C’est quoi ton job Mahie?

Sur le site de l’éducation nationale un professeur documentaliste c’est ça :

« Le professeur-documentaliste est un professeur certifié, c’est-à-dire être titulaire du concours national du Capes section documentation. » Dans mon cas non, puisque je suis contractuelle. Mais en dehors du concours, j’ai le même niveau d’étude. Les professeurs documentalistes, sont des profs, au même titre que les profs de math ou de latin. Cependant nous faisons 30 heures, quand les autres profs font 18 heures… Cherchez l’erreur!  Il faut avouer que les profs documentalistes ne sont pas très valorisés dans l’éduc nat. où on a tendance à les confondre avec des surveillants de luxe 😦

Pourtant  « le professeur documentaliste est à la fois un spécialiste de l’information-documentation et un enseignant. » dit le site du ministère.

« Responsable du fonds documentaire, il met à disposition des ressources et en facilite les usages, en s’appuyant sur le socle commun, les programmes d’enseignement et les différents dispositifs pédagogiques. Il contribue à la diffusion de l’information utile au sein de l’établissement et assure une veille informationnelle pour l’ensemble de la communauté éducative. »

On participe a des prix de lecture des collégiens. On organise des clubs de lecture, de médias. On reçoit les classes et leur faisons des cours/ateliers sur la recherche documentaire et ses pièges, l’orientation professionnelle. On fait venir des intervenants. Organisons avec les autres profs des travaux mettant en jeu une ou plusieurs disciplines.

On doit former les élèves « à un usage raisonné et critique des ressources physiques et numériques disponibles et contribue à développer leurs compétences documentaires et informationnelles. »

« Engagé dans les apprentissages liés au numérique, le professeur documentaliste maîtrise notamment les éléments clés de l’éducation aux médias et de l’information et les met en œuvre avec les élèves. »

Et c’est vrai que nous faisons tout cela! Et plus! Car quand nous ne sommes pas occupées à préparer nos interventions, à gérer les documents, les relations avec les profs et 1000 et une chose … Nous sommes « surveillantes de luxes »! C’est à dire que pour beaucoup d’élèves et de profs et de CPE : le CDI c’est la succursale bien chauffée et accueillante de la salle de permanence! Alors comme seulement la moitié, et parfois moins, des heures du CDI, n’est réservée à des séances « privées » avec une classe, le reste du temps on voit débouler des ados mal dégrossis qui ne viennent là que pour au mieux papoter, au pire se conduire comme des connards. Bien sûr la majorité des gamins sont ok, mais il en suffit de très peu pour transformer une belle matinée en matinée de merde. heureusement il y aussi des gamins adorable (très peu aussi! lol) qui font oublier la misère que nous font certains!

Bref : ce n’est pas un métier de tout repos. On est toujours sur le pont et quand on est seule comme je l’étais aujourd’hui : on ne peut pas aller pisser, car un CDI, ça ne ferme pas pendant la récrée!

Bien. Bon. Aujourd’hui j’ai pas trop kiffé le truc. J’avoue qu’en plus des 50 kilomètres journaliers que je me tape pour aller au collège, le peu de considération général pour la profession m’agace. Ex : une AVS (assistante de vie scolaire) rentre et me dit « Elles sont pas les dames du CDI? » Ca fait un peu « dame pipi » je trouve. Et à qui ça viendrait à l’idée en parlant de la prof de maths de dire « Elle est pas là la dame qui fait les maths? ».

Bah.

Je suis dans ce collège jusqu’au 17 février.

Je serais pas fâcher si on m’appelait pour travailler en médiathèque. Je vais renvoyer une salve de Cv tiens!

Bisous!

