De PĂŽle au collĂšge

La semaine a Ă©tĂ© vive en Ă©motions : jeudi matin (quand il faisait -7°) j’ai attendu la principale adjointe de mon collĂšge Ă  7h35 sur la route de Toulouse pour qu’elle me covoiture (je vous rappelle que ma voiture Ă©tait au garage) jusqu’au collĂšge Ă  25km de chez moi (et de chez elle aussi, puis que par un heureux hasard elle habite trĂšs prĂšs de chez moi). Ça nous a permis de faire connaissance ce qui Ă©tait trĂšs chouette. Je l’ai trouvĂ© intĂ©ressante et trĂšs cash, j’ai apprĂ©ciĂ© la route avec elle, si ce n’est que je me cramponnais un peu Ă  mon siĂšge, ayant l’impression de faire une safari de nuit : la route est pleine de nids de poule! et l’adjointe principale trĂšs Ă©nergique.

ArrivĂ©es lĂ -bas avant l’heure, elle m’a prĂ©sentĂ© une tonne de gens, puis finalement la documentaliste en poste, que je craignais un peu : Ă  quelle sauce allait-elle me manger? Comment allait-elle me traiter? Avec bienveillance ou avec le mĂ©pris que certains profs rĂ©serve aux contractuels? (ça j’ai pu le constater hier, tout les profs ne nous ont pas en odeur de saintetĂ©!)

Hermione (c’est comme ça que je l’appellerai) est adorable. NĂ©e en 65 comme moi, elle a eu son bac en 84 comme moi et a intĂ©grĂ© Bordeaux III en automne de cette annĂ©e-lĂ , comme moi! Elle Ă©tait en histoire, moi en espagnol : C’est Ă  dire dans le mĂȘme bĂątiment, on s’est forcĂ©ment croisĂ© des tonnes de fois! On ne se connaissait pas. AprĂšs elle a fait un DUT de documentation (la licence et la maĂźtrise de doc n’existaient pas encore) et elle a eu les mĂȘmes profs que j’ai eu quand j’ai repris mes Ă©tudes et fait « Sciences de l’Information et de la documentation » (Licence & Maitrise). AprĂšs elle a bossĂ© dans le privĂ© pendant 15 ans : documentaliste d’entreprise, avant d’en avoir sa claque et de prĂ©parer le CAPES de documentation. Ce qui est particuliĂšrement courageux quand on a arrĂȘtĂ© ses Ă©tudes depuis aussi longtemps!

Bref, Hermione m’a trĂšs bien accueilli,  hier elle m’a apportĂ© plusieurs bouquins qui vont m’ĂȘtre extrĂȘmement prĂ©cieux et non seulement elle me les a apportĂ©, mais me les a donnĂ© (ça reprĂ©sente une belle somme!). Pile poil quand je m’apprĂȘtais Ă  lui demander quels documentations je pouvais me fournir pour prĂ©parer les sĂ©ances de formation des Ă©lĂšves… Paf, elle me donne ça :

9782866352820-fr.jpg

THE book I needed : « Information Documentation : Formation des Ă©lĂšves par le professeur documentaliste de la 6e Ă  la 3e »! Tout bien expliquer avec des fiches pĂ©dagogiques etc etc ! J’ai failli l’embrasser! Elle m’a donnĂ© ma bible!

J’aime beaucoup la salle du CDI, situĂ©e au premiĂšre Ă©tage, ensoleillĂ©e, bien chauffĂ©e, bien organisĂ©e. Les enfants sont globalement plus sympas/polis que dans le CDI du collĂšge Del Hijito oĂč j’avais fait mon stage. Il faut dire qu’Hermione ne les laisse pas partir en live pour les engueuler quand c’est trop tard. Du coup il y a une bonne ambiance. Pour ceux qui ont quittĂ© le collĂšge depuis longtemps, le job d’un prof documentaliste n’est pas du tout le mĂȘme qu’autrefois : il travaille avec les autres profs sur des projets, forme les Ă©lĂšves, ce n’est un « bibliothĂ©caire ». MĂȘme si beaucoup de prof documentaliste aimerait bien ĂȘtre « juste » bibliothĂ©caire, comme c’est plusss le cas par exemple en lycĂ©e.

Bref, je remplace donc Josette; la deuxiĂšme documentaliste du collĂšge qui s’est cassĂ© le bras. Lundi je ferai l’ouverture du CDI, irai chercher les enfants dans la cour et tĂącherai de leur imposer le silence 😉 Lol. Bon ça devrait trĂšs bien se passer.

Je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes primaires de la gauche! Moi j’airai demain. Bisous et clafoutis!