Pétage de plomb

L’autre soir nous avons regardé « Relatos Salvajes », un film argentin, que mon frangin et sa femme nous avaient conseillé de voir. En français ça s’appelle « les nouveaux sauvages ». Vous l’avez-vu? J’ai vraiment beaucoup aimé. Juste j’ai pas trop aimé le « détail » du caca sur le pare-brise. Autrement j’ai beaucoup aimé. J’ai adoré le mariage.

J’aime écouté les belles voix de l’espagnol… Les douces voix argentines… les acteurs sont tous géniaux. Et Ricardo Darin époustouflant, como siempre

ricardo

De rien, cher Ricardo, es un placer…

IMG_20170806_164951_976

Je me balade moins, j’étudie plus.

IMG_20170806_141403

Le temps passe très vite quand on étudie. Il faut savoir se lever et s’étirer un peu de temps en temps.

IMG_20170806_141244

J’adore traduire. Plus que de me plonger dans la constitution de 1931…

Je suis toujours amusé par les traductions « commerciale ». « Los relatos Salvajes » par exemple (Les Récits Sauvages) ont été « traduits » : Les Nouveaux Sauvages. Pourquoi? Mystère. Ça devait faire mieux. El Marido me faisait remarquer que le comble du comble c’est de changer le titre mais de ne pas traduire. Je vous explique : le film Américain « Very bad trip » s’appelle en version originale « The hangover » (La gueule de bois)… Pour quoi avoir choisi de lui donner un titre en anglais, en France, qui n’est pas le titre original… Les mystère du marketing…

Juste pour le plaisir, Ricardo le « Bombita » de « Relatos Salvajes » et Erica Rivas la mariée du film, réunis dans une pièce de théâtre. Accent argentin et espagnol d’argentine, qui n’est pas exactement le même que celui de l’Espagne, surtout pour la conjugaison qui est bien différente.

 

11 commentaires sur « Pétage de plomb »

  1. Réponse à la question 1 :
    Oui, quand il est sorti au cinéma. Le prologue (dans l’avion) avait à l’époque une saveur particulière car on n’était pas longtemps après un certain « fait divers » auquel on pouvait penser… (le film avait été tourné avant ce « fait divers » mais le hasard de la sortie a fait que…)

    Réponse à la question 2 :
    Peut-être pour faire allusion à « Les nouveaux monstres »…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Nouveaux_Monstres

  2. J’avais aimé ce film, sauf l’histoire des deux fous au volant, ça m’avait stressée une telle méchanceté gratuite. J’avais adoré l’histoire avec l’artificier 🙂

    1. J’ai aimé les deux fous, mais je le l’ai trouvé sacrément flippant!!!! Et pas aimé le passage du caca…
      Ce qui m’a fait le pus flipper c’est que sur la toute il y a des dingos comme ça… 😦
      L’artificier : « Bombita »!! Génial 🙂

  3. Je l’ai vu et je l’avais beaucoup aimé. Par contre je ne m’en souviens quasiment pas, à part l’histoire des deux fous du volant qui m’avaient fait le même effet qu’à Valvita.
    Et j’avais trouvé le titre (français) très bien pensé, je ne savais pas que c’était une traduction libre du titre original. Je trouvais ça super de penser à des « sauvages modernes », ça collait parfaitement aux histoires.

    1. Personnelement je ne les trouve pas spécialement moderne : cette sauvagerie est presque intemporel… Mais c’est vrai que « l’avion », Facebook (dans le mariage), la fourrière… C’est moderne.
      En revanche pour moi l’histoire de l’autoroute m’a fait penser à une malheureuse rencontre qui aurait pu se passer à cheval au 18ème siècle, dans une forêt sans personne d’autre qu’eux…
      Le crime dans le restaurant me fait presque penser à une tragédie grecque, tout comme les parents qui veulent protéger leur fils « assassin » en délit de fuite…
      Film sacrément « culte » pour moi en tous cas ! 🙂

      1. Effectivement, la sauvagerie est intemporelle mais là on la retrouve aujourd’hui, avec des décors et des outils modernes comme l’avion, la fourrière, etc. oui. 🙂
        A part l’autoroute je ne me souviens pas des détails que tu donnes (vaguement l’avion et la fourrière mais pas du tout le restaurant), il faudra que je le revoie!

        1. Le restaurant c’est la fille qui est serveuse et qui voit arriver dans son petit restau minable un type riche qui a ruiné la vie de sa famille… Et c’est la cuisinière qui pète les plombs… 😉

      1. C’est ça, c’est le sens de mon commentaire. J’ai une peur atroce des pétages de plomb, pas des miens je me crois suffisamment équilibré pour ne pas en subir, mais il m’est arrivé d’en constater, ça me fait vraiment peur. Pas plus loin que mardi dernier en plein Chartons une mère de famille que je suivais tout à coup « pétage de plomb » elle s’est mise à hurler contre son mec, ses deux filles de moins de dix ans pleuraient la suppliaient de se taire… trois minutes avant tout était calme… j’ai continué ma route, elle continuait à hurler… le potentiel des psys de tout ordre, des curés de toute paroisse, des vendeurs d’alcool et de came est ahurissant.

        Bleck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s