 

De Pôle au collège

La semaine a été vive en émotions : jeudi matin (quand il faisait -7°) j’ai attendu la principale adjointe de mon collège à 7h35 sur la route de Toulouse pour qu’elle me covoiture (je vous rappelle que ma voiture était au garage) jusqu’au collège à 25km de chez moi (et de chez elle aussi, puis que par un heureux hasard elle habite très près de chez moi). Ça nous a permis de faire connaissance ce qui était très chouette. Je l’ai trouvé intéressante et très cash, j’ai apprécié la route avec elle, si ce n’est que je me cramponnais un peu à mon siège, ayant l’impression de faire une safari de nuit : la route est pleine de nids de poule! et l’adjointe principale très énergique.

Arrivées là-bas avant l’heure, elle m’a présenté une tonne de gens, puis finalement la documentaliste en poste, que je craignais un peu : à quelle sauce allait-elle me manger? Comment allait-elle me traiter? Avec bienveillance ou avec le mépris que certains profs réserve aux contractuels? (ça j’ai pu le constater hier, tout les profs ne nous ont pas en odeur de sainteté!)

Hermione (c’est comme ça que je l’appellerai) est adorable. Née en 65 comme moi, elle a eu son bac en 84 comme moi et a intégré Bordeaux III en automne de cette année-là, comme moi! Elle était en histoire, moi en espagnol : C’est à dire dans le même bâtiment, on s’est forcément croisé des tonnes de fois! On ne se connaissait pas. Après elle a fait un DUT de documentation (la licence et la maîtrise de doc n’existaient pas encore) et elle a eu les mêmes profs que j’ai eu quand j’ai repris mes études et fait « Sciences de l’Information et de la documentation » (Licence & Maitrise). Après elle a bossé dans le privé pendant 15 ans : documentaliste d’entreprise, avant d’en avoir sa claque et de préparer le CAPES de documentation. Ce qui est particulièrement courageux quand on a arrêté ses études depuis aussi longtemps!

Bref, Hermione m’a très bien accueilli,  hier elle m’a apporté plusieurs bouquins qui vont m’être extrêmement précieux et non seulement elle me les a apporté, mais me les a donné (ça représente une belle somme!). Pile poil quand je m’apprêtais à lui demander quels documentations je pouvais me fournir pour préparer les séances de formation des élèves… Paf, elle me donne ça :

9782866352820-fr.jpg

THE book I needed : « Information Documentation : Formation des élèves par le professeur documentaliste de la 6e à la 3e »! Tout bien expliquer avec des fiches pédagogiques etc etc ! J’ai failli l’embrasser! Elle m’a donné ma bible!

J’aime beaucoup la salle du CDI, située au première étage, ensoleillée, bien chauffée, bien organisée. Les enfants sont globalement plus sympas/polis que dans le CDI du collège Del Hijito où j’avais fait mon stage. Il faut dire qu’Hermione ne les laisse pas partir en live pour les engueuler quand c’est trop tard. Du coup il y a une bonne ambiance. Pour ceux qui ont quitté le collège depuis longtemps, le job d’un prof documentaliste n’est pas du tout le même qu’autrefois : il travaille avec les autres profs sur des projets, forme les élèves, ce n’est un « bibliothécaire ». Même si beaucoup de prof documentaliste aimerait bien être « juste » bibliothécaire, comme c’est plusss le cas par exemple en lycée.

Bref, je remplace donc Josette; la deuxième documentaliste du collège qui s’est cassé le bras. Lundi je ferai l’ouverture du CDI, irai chercher les enfants dans la cour et tâcherai de leur imposer le silence 😉 Lol. Bon ça devrait très bien se passer.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes primaires de la gauche! Moi j’airai demain. Bisous et clafoutis!

 

Je lâche un des deux lièvres?

Le soleil brille brille brille et ça fait super du bien malgré le froid. Y’en avait ras le bol du  ciel bas et lourd qui pesait comme un couvercle sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis… (Gnagna etcétéra). le soleil est revenu et ça fait du bien. D’autant plus que vous connaissez le bruit caractéristique du chat qui qui va vomir? Cet tout de phtisique agonisant? Celle qui annonce que le chat va vomir sur la moquette : 123 maintenant! sans qu’on est le temps de le balancer sauvagement sur le balcon! Enfin si j’ai eu le temps mais vomito est tombé juste devant la porte fenêtre. Donc : j’ai pas eu le temps.

