No me hables de usted

IMG_20171222_104356.jpgBooks and coffe, Rue Saint-James

La semaine dernière j’ai pris un café avec Julie, une ancienne collègue prof-documentaliste, de l’année dernière. C’était sympa de pouvoir échanger plein d’infos et de s’apercevoir que le monde des « remplaçants » est bien « petit » : « Ah, tu la connais?  »

J’aime bien cet endroit Books and coffee, c’est zen et les serveurs sont très cools, bonne ambiance. Julie se sentait rajeunie par le « mademoiselle » (elle n’a que 34 ans ou par là) et le tutoiement. J’aime bien le tutoiement, il me rappelle l’Espagne où le vouvoiement est réservé aux personnes que l’on doit « vraiment » respecter… Au collège par exemple on tutoie les profs et les parents de ses copains. On utilise « usted » dans un entretien d’embauche, mais une fois dans l’entreprise normalement on tutoie son chef … Dans les magasins vendeurs et clients se tutoient, on tutoie ses beaux parents, etc… Souvent quand j’ai vouvoyé des personnes en Espagne que j’aurais vouvoyé en français, ils ont été très surpris, voir vexés « Suis-je si vieux? » « Suis-je si impressionnant? »

En espagnol on utilise la troisième personne du singulier ou du pluriel pour le « vous »de politesse  (le « vous » pluriel de « tu » c’est « vosotros », 2ème pers. du sing .) usted renvoie au féminin comme au masculin.

L’espagnol est parlé dans tous les pays d’Amérique Latine, à l’exception du Brésil où on parle portugais. En Argentine, au Chili et en Uruguay, les pronoms « tú » et « usted » sont considérés comme étant formels, très peu de personnes les utilisent, ils emploient « vos » à la place :

Français : Tu peux venir. Espagnol : (Tú) Puedes venir. Argentine : Vos podes venir.

Français : Tu es grand (bon, je sais pas quoi dire) . Espagnol : (Tú) eres alto . Argentine : Vos sos alto.

Bon j’ai pas trouvé de vidéo illustrant parfaitement mon propos mais j’ai trouvé cet américain qui a un parfait accent argentin pour vous donner une idée! Y vos que queres?

Bonne fin de journée!

 

6 commentaires sur « No me hables de usted »

  1. En français on s’adresse parfois à l’autre à la troisième personne du singulier. Exemples :
    – « Son Altesse a t-elle bien dormi ? »
    -« Son Excellence est trop bonne »
    – « Sa Majesté des blogs vient de publier un billet très intéressant ! Qu’elle permette que je me retire suite à son enseignement »

  2. Tutoiement, vouvoiement, ça ne me semble pas important ce ne sont rien d’autre que des codes, comme la bise la poignée de mains ou l’accolade des codes, presque une mode qui évolue au fil du temps et du rythme « imposé » par les gens du spectacle ou les artistes.

    Bleck

    1. Une mode… Une mode… C’est pas demain qu’en France on va se mettre à tutoyer tout le monde de la même façon qu’en Espagne ou c’est comme ça depuis des siècles…
      Le monde spectacle c’est autre chose.
      Mais quand on va à la poste on ne tutoie pas le postier, en Espagne si. C’est une autre culture. Plus proche de l’anglais avec son « you ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s