Un poco de vocabulario antes de que llegue Carmen

Pour le dernier jour de l’année, on va rester bien calfeutré dans l’appart’ et regarder Les Temps Modernes en famille.

Para los hispanohablantes, he encontrado este pequeño vídeo que me divirtió mucho 🙂 Espero que a vosotros también le divierta…

Pour l’instant pas trop tempête (Carmen se tient bien)… 17°… (Au-dessus de zéro). Je vous souhaite une bonne « nochevieja » (réveillon de la St-Sylvestre). ¡Y hasta el año que viene!

photofunky

¡Besitos!

Con acento mejicano

Lhasa (1972 New York-2010 à Montréal)  chanteuse américano-mexicaine. A vécu au Québec. Elle chantait en anglais, français et espagnol. Morte d’un cancer du sein à 37 ans.

L’espagnol mexicain est la variété topolectale* du castillan qui est parlée au Mexique ainsi qu »aux États-Unis et au Canada. Ses origines remontent au XVIe siècle. C’est la variante de l’espagnol la plus parlée dans le monde : elle est parlée  par  un quart des hispanophones. L’espagnol mexicain est fortement influencé par le nahuatl (aztèque), langue parlée dans la vallée de Mexico avant l’arrivée des Espagnols.

Il y a quelques différences dans la conjugaison. Pour le verbe « estar » par exemple : Au Mexique on dit : No están solitarios » au lieu de « No estáis solitarios »  (Vous n’êtes pas solitaires) en Espagne. D’autre part,  à la place du pronom personnel « os » (« Vous » pluriel de « tu »)  on utilise (les) : os escribí en espagnol « les escribí »  en espagnol mexicain.

J’avoue que c’est une véritable prise de tête pour moi et pour les espagnols aussi. Mieux vaut ne pas essayer de comprendre à moins de vouloir habiter « Aux Amériques » (du sud ou du nord!) ça me paraît encore plus compliqué que l’espagnol argentin…

Différences de vocabulaire : Par exemple au on dit Mexique « fierro »pour le fer alors qu’en Espagne on dit « hierro ». Dans ce cas le mexicain a gardé la forme ancienne de l’espagnol qui date de l’arrivée des espagnols sur le « nouveau continent ». (Évolution du mot : ferrum (lat.) > *ferro > fierro > hierro)

Au Mexique comme dans toute l’Amérique Hispanique C et le Z ne se prononcent comme pas comme en castillan d’Espagne c’est à dire comme le « th » anglais. Les mexicains prononcent le C et le Z comme le S  de « serpent » en français. J’aime prononcer les C et les Z bien à l’espagnol. Dire des mots compliqués comme « zarzaparrilla » (vous pouvez écouter la prononciation là). C’est pas drôle si on ne prononce pas « la zeta (Z) y la Ce (C) ».

Interview de Gael García Barnal et Diego Luna qui sont mexicains.

Buenas noches y besitos.

*Un topolecte est une variété linguistique (géolecte) considérée sous l’angle de l’aire géographique occupée.

No me hables de usted

IMG_20171222_104356.jpgBooks and coffe, Rue Saint-James

La semaine dernière j’ai pris un café avec Julie, une ancienne collègue prof-documentaliste, de l’année dernière. C’était sympa de pouvoir échanger plein d’infos et de s’apercevoir que le monde des « remplaçants » est bien « petit » : « Ah, tu la connais?  »

J’aime bien cet endroit Books and coffee, c’est zen et les serveurs sont très cools, bonne ambiance. Julie se sentait rajeunie par le « mademoiselle » (elle n’a que 34 ans ou par là) et le tutoiement. J’aime bien le tutoiement, il me rappelle l’Espagne où le vouvoiement est réservé aux personnes que l’on doit « vraiment » respecter… Au collège par exemple on tutoie les profs et les parents de ses copains. On utilise « usted » dans un entretien d’embauche, mais une fois dans l’entreprise normalement on tutoie son chef … Dans les magasins vendeurs et clients se tutoient, on tutoie ses beaux parents, etc… Souvent quand j’ai vouvoyé des personnes en Espagne que j’aurais vouvoyé en français, ils ont été très surpris, voir vexés « Suis-je si vieux? » « Suis-je si impressionnant? »

En espagnol on utilise la troisième personne du singulier ou du pluriel pour le « vous »de politesse  (le « vous » pluriel de « tu » c’est « vosotros », 2ème pers. du sing .) usted renvoie au féminin comme au masculin.

