Sans relĂąche

Ces derniĂšres annĂ©es j’ai beaucoup aimĂ© le Le liĂšvre de Vatanen d’Arto Paasilina qui est filandais. J’ai surkiffĂ© les bouquins de Katarina Mazetti qui est suĂ©doise, a-do-rĂ© ceux de David Lodge qui est anglais… J’ai bien rigolĂ© en lisant le Vieux qui voulait pas fĂȘter son anniversaire de Jonas Jonasson, encore un suĂ©dois. Crois-je que les Ă©trangers sont plus drĂŽles que les français? J’ai adorĂ© La vierge froide et autres racontars JĂžrn Riel, un danois… Je me suis rĂ©galĂ© de littĂ©rature jeunesse avec ClĂ©mentine Beauvais : Songe Ă  la douceur, les Petites Reines…    

Bon en ce qui concerne le bouquin que j’avais commencĂ© gratuitement sur Kindle « Demain j’arrĂȘte! », il n’Ă©tait finalement plus tellement gratuit au bout d’un moment, alors j’ai du l’arrĂȘter en plein Ă©lan et du coup El Marido et El Joven (qui sont en vacances) sont allĂ©s me le chercher Ă  la mĂ©diathĂšque, pendant que je m’escrimais sur une traduction d’un passage de « Claquer la Porte » de Carmen MartĂ­n Gaite. C’Ă©tait un  texte qui est tombĂ© Ă  l’Agreg il y a quelques annĂ©es… Grrr… J’aurais prĂ©fĂ©rĂ© un qui soit tombĂ© au CAPES…

Extrait :

—Ella era muy suya, Âżque por quĂ© lo digo?, pues mira, Sole, por todo, desde cĂłmo entraba a los sitios  mirando  al  vacĂ­o  a  cĂłmo  rechazaba  las  invitaciones  sin  dar  las  gracias  siquiera,  que  ya acabó  por  no  invitarla  nadie  a  ningĂșn  sitio,  fĂ­jate ,  lo  hacĂ­amos  sobre  todo  por  Olimpia,  que  la ponĂ­a por los cuernos de la luna, con ella sĂ­ se juntaba pero  amigas Ă­ntimas tampoco, no era de hacerle confidencias a nadie, un ser superior, eso es lo que se creĂ­a, total porque tenĂ­a idiomas…

Vous pouvez vous exercer si vous voulez 😉 Je vous donne la correction demain 😉

En attendant un peu de détente, en regardant une série espagnole, que os parece?

Bisous.

 

 

7 commentaires sur « Sans relĂąche »

  1. J’adooooooore Arto Paasilinna!! J’ai tout lu de lui! Et David Lodge aussi (grĂące Ă  toi et Alcib)!! J’ai aussi beaucoup aimĂ© Le vieux mais je ne connais pas du tout les autres 🙂

  2. « la correction demain » lol je je connais pas un mot d’espagnol 🙂
    Je suis toujours abasourdi par le dĂ©bit super rapide de cette langue, peut-ĂȘtre parce que je ne la comprend pas ?

  3. « Alors regardez, Sole, pour tout, de la façon dont elle est entrĂ©e dans les lieux en regardant le vide Ă  la façon dont elle a rejetĂ© les invitations sans mĂȘme donner des remerciements, qu’elle a fini par ne pas inviter personne Ă  n’importe quel endroit, remarquez, nous l’avons fait principalement pour Olympie, qui l’ a mis par les cornes de la lune, avec elle si elle rencontrait mais des amis proches non plus, il n’Ă©tait pas de le faire. »
    Traduction copiée-collée à partir de : https://www.deepl.com/translator

  4. MĂȘme si tu n’as pas demandĂ© de conseil, en voilĂ  deux :
    – « Miracle en BohĂȘme » de Josef Ć kvoreckĂœ, « soixante-huitard » tchĂšque qui a Ă©migrĂ© ensuite au Canada (j’ai prĂ©vu de relire « Miracle en BohĂȘme » un jour…)
    – « Sous le cul de la grenouille » de Tibor Fischer, anglais d’origine hongroise, origine importante dans ce roman, pas seulement parce que « ĂȘtre sous le cul de la grenouille » est une expression hongroise qui signifie « ĂȘtre dans la merde »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s