Anecdotes de la mort qui tue

Bon les amis l’heure est grave : c’est l’heure de vous rĂ©veiller!

Avant demain, il faut que j’envoie Ă  l’Ă©mission de TV Ă  laquelle je vais participer bientĂŽt, 5 anecdotes sur moi susceptible de surprendre, interloquer ou faire sourire le public :-(…

Et je n’ai vraiment aucune idĂ©e…

Vous qui me suivez, pour certains depuis une dizaine d’annĂ©es maintenant, avez-vous des idĂ©es? De ce que vous avez lu ici, depuis siiiiiiiiiiiiiiiiiiii longtemps ou beaucoup moins longtemps…. Y’a t-il une histoire que j’ai pu vous raconter qui vaudrait quelque chose pour ĂȘtre une « anecdote » Ă  raconter dans ce jeu… Je me  mets la cervelle Ă  l’envers et non… J’arrive pas Ă  trouver…

Je ne veux pas ĂȘtre ennuyeuse… Et lĂ  : paf je te case :

je-mennuie-terriblement

(Avez-vous remarquez que je n’ai plus d’espace pour de nouvelles photos sur wordpress? Alors je recycle)

Je ne suis jamais restĂ© coincĂ© dans un ascenseur…

Je ne me suis pas faite mordre par un tigre…

Je n’ai pas vĂ©cu avec des loups…

Je n’ai pas Ă©tĂ© copine avec Claude François…

Non, vraiment je ne me suis pas Ă©vanouie en sautant Ă  parachute, d’ailleurs je n’ai jamais sautĂ© en parachute.

Je n’ai pas mangĂ© de singe, de fourmi ou de rat.

Je n’ai pas pas fait la guerre.

Je n’ai pas bu d’alcool avec un serpent dedans.

Bref : aidez-moi!

Bisous, poutous et roudoudous : prenez soin de vous!

SibĂ©rie Ă  Bx : -2/14°

Cette semaine je suis en stage au CDI du collĂšge, sauf aujourd’hui, parce que c’est mercredi. Le CDI c’est… C’est pas mal, mais celui-ci est un frigo, ouvert sur le hall glacial du collĂšge, au nord.. Moi qui suis le contraire de frileuse, j’ai eu trĂšs froid. Il faut croire que j’Ă©tais dĂ©jĂ  patraque, aprĂšs ĂȘtre arrivĂ©e lundi au CDI, mardi j’Ă©tais au fond de mon lit recouverte d’une montagne de kleenex dĂ©trempĂ©s (ne me remerciez pas pour l’image pleine de poĂ©sie).

Mercredi ça va mieux aprĂšs avoir annulĂ© le rdc avec Dr Picouse du lundi, puis de nouveau du mercredi pour remplacer le lundi et puis un rdv Ă  MĂ©rignac aussi remis Ă  la semaine prochaine parce que lĂ , vraiment les kleenex vont avoir ma peau! J’ai appelĂ© le DR Picause ce matin en lui annonçant tout de go que j’Ă©tais au lit avec une montagne de kleenex sur la tĂȘte. ca ne l’a pas fait rire mais ua moins il ne m’a pas engueulĂ© « prenez soin de vous! »

Maintenant que Janis est avec moi partout oĂč je vais, je fais des trucs vraiment inconcevable en voiture : par exemple tout Ă  l’heure je suis retournĂ© Ă  Bacalan en passant par la rive droite ET en traversant BĂšgles! Ah, franchement, c’est complĂštement un sport extrĂȘme de traverser BĂšgles et une vraie tricherie de le faire avec Janis : « turn left, turn right, turn left » etc  et hop! Hop hop hop! Janis est super rĂ©putĂ©e pour prendre toujours les chemins les plus rapide, alors je l’Ă©coute, mĂȘme si je dois m’aventurer rive droite (Brrrr).

Donc lĂ , je retournais Ă  l’OROPOPI pour rencontrer la responsable du centre qui me prend en stage une voir, deux semaine, on verra. Je patinais vraiment dans la purĂ©e avec une mĂ©ga poussĂ©e de fiĂšvre en plein milieu, mais la nana m’a parue passionnante, le centre vachement vachement mieux que celui oĂč nous sommes, nous autres pauvres paumĂ©s… Donc je suis plutĂŽt contente, oui, de faire un stage lĂ -bas. elle m’a fait envisager plein de trucs et j’Ă©tais contente. Maintenant je suis crevĂ©e, j’ai envie de replonger sous mon tas de kleenex mais je suppose que j’ai encore plein de trucs Ă  faire. 😩

Suis pas super emballĂ© de retourner au CDI demain (est-ce seulement Ă  cause de la crĂšve?) pourtant j’ai bien aimĂ© le contact avec les gamin. En plus il faut absolument que je passe Ă  l’OLIPO pour m’informer sur un truc Ă  9h Ă  MĂ©rignac. Alors faudra que j’appelle la nana pour lui dire que non seulement j’Ă©tais pas lĂ  hier mais qu’en plus je vais pas ĂȘtre lĂ  la moitiĂ© de la matinĂ©e. C’est con de se sentir comme une gamine en train de sĂ©cher, mais je me sens comme une gamine qui va sĂ©cher. Bref. Je ne m’ennuie pas.

Gros bisous et poutous Ă  tous. Adishatz comme disent les bretons et prenez soin de vous.

je-mennuie-terriblement