L’espagnol est parlé dans tous les pays d’Amérique Latine, à l’exception du Brésil où on parle portugais. En Argentine, au Chili et en Uruguay, les pronoms « tú » et « usted » sont considérés comme étant formels, très peu de personnes les utilisent, ils emploient « vos » à la place :

Français : Tu peux venir. Espagnol : (Tú) Puedes venir. Argentine : Vos podes venir.

Français : Tu es grand (bon, je sais pas quoi dire) . Espagnol : (Tú) eres alto . Argentine : Vos sos alto.

Bon j’ai pas trouvé de vidéo illustrant parfaitement mon propos mais j’ai trouvé cet américain qui a un parfait accent argentin pour vous donner une idée! Y vos que queres?

Bonne fin de journée!

 

Mes chères amies…

IMG_20171216_150006Une pâtisserie des Grands-Hommes

C’est déjà presque Noël et je m’imprègne autant que je peux de « l’esprit » de Noël : chanter « Jingle bells » toute seule sous ma douche… Acheter 3 ou 4 nouvelles boules pour le sapin…Emballer des cadeaux… Sortir tous les matins en ville pour voir les décos de Noël et marcher 2h ou plus dans mon habitat naturel : les rues de Bx et la rue Sainte-Catherine-le matin… à 10h on y chantonne dans sa tête en marchant, l’après-midi, la semaine avant le 25, il y a beaucoup de monde et c’est surtout le retour en tram bondé qui est tendu.

IMG_20171219_112100La bib, le refuge, chaleureux et littéraire.

Ce matin j’avais rdv Chez Auguste avec une collègue d’esp* du lycée où j’ai fait mon dernier remplacement-avorté. C’est une collègue d’une quarantaine d’années, Frida, avec qui j’avais eu tout de suite un  super bon contact. J’adore l’hiver, je vous l’ai dit? On peut mettre des chaussettes, des bottes, une grosse écharpe, des gants en cuir, même un bonnet si on le souhaite ! On est pas en train de dégouliner de sueur comme un vieux fruit en train de pourrir sur place comme en été ; on est pas obligéE de montrer ses jambes blanchissimes, ses gros bras tout flasques et blancs… J’adore l’hiver et avoir le bout du nez gelé. Bref, Frida est arrivée en vélo (je choisis mes copines en fonction de leur empreinte carbone) avec son gros bonnet à pompon (Faut dire qu’il fait vraiment froid : entre -1 et 8 aujourd’hui!! Va bientôt falloir mettre des pulls!!!) et on s’est engouffré dans le vieux bar (rénové depuis un bail) ou on a bu café, re-café et re-re-café…On a blablaté pendant presque deux heures et ça fait du bien. J’avais besoin de débriefer avec elle, de parler du job de « prof d’esp », d’être rassurée, pour continuer dans ma voie, même si les poches sous ses yeux sont un peu inquiétantes et même si elle en dort déjà plus à l’idée d’être inspectée en janvier. Je suis super contente de la connaître et voilà une bonne chose au sujet de cette expérience dans ce lycée. Je me suis fait une bonne copine.

IMG_20171217_152009Ma crèche, qui mériterait un décor.

Au rayon bonne rigolade, la semaine dernière, dans l’institution ou je prépare le concours, j’ai rencontré une ex-collègue de ce fameux lycée (ne me demandez pas ce qu’elle faisait là : on va pas rentrer dans tous les détails) qui était toute étonnée que j’en sois partie : « c’est un lycée qui est tellement chouette! » ( c’est vrai il est génial ce lycée… Rappelez-vous la description que je vous en ai faite la première fois). Mais bon… les élèves m’ont pas trop épargné… Comme je faisait un  peu la moue, elle me dit « Oui… Enfin… Si on compte pas les élèves! Ah ah ah… Ah ah! »… J’en suis restée comme deux ronds de flan. Comme quand les irlandais disent « La France c’est super!!! Sans les français ! Ah ah ah!!! » Très drôle en effet… Et puis un lycée sans les élèves c’est chouette? Et puis elle m’énerve celle-là. Un lycée ce n’est pas que, une super salle des profs et du matériel high-tech! Diantre. Et une bonne cantine…  Un lycée c’est DES Elèves! Et même si ils sont difficiles, c’est quand même la raison d’être du lycée! Diantre. Bordel.

Par ailleurs, un autre jour, le monde des profs n’étant pas si grand que ça, j’ai su par une voie inattendue (une copine, une autre) que ma remplaçante ne nageait pas dans la joie.

