie de le faire avec Janis : « turn left, turn right, turn left » etc  et hop! Hop hop hop! Janis est super réputée pour prendre toujours les chemins les plus rapide, alors je l’écoute, même si je dois m’aventurer rive droite (Brrrr).

Donc là, je retournais à l’OROPOPI pour rencontrer la responsable du centre qui me prend en stage une voir, deux semaine, on verra. Je patinais vraiment dans la purée avec une méga poussée de fièvre en plein milieu, mais la nana m’a parue passionnante, le centre vachement vachement mieux que celui où nous sommes, nous autres pauvres paumés… Donc je suis plutôt contente, oui, de faire un stage là-bas. elle m’a fait envisager plein de trucs et j’étais contente. Maintenant je suis crevée, j’ai envie de replonger sous mon tas de kleenex mais je suppose que j’ai encore plein de trucs à faire. 😦

Suis pas super emballé de retourner au CDI demain (est-ce seulement à cause de la crève?) pourtant j’ai bien aimé le contact avec les gamin. En plus il faut absolument que je passe à l’OLIPO pour m’informer sur un truc à 9h à Mérignac. Alors faudra que j’appelle la nana pour lui dire que non seulement j’étais pas là hier mais qu’en plus je vais pas être là la moitié de la matinée. C’est con de se sentir comme une gamine en train de sécher, mais je me sens comme une gamine qui va sécher. Bref. Je ne m’ennuie pas.

Gros bisous et poutous à tous. Adishatz comme disent les bretons et prenez soin de vous.

je-mennuie-terriblement

 

Soleil d’hiver

La semaine dernière est passé assez vite et avec tellement de choses à faire que je n’ai pas pu tout boucler… Des pistes s’ouvrent et se ferment. Beaucoup de rencontres bénéfiques… C’est bien de s’obliger à faire les choses.

busy.gif

Lundi : Je n’ai pas appelé une fille du PLOC que je voulais appelé. Cette piste bien que passionnante est sinistrée, selon la personne rencontré il y a 15 jours.

J’ai rencontré les types d’une assoc’ qui font du Pleuf. Il me proposait de faire 1h30 de Pleuf par semaine en bénévole. J’ai pas accroché avec les types, faut bien l’avouer. Bien que l’assoc’ me paraissent cool et que j’aime bien la secrétaire. Je leur ai dit que je devais réfléchir. J’ai réfléchi, je vais pas le faire. D’abord parce qu’il m’ont dit clairement que le Pleuf ça mène à rien, surtout avec tous les gens qui sortent avec un master 2 en poche et qui trouvent rien non plus. On oublie. On l’appel et on oublie. Zut il est indispo. Faut que je rappelle dans une 20taine de minutes. Et on oublie.

J’ai fait des sablés aux amandes et aux raisins en suivant une recette qui n’était pas de sablés, dans des moules à madeleines. Ça va être extra pour le gouté. Ils étaient extra, ma meilleur recette depuis un bail.

Mardi : Je me suis fait repiquer. C’était le genoux droit cette fois. Et puis j’ai été à la « formation ». L’ambiance était meilleur. Pol s’éloignant de Jean-Pierre. Grosso modo on a rien foutu et pas mal rigolé.

Mercredi : comme les plaisanteries le plus courtes sont les meilleures, je suis partie en recherche de stage. J’ai failli devenir complètement dingue en allant me perdre à Bacalan, le quartier le plus pourave de BX après Bègles (qui n’est pas un quartier d’ailleurs, Bègles). J’ai été déposer une demande de stage là-bas, dans un centre de formation qui est « de mèche » avec Paul Empléo. En revenant je me suis faite klaxonner et insulter par un enturbanné mal luné qui conduisait à coup de klaxon. Comme moi je savais pas quelle voie prendre et que le feu passait au rouge toutes les 3 voitures, ça a failli tourner à la rixe! Mais non. Avant j’avais aussi posé une demande de stage ailleurs, dans une boite réputée. C’est en revenant à la maison que j’ai décidé de vendre mon âme au diable « o sea » (c’est à dire) au GPS! Argh… Le vilain GPS tant honni!

Jeudi : J’ai continué sur ma bonne lancé : pour vivre heureux vivons sans le centre de formation qui soit dit en passant est assez pourri : pas de chauffage dans notre salle principale, avec des fenêtres qui ne ferment pas. Des petits wawa pas joli-jolis, un torchon qui pendouille pour s’essuyer les mains, un rouleau de pq toujours par terre (au secours!) et une « cuisine » peu ragoutante. Donc le jeudi matin je me suis occupé à la maison à faire des lettres de candidatures et l’après-midi j’ai été faire une visite à l’Apfo et puis au Gréto. Le Gréto c’était pour faire une demande de stage : tu oublies : j’ai vu la directrice et « Nous ne prenons pas de stagiaires ». A l’Afpo j’y suis allée avec de Janis! Janis est géniale elle connait Bx comme sa poche et même mieux encore. Bon elle radote un peu mais grosso modo, elle est juste génial! Janis dit « at the next turnabout, turn right, and then turn right! » « keep the left! Turn left! » Génial. Plus besoin de dégouliner de sueur et de s’énerver : Janis est là! Janis sait tout!

Vendredi : je suis retournée au centre histoire de voir « les copains » et de signer la feuille de présence. On s’est retrouvé en salle d’informatique et là Pol m’a glissé « En tous cas la remob’ elle aura pas été inutile pour tout le monde! » Et là il m’explique comment Laurette et John se tienne la main et se roulent des patins. Il me dit « Moi qui croyait qu’elle était vierge! » Elle l’était peut-être, que je lui dit… »Moi qui croyais qu’elle avait des vues sur toi…Pol ». Ça papote. J’adore les ragots. Enfin c’est pas des ragots. Mais quand même je m’empresse d’en informer Esmeralda. Et puis Elvire (la formatrice). Bon c’est une sorte de choc quand même. Je suis pas sûre de ne pas avoir dit à Lorette à un moment ou un autre que John sentais la vieille charogne et ressemblait à la créature de Frankenstein. Oups. Dans la matinée j’ai une réponse pour faire un stage dans le centre de formation de Bacalan. Là où j’avais vraiment pas envie de retourner! Mais ça reste une excellente nouvelle.

L’aprèm j’ai enfin le rdv avec la directrice en chef de notre centre (une nana imposante que je n’avais pas encore croisé). Elle n’accepte pas des rdv avec tous les stagiaires. Là elle s’intéresse à mon cas parce que j’envisage sérieusement de faire la formation de formateur (mis en abîme!). Elle est contente que je sois prise en stage, c’est bon signe pour « après », elle sait que la nana de l’autre centre ne prend pas des stagiaires juste comme ça pour le fun. Elle me garde une heure. J’en ressors pleine de motivation et d’idées nouvelles.

tenor

Dimanche mon nez a commencé à couler comme une fontaine…