J’ai reçu ce matin un PFOBK* de la mairie d’une des commune de la CUB (Communauté Urbaine Bordelaise, maintenant il faut dire Bordeaux Métropole, la CUB c’est finito). J’avais postulé en novembre ou décembre à une annonce paru chez Paul.

El Hijito est officiellement plus grand que moi. Je suis fière. Lui aussi. Il aura 14 ans en mai. Comme le temps passe!

Aujourd’hui j’ai fait du ménage et du rangement parce que je suis plutôt stressée-angoissée : le rectorat m’a rappelé hier pour me proposer officiellement un poste de documentaliste remplaçante (contractuelle) dans un collège de Gironde. Là comme ça, sans entretien avec personne, sans test d’aptitude, sans formation : juste sur la bonne fois du dossier que j’ai rempli en ligne avec CV, lettre de motiv, et scann’ des diplômes! Donc je commence jeudi et j’en mène pas trop large quand même… Pas besoind e passer au rectorat, je me rends directement au collège à 8h30 jeudi. J’ai appelé la principale, qui était enchanté qu’on lui envoie quelqu’un. J’ai parlé un moment à l’autre documentaliste en poste qui était un peu éberluée qu’on m’envoie comme ça juste sur mon dossier… Mais bon elle est quand même contente d’avoir du renfort et peu importe si j’ai eu ma maitrise il y a longtemps ce qui compte le plus selon elle en CDI (Centre de Documentation et d’Information) c’est l’autorité et un bon contact avec les ados. J’espère que j’ai les deux!

Autrement pour me stressé un petit coup en plus : je vais pas pouvoir y aller avec Albertine (ma voiture) parce qu’Albertine est au garage et je sais pas jusqu’à quand! J’ai le choix entre emprunter une voiture à une copine compréhensive et covoituré avec un autre prof : faut que je me décide asap en fait…

Ce replacement n’est pour l’instant que jusqu’au 31. Il est possible qu’il soit reconduit. Il est probable qu’il soit suivi d’autres remplacements (si toutes fois ça le fait pour moi!). C’est mieux payé que FPA (formateur pour adultes), alors dois-je continué à envisager cette voie (qui est tout aussi précaire que prof contractuel? Et la formation aux adultes ne ma pas parue plus aisée qu’aux enfants et ados).

Bref encore beaucoup de questions dans ma petite tête.

http://www.france2.fr/emissions/tout-le-monde-veut-prendre-sa-place/videos/replay_-_tout_le_monde_veut_prendre_sa_place_16-01-2017_1451851

Il va falloir faire un copier-coller!

Aussi vous pouvez me voir à la télé si cela vous amuse. Depuis que je me suis vue j’ai l’impression d’être obèse, ce qui est très déprimant 😦 Heureusement que j’ai commencé un régime presque draconien il y a 8 jours et que je crois que j’ai bien perdu 1 kilos ou deux… (les fêtes de Noël ont été particulièrement cruelles question poids!!!) Heureusement El Marido et El Hijito me disent que c’est fou comme la télé grossi les gens, que je ne suis pas comme ça en vrai! Ben tant mieux! Par contre c’est pour les cheveux : ils sont 100% à moi avec de la laque mais pas de machin à l’intérieur pour faire le donut! lol

Bon allez, bisous aux lecteurs qu’il me reste après cette grande absence!

*Please fuck off (but kindly)

 

Courir deux lièvres à fois

Damned! Je ne suis pas venue ici depuis des semaines! Je crois que c’est la première fois que je vous laisse si longtemps sans donner de nouvelles!

C’est qu’il s’en passe des choses par ici! Bon tout d’abord je suis en train d’écouter ça, alors je vous fait partager. Ce clip a déjà plus de 11 ans! Madonna avait 47 piges et elle était divine! J’adore ce clip. 100% fan. Bref.