IMG_20171219_112741Un livre que je feuillette, histoire de vérifier une traduc. J’aime mieux la mienne :p

J’ai eu le résultat de mon partiel de version (le texte particulièrement gratiné dont je vous avais peut-être parlé? J’ai eu la meilleur note de notre groupe de dix. 8/20, j’ai une bonne marge de progression. Je peux faire beaucoup mieux en m’appliquant . C ‘est très encourageant pour moi. (La pire note était un 0.5 pour info). Autrement l’ambiance est assez délétère dans l’école. Une des étudiantes s’est bien fritté avec une prof  en plein   cours et c’était assez dé -sa-gré-able… L’organisation est mauvaise et beaucoup de cours ne sont pas à la hauteur. La plupart des étudiantes (aujourd’hui le féminin l’emportera sur la masculin) sont très en colère car elles comparent avec les cours dispensés à la fac et ne décolèrent pas.

Demain soir ça sera spécial on verra les déco de Noël  by night, on va voir Vincent Dedienne au théâtre 🙂 On a pris les billets il y a quasiment un an! On en profitera pour manger chez Fufu! L’esprit de Noël est là je vous dit 😉

Bisous à toutes ! Et à mon frère (qui a le privilège de ne pas être englobé dans le féminin).

*agnol.

Besoin d’un bon thé avec un très bon gâteau

Magasin Opéra du cours de l’Intendance pas encore en activitéopera-intendance-bordeaux

Hier j’ai rencontré ma très âgée voisine du dessus dans les escaliers. Elle passe sa vie entre chez elle, l’hôpital, des maisons de repos. C’est la même chose pour son mari. Il vient de passer quelques semaines dans une maison, mais il va revenir. Il en a marre. Il a 97 ans. Son compagnon de chambre est mort et il continue à l’entendre la nuit. Il va revenir ici. Ma voisine, elle, me raconte que la dernière fois qu’elle a été dans une « maison » et qu’elle a dit aux autres qu’elle rentrait chez elle, ses « amies » étaient toute étonnées d’apprendre qu’elle avait encore un « chez elle ». Elle avait un œil au beurre noir. Elle est encore tombée. Elle a trouvée que j’avais mauvaise mine.Valentin.jpg

Pâtisserie Valentin à Nansouty, très cher, très bon… Enfin je sais pas. J’y ai jamais rien acheté.

Notre « nouvelle voisine du 4ème »et son copain, (ceux qui ont remplacé la « jouisseuse » sont partis… Il la battait 😦 Ils se sont séparés quand elle a raconté la situation à ses parents. Il y a eu un gros scandale apparemment dans la cage d’escalier un jour où on était chez des copains. Y’a des nouveaux, un jeune couple qui a mis une annonce dans l’entrée : « N’avons pas de meubles… Si vous en avez en trop…? » Ils sont 4 dans le studio. J’espère que ça va mieux se passer que les derniers locataires… Avant la « jouisseuse » il y avait eu un couple qui se battait et lançait les meubles par la fenêtre.

IMG_20170918_123405

Hier c’était grosse tempête et ciel gris foncé, grosse pluie. J’ai été faire un tour en ville, manger avec « meilleure cops' »… Et puis j’ai marché, marché, marché… marcher en ville ça me vide la tête. Marché à la campagne ça m’angoisserait. Je suis passé rue du Pas St-Georges : il n’y avait personne, que moi et 3 ou 4 passants pressés. Ça m’a fait plaisir, j’ai presque pas reconnu la rue, j’ai du vérifier que j’étais bien là, on se serait cru il y a 20 ans…

giphy

Cours de l’Intendance il y a une nouvelle pâtisserie, ça s’appelle « Opéra », il y en a une autre place Puy Paulin (sur Porte Dijeau) , ça à l’air super-super chic!  Pensez, une pâtisserie qui ouvre cours de l’Intendance, à côté de Baccara… Je ne suis pas entrée… J’avais pas un besoin irrépressible de religieuse au chocolat… En surffant je découvre qu’il y en a aussi une à la Victoire! Pourquoi j’en parle? parce que j’ai été surprise par le look de cette pâtisserie-boulangerie-chocolaterie : style très ancien, raffiné… Ca me fait penser à une vieille pâtisserie de la Puerta del Sol à Madrid qui n’existe probablement plus. C’est chouette à la Victoire, ça relève un peu le niveau de ce côté de la place qui tombait un peu, tristement, en ruine… J’aime le renouveau parfois.

