J’aime l’hiver, quand il fait froid

J’aime quand il y a plein de brouillard et qu’il fait froid. J’aime quand je mets mes gants en cuir bleu avec des petits boutons. Ils sont trĂšs jolis, je les ai achetĂ©s il y a plus de 10 ans et toujours aussi jolis…

J’aime quand je mets mes grosses bottes fourrĂ©es, ça me donne envie de danser.

J’aime retourner en prĂ©pa de CAPES et retrouver mon vieux prof. Il Ă©tait un peu patraque. Il a dit qu’on avait de la chance qu’il soit malade, parce qu’il avait pas la force de nous passer le savon qu’on mĂ©ritait… C’est sĂ»r que dans les annĂ©es 80 il nous aurait terrorisĂ© un bon coup sur ce coup -lĂ ! Bon… J’ai eu 4, mais pas de panique : c’Ă©tait la meilleur note 😀 comme quoi vous pouvez toujours ĂȘtre fiers de moi!

Bon j’avoue ça ne m’a pas trop affligĂ©. D’abord parce que cette note est principalement due (HĂ© oui!) Ă  des « accents erronĂ©s ou absents » … Et Ă  des fautes que  je ne ferai plus parce que pendant mon passage au lycĂ©e j’ai expliquĂ© en long et en large aux lycĂ©ens pourquoi je ne tolĂ©rerai pas qu’il les fassent! lol. Nan , je rigole, je tolĂ©rais parfaitement qu’ils les fassent, mais je devais quand mĂȘme leur expliquer qu’il fallait pas les faire…

Exemple de fautes qui te volent 3 points sans somation au CAPES :

Ecrire « SupĂ© » au lieu de « Supe » (je sus), « DijĂł » au lieu de « dijo » (« il dit », au passĂ© simple). Je les ai faites toutes les deux. C’est ballot parce que j’ai toujours su qu’il fallait pas les faire… Pour que vous compreniez pourquoi il arrive qu’on les fasse : on dit « tocĂł » (il toucha), « instĂł »Â  (il pria instamment) etc… Ça vaut aussi 3 point de ne pas mettre un accent sur les futurs : « estarĂĄ » (vous serez) ce que je sais par coeur… et pourtant… J’en ai oubliĂ©… C’est comme en français en fait. Je peux vous expliquer plein de rĂšgles d’orthographe en long et en large et faire les fautes quand mĂȘme sur mon blog, encore et encore… Enfin je vous passe toutes les fautes que j’ai faites.

La bonne nouvelle c’est qu’en me concentrant je peux les Ă©viter fastoche et remonter  de maniĂšre significative. On verra si je peux au second « partiel » de janvier. Et que j’Ă©tais quand mĂȘme trĂšs contente de ma traduc. Oui je sais… Mais sachez quand mĂȘme que certaines on atteint du -15… (« moins », c’est bien ce que je dis). Je vous passe les dĂ©tails.

Bref. En dehors de ça… Ça va. Dans le tram j’ai rencontrĂ© la secrĂ©taire du lycĂ©e. Elle m’a dit qu’ils allaient fait un point avec la nouvelle dĂšs lundi prochain : ils veulent pas qu’elle leur pĂšte dans les doigts celle-lĂ ! Ils font bien.

Allez : vive le vent, vive le vent, vive le vent d’hiver!

Autrement mauvaise nouvelle je passe le CAPES/CAFEP (pour l’enseignement privĂ©, afin de ne bouger que sur ma rĂ©gion). Et pour l’avoir il faut avoir des notes plus Ă©levĂ©es que dans le public 😩 Sur les mĂȘmes Ă©preuves… 😩 Il faut en moyenne deux points de plus pour rĂ©ussir le CAFEP. Big big boules….Bon les rapports du jury c’est pas facile Ă  comprendre, mais c’est ce que je comprends… Si il y a une bonne Ăąme qui peut me confirmer ça. http://media.devenirenseignant.gouv.fr/file/capes_externe/54/6/s2017_capes_externe_lve_espagnol_1_745546.pdf

Bisous.

bonus