Je vous ai laissé alors que je pataugeais dans les eaux troubles de la « remob' »… Laquelle s’est terminée vendredi dernier, en vrai jus de boudin. Shame on l’organisme de formation qui se fait payer pour nous accompagner dans cette étape de notre vie. Comme je suis dans une période très positive (Bordeaux oblige!) 😉 )j’en ai tiré un grand profit, mais c’est parce que j’étais motivée, très motivée. J’ai repris confiance en mes capacités, atouts etc… Je ne croyais pas que c’était possible mais pourtant c’est bien ce qui est arrivé. J’ai fait un stage en CDI pour savoir si je voulais être prof documentaliste et je me suis inscrite au rectorat pour faire des remplacements.

J’ai fais deux semaines de stages comme formatrice pour adultes (bureautique) dans un organisme de formation. Ca c’est bien passé. J’envisage de faire « une formation de formateur », si je suis prise. Peu de places, peu d’élus. Début le 13 février si je suis prise.

Aujourd’hui Lisette Carton (le rectorat) m’a appelé pour voir si j’étais toujours libre et intéressée. Ma candidature doit être validée par l’inspectrice, ce qui selon Lisette ne devrait pas poser de pb… Et en route pour l’aventure. Y’aura peut-être des kilomètres à avaler comme des couleuvres et dieu sait que je ne suis pas une fanatique de la conduite sur route… Mais mercredi aprèm de libres, vacances, scolaires…  Gamins déchainés.

Remplaçant dans l’éduc nat = précarité et gamins bruyants.

Formatrice pour adultes en réinsertion : grande précarité aussi, que du CDD et avec le nouveau présidents à venir probablement moins de formation pour la réinsertion pro. Le public adultes? Pas plus facile que les gamins. Voir moins facile.

Prof  documentaliste : à l’heure c’est beaucoup mieux payé que FPA (formateur pour adultes)… Au niveau précarité c’est kif-kif mais avec plus de vacances dans l’éduc nat’.

Voilà où j’en suis. Un peu embarrassée : le cul entre deux chaises. Courant deux lièvres à la fois…

Maintenant si vous voulez des nouvelles de mes « copains » de remob’* En vert c’est ce que j’ai écrit aujourd’hui. (en mauve après 15 jours ou par là et avant, ce que j’ai écrit au début))

Pol : ce que j’en disait au début : 45 ans, chauve, mince, stylé, pas très sympa au premier abord. Serveur désenchanté et divorcé, veut se recycler dans un métier avec des horaires humains. ».  Puis : Il est toujours assez secret, ne kiffe pas la formation. Il veut monter sa propre boite d’entretien d’espaces vert. C’est un type vraiment très sympa.  Et enfin le dernier jour : on a bien rigolé ensemble pendant des journées où il ne se passait strictement rien. (Un des grands problèmes de la formation pour adultes c’est qu’on passe au moins la moitié de son temps à faire de la paperasse administrative). On s’est bien marré et on a parlé de Dan Simmons. Bilan pour lui : il va commencé une formation de chauffeur de bus dans la société de transport de notre ville. Il est super content.

Lorette : ce que j’en disait au début « 36 ans ancienne vendeuse en loisir créa, au chomdu depuis deux ans. Ne sais pas ce qu’elle veut faire. » Puis : Après avoir voulu s’orienter vers un CAP petite enfance, elle se rend compte que ce n’est peut-être pas aussi facile que ça en avait l’air en théorie. Elle ne sais plus trop quoi faire. Elle semble perdue. Elle va faire un stage dans une boutique. Elle espère y trouver du boulot après. Le dernier jour : Lorette s’est mise en couple avec John depuis fin novembre. C’est un couple étrange. Elle avec ses dents de perles, lui avec ses chicots.Nous avons été tous été sur le cul d’apprendre leur « union » car elle courait après Pol avec une grande assiduité jusqu’au brusque changement. John n’a pas été d’une super influence sur elle. La remob’ n’ arien changé dans sa vie. Elle est gros-jean comme devant. (Après avoir espéré de grands avantages ou s’être cru dans une brillante position, se retrouver dans l’état où l’on était avant. )