Puy paulin

Puy Paulin… Voilà un endroit où j’aurais adoré aller avec ma grand-mère bordelaise… Tu t’assoies et tu profites d’un moment de pure plaisir, dans un endroit très chic… L’autre jour je suis allée à la foire à la brocante et j’ai vu un « renard », le même que celui de ma grand-mère : un renard argenté, avec ses petites pattes, sa tête, ses faux yeux en verres 😦 … Bref, le renard tout entier qu’elle portait quand elle faisait des élégances, à Bordeaux… J’étais à la fois fascinée et révulsée, par la douceur de la fourrure et par l’horreur de l’animal mort autour de son cou. Elle avait aussi un vraie patte de lapin dans la poche de son manteau.  Une autre époque.

Place de la Victoire le coin de la rue du restau-U en 2016, super moche :

Victoire.png

Et aujourd’hui : beaucoup plus attirant 😉

Victoire2

Demain El Marido a pris un RTT pour aller voir Star Wars avec El Joven l’après-midi… J’irais bien prendre un thé…

 

J’aime l’hiver, quand il fait froid

J’aime quand il y a plein de brouillard et qu’il fait froid. J’aime quand je mets mes gants en cuir bleu avec des petits boutons. Ils sont très jolis, je les ai achetés il y a plus de 10 ans et toujours aussi jolis…

J’aime quand je mets mes grosses bottes fourrées, ça me donne envie de danser.

J’aime retourner en prépa de CAPES et retrouver mon vieux prof. Il était un peu patraque. Il a dit qu’on avait de la chance qu’il soit malade, parce qu’il avait pas la force de nous passer le savon qu’on méritait… C’est sûr que dans les années 80 il nous aurait terrorisé un bon coup sur ce coup -là! Bon… J’ai eu 4, mais pas de panique : c’était la meilleur note 😀 comme quoi vous pouvez toujours être fiers de moi!

Bon j’avoue ça ne m’a pas trop affligé. D’abord parce que cette note est principalement due (Hé oui!) à des « accents erronés ou absents » … Et à des fautes que  je ne ferai plus parce que pendant mon passage au lycée j’ai expliqué en long et en large aux lycéens pourquoi je ne tolérerai pas qu’il les fassent! lol. Nan , je rigole, je tolérais parfaitement qu’ils les fassent, mais je devais quand même leur expliquer qu’il fallait pas les faire…

Exemple de fautes qui te volent 3 points sans somation au CAPES :

Ecrire « Supé » au lieu de « Supe » (je sus), « Dijó » au lieu de « dijo » (« il dit », au passé simple). Je les ai faites toutes les deux. C’est ballot parce que j’ai toujours su qu’il fallait pas les faire… Pour que vous compreniez pourquoi il arrive qu’on les fasse : on dit « tocó » (il toucha), « instó »  (il pria instamment) etc… Ça vaut aussi 3 point de ne pas mettre un accent sur les futurs : « estará » (vous serez) ce que je sais par coeur… et pourtant… J’en ai oublié… C’est comme en français en fait. Je peux vous expliquer plein de règles d’orthographe en long et en large et faire les fautes quand même sur mon blog, encore et encore… Enfin je vous passe toutes les fautes que j’ai faites.

La bonne nouvelle c’est qu’en me concentrant je peux les éviter fastoche et remonter  de manière significative. On verra si je peux au second « partiel » de janvier. Et que j’étais quand même très contente de ma traduc. Oui je sais… Mais sachez quand même que certaines on atteint du -15… (« moins », c’est bien ce que je dis). Je vous passe les détails.

Bref. En dehors de ça… Ça va. Dans le tram j’ai rencontré la secrétaire du lycée. Elle m’a dit qu’ils allaient fait un point avec la nouvelle dès lundi prochain : ils veulent pas qu’elle leur pète dans les doigts celle-là! Ils font bien.

Allez : vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver!

Autrement mauvaise nouvelle je passe le CAPES/CAFEP (pour l’enseignement privé, afin de ne bouger que sur ma région). Et pour l’avoir il faut avoir des notes plus élevées que dans le public 😦 Sur les mêmes épreuves… 😦 Il faut en moyenne deux points de plus pour réussir le CAFEP. Big big boules….Bon les rapports du jury c’est pas facile à comprendre, mais c’est ce que je comprends… Si il y a une bonne âme qui peut me confirmer ça. http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/capes_externe/54/6/s2017_capes_externe_lve_espagnol_1_745546.pdf

Bisous.

bonus