Stupeurs et bourrasques de vents

lecture.jpg

Il ne neige pas chez nous, loin s’en faut mais le temps est tout a fait digne de l’hiver irlandais : ciel bas et gris foncé, bruine ou pluie permanente, bourrasques… La nuit qui tombe avant l’heure… Il est décidé à l’unanimité  (ma vieille voisine et moi) que ce temps est hautement dé-pri-mant.

19h00 nous attendons nos invités. Enfin façon de parler car ils ont prévenu : ils n’arriveront pas avant 20h30… J’ai déjà faim.  J’ai mis des patates dans le diable, comme ça ils peuvent arriver quand ils veulent.

Le vent souffle vraiment beaucoup. C’est quand il fait ce temps là, qu’on a très envie d’avoir une cheminée, ou un poêle. Mais bon, en même temps il ne fait pas froid. On a même pas allumé le chauffage aujourd’hui.

venus_croppedcontentVenus (détail). 1490, Sandro Botticelli.

Il m’a semblé que rien ne se passait cette semaine.

Je suis déçue, déçue, déçue par l’organisme où je suis pour préparer le CAPES/CAFEP d’espagnol. Cette semaine je n’avais qu’un seul cours (3h) de « mallette pédagogique »… La prof arrive en retard comme toujours, elle n’a vraisemblablement rien préparé. On commente les rapports de stages Paulette et Ludmila… Puis elle nous parle du contenu des épreuves du concours qu’elle connait visiblement moins bien que nous. Elle projette sur le tableau blanc le dernier rapport du jury et nous le lit d’une voix monocorde et nous le commente … Je réponds à des textos…

bean-bag-chairs-fireplaces.jpgJe m’y vois très bien, mais ce n’est pas chez moi…

Je ne vais pas aux cours du tronc commun (aux autres matières et aux futurs profs des écoles) qui ne servent à rien pour le concours, « seulement » pour valider le M1, et je n’ai pas besoin de valider le M1, d’abord parce que j’en ai déjà un et ensuite parce que je présente le 3ème concours et pas l’externe.

Ma voiture continue inexplicablement « à prendre l’eau », bien tôt il va falloir écoper.

El Joven présente de Nikola Tesla en cours d’anglais.

El Marido achète des choco pour son équipe.

Le chat regarde par la fenêtre et moi je vais préparer les plats.

Bisous et good weekend!

 

 

 

Dimanche soir

Dimanche dernier j’ai salué notre nouveau voisin du 4ème, arrivé en décembre, que je voyais pour la première fois. El Marido et moi étions sur le parking et venions de nous apercevoir que le coffre de ma voiture était plein d’eau, c’est pour cela qu’elle était toute moisie 😦 Ca a été beaucoup de boulot et puis on a installé des boites pour déshumidifier etc. Mais bref, on est tombé donc sur le nouveau voisin qui nous a tout de suite demandé si nous parlions anglais et qui était plus que ravi que ce soit le cas… Il vient, lui, son petit garçon de moins de deux et sa femme étudiante en fac de droit avec une bourse d’étude,  d’un pays lointain vers l’Afganistan, mais qui est en paix, leur pays à eux, mais très lointain, un pays en « stan ». Je sais lequel, mais je vais pas tout vous dire non plus.

IMG_20180112_165337

L’après midi on a été voir Santa de-et-avec Chabat et on a bien kiffé, en fait j’ai adoré, mon âme d’enfant était comblée et mon esprit potache aussi.

Lundi ou mardi je rêvais que j’étais en salle d’exam et que j’avais perdu le sujet, que mes stylos ne marchaient plus, que c’était la galère, etc. Je dors mal, mal, très mal.

Mercredi j’avais un concours blanc : 5 heures à traduire, un thème, une version, une explication grammaticale. On en sort rincée, comme après un marathon. On écrit à la vitesse d’un tgv et pas une minute n’est en trop. Ensuite j’ai été mangé thaï pour 8 euros avec une copine biarrotte qui planchait avec moi. Ça faisait du bien de faire ensemble le point sur « notre » avenir », notre « présent » , nos plan B, l’éducation… Le prof est-il considéré comme un être humain doté de sensibilité par les élèves?

IMG_20180111_112811

Jeudi je me suis rendue compte que ma voisine très âgée qui est au-dessus de chez nous à un appel téléphonique tous les jours vers 10 heures qui la met en une rogne épouvantable, alors elle ponctue tout ce qu’elle dit de coups de canne sur les planché et crie de plus en plus fort. J’en conclue qu’on la bassine tous les matins pour qu’elle quitte son appart et aille en maison de retraite.  J’ai voulu mettre de l’essence dans mon véhicule moisi mais la trappe du réservoir d’essence ne s’ouvrait plus. J’ai flippé et pris rdv dans un garage pour la semaine prochaine.

Vendredi j’ai entendu à la radio que les hommes ont un peu honte d’utiliser des sacs réutilisable en coton pour acheter les fruits et légumes, alors que cela ne dérange pas les femmes comme moi. Notre voisin du pays désertique où il fait très froid en hiver et très chaud en été nous a invité à diner samedi soir. Avec l’aide del Joven j’ai débloqué la trappe et mis de l’essence.

plov.jpgPlov (image du net)

Samedi j’ai dit a El Joven qu’il arrête d’essayer de faire porter la culotte au chat, je voulais dire, bien sûr, qu’il arrête d’essayer de lui faire porter le chapeau. Puis j’ai été en ville : la rue Ste-Cath ressemblait à une fourmilière géante. J’ai rien trouvé de chouette dans les soldes à part un rideau de douche très « feuillages ».  A 19h nous avons monté deux étages et mangé avec nos voisins dans un appart quasi vide. Une salade composé qu’El Joven a trouvé délicieuse (un ado! Un e salade! Délicieuse!) et un plof. C’était super-super bon et nos hôtes étaient très sympas et intéressants. La femme parle bien français car son père était diplomate et elle a vécu à Paris. Lui ne parle qu’anglais est un spécialiste du climat. C’était très sympa on les invitera à notre tour avec l’autre voisine, celle qui donne à manger à Youyou quand on