Brigitte : « elle a la fibre artistique, de joli collants mauves. 54 ans ex secrétaire [..]. Elle aimerait être fleuriste. […] »  Puis : Elle va faire un stage dans une boutique de fleuriste branché déco hipster. Elle est contente, même si elle se doute que ça ne va pas l’amené bien loin. Des discussions sur le métier lui on mis de sacrés doutes. C’est physique finalement d’être fleuriste et de se lever aux aurores. Et devenir artisan… J’ai bien copiné avec Brigitte, comme avec Pol et Jim. Elle a laissé l’idée romantique de fleuriste et va faire une formation de secrétaire médicale. Y’a du boulot dans ce secteur. Son sourire et son rire vont me manquer. On doit rester en contact mais qui sait si on y arrivera!

Jo : « visiblement pas loin de la 60taine, plus une seule dents, des tatouages à l’ancienne qui semblent être fait au stylo bic. […] RSA. Ne parait pas vouloir réellement bosser. […] Gueule n°1 » Jo s’est un peu lassé de faire la grande gueule. Il ressasse toujours la même chose. Refuse un peu tout. Radote. Marmonne. Le premier jour il s’est plaint que son conseiller Paul lui avait dit qu’avec cette attitude il ne retrouverait jamais de boulot… J’avoue que… Je pourrais difficilement penser autrement. Quand j’écoutais Jo parler le dernier jour, je me suis demandé si j’étais pas en plein « retour vers le futur » ou dans « la machine à remonter le temps ». Son discours n’a pas changé d’un virgule. Saoulant.

Goldorak : Il est bulgare. Après un accident du travail (tombé d’un échafaudage) il marche avec une béquille et ne pourra probablement plus jamais travailler dans le BTP. […] Il oscille entre le mutisme total et le rôle de Grande Gueule à la place de la Grande Gueule… Il ne veut plus y croire. Refuse tout. Se ferme comme une huitre ou ouvre trèèèès grand sa gueule pour… se plaindre. Toujours en colère. N’attend plus rien de la France où il est depuis 25 ans. Refuse les cours d’alphabétisation ou de FLE aussi. Le dernier jour je ne lui pas vraiment parlé. Je ne pense pas que sa situation ait évolué.

Jim :  C’est Grande Gueule n°3. Sans GG1 et GG2 il serait probablement sage. Il vient d’être opérer d’un genoux suite à un accident et ne pourra probablement pas remarcher normalement. Etait dans le BTP = problème. Plus négatif que lui tu meures… Il est en fait  THE grande gueule n°1 of the groupe. Son sujet de prédilection étant l’horticulture. Son genoux va mieux mais son look plus que négligé, son entêtement à penser que le système est foutu ou contre lui ou juste débile ne l’aide pas… Il refuse tout. S’enfonce dans son « no futur ». Jim est un type très sympa et marrant. On a bien rigolé. mais sa situation n’a en rien changé. C’est dommage.  Il n’a que 47 ans et n’attend plus grand chose de rien. C’est un éternel adolescent qui ne veut pas vieillir et qui ressemble de plus en plus à un clodo. Pas facile de vieillir. Quand je lui donnais des conseils, il disait « arrête on dirait ma mère! » Bah oui : t’es un grand gosse.

