Invitation à la promenade

IMG_20170516_125006

Songe à la douceur, mon amie, ma soeur…

Pas de sœur, pas d’amie, pour s’assoir avec moi aujourd’hui

Songe à la douceur

D’aller là-bas vivre ensemble !

Où ça?

Je suis très bien ici.

Dans ma ruelle secrète, à l’ombre

30°, un petit vent, à peine une brise

Une vieille table de bistrot

Un croque, une part de tarte, un espresso

L’iris triste, regarde le ciel

Songe à la douceur

Du café,

De la pâte à tarte qui croustille

A la douceur, âcre, des géraniums

En équilibre instables, au troisième étage

Sur la façade blanche de soleil

La douceur du tram qui passe comme un rêve

Transparent et silencieux

Au bout de la rue, derrière les arbres qui bruissent

D’un silence langoureux et précieux

La tasse est vide, la serviette se soulève dans l’air chaud

Et fluide.

Mon amie, ma soeur…

A la douceur.

baudel2