Aziz : Grande Gueule n° 2 : Il parle tellement qu’il se saoule lui même. Un moulin à débiter des conneries ayant une très forte voix. Le bonhomme est « sympathique » et d’humeur joyeuse mais gâche l’ambiance qui devrait être un minimum sérieuse. C’est le coq du village : il faut qu’il dise son avis sur tout et sur tout ce qui n’a rien à voir sur notre présence. Il s’est grandement calmé. Il garde toujours un bonnet ou une casquette sur la tête. Toujours prompt à dire des conneries. Je ne le mettrai plus dans les GG. Je ne crois pas pour lui à une reconversion. Peut-être dans le nettoyage… Ou un retour vers le BTP en intérim. Son cas n’est pas perdu du tout sauf que… Il est au RSA et que si il gagne plus il va devoir payer une pension alimentaire pour ses gosses à son ex-compagne et ça il veut pas. Préfère le RSA. Alors… No futur? Pas grand chose à dire d’Aziz. Pas d’évolution. Point mort.

Esmeralda : 36 ans, ayant travaillé 2 ans dans les ménage. Gros problème de santé et deux enfants ayants de gros problèmes psy. Fille adorable et motivé. Voudrait travailler dans la « petite enfance ». Hier après-midi elle passait un entretien pour bosser comme Assitante de Vie Scolaire pour un gamin en maternelle je crois. Je lui souhaite d’avoir ce job ou un autre dans l’éducation nationale.  Comme ça elle pourrait continuer à être dispo pour ses mômes à la sortie de l’école. Ells est sérieuse, sympa, croyante. Et de gros pb de santé elle même 😦 Esméralda est une fille que je suis heureuse d’avoir rencontrée, on aurait pu être copine si on avait été au collège ensemble et si on avait eu 16 ans! 😀 Elle n’a pas fini la remob’ car elle a commencé un job (entretien) dans une école spé. J’espère qu’elle pourra évoluer vers de l’accueil, ça serait tellement mieux pour elle. Je lui souhaite tout le meilleur.

Jean-Pierre : 55 piges. N’a ouvert la bouche que quand une question lui a été directement posée. Ai cru comprendre qu’il a bossé dans des entrepôts. Pas bien pigé. Il est devenu l’élément probablement le plus négatif de tous. Et une GG de première, dédaigneux, méprisant avec notre « pauvre » Elvire. Sa présence à la formation ne lui sert clairement à RIEN, ne le motive en RIEN et il refuse TOUT en bloc. C’est clair il est au bout de sa life! Jean-Pierre l’embrouille! Il s’est bien frité avec Jim qui était à deux doigts de lui dire « Mais tire-toi une balles et arrête de nous faire chier! » Il a vraiment fait chier tout le monde et surtout les formatrices qui avait vraiment envie de le baffer. Comme tout le monde. Hé bien il a trouvé un taf!!! Mais non je rigole!!! Il est toujours en train de se lamenter et  pleurnicher que les conseillers Paul sont là pour nous trouver des jobs et qu’il ne le font pas. Le dernier jour  je l’ai laissé radoter avec des copains les grandes gueules qui ne servent à rien. Il est perdu pour la science. c’est pas faute de lui avoir expliqué 12 fois comment ça marche à Paul.

Le deuxième jour un nouveau est arrivé, on l’appellera John. John c’est une GG aussi, avec des périodes d’assoupissements.  Il veut bosser dans le nettoyage ou avec les morts… Environ 35 ans. Le gars se décarcasse, pour lui et pour les autres. Il est pas bien malin mais bon, c’est pas un mauvais bougre, il est volontaire, mais n’a pas un très bon caractère, ça peut lui jouer des tours. Jo a voulu changer de place pour ne plus être à côté de lui, à cause de l’odeur. Oh my god!  Un poème ce mec! Il a réussi à se maquer avec Lorette alors qu’il ne savait plus ou dormir… Il a toujours bossé au black et  a su rassembler derrière lui Aziz et Goldo : ah la belle équipe!!! Taf au black en guise de stages… embrouilles et magouilles en tous genres…Il a offert une tite bagouse à Lorette et ils ont accumulés les pannes d’oreillers… Elvire va pas leur faire un bon rapport pour Paul 😀

*Remobilisation.

Et j’oubliais!!!! : Bonne année 2017 à tous! Gros poutous et grattouilles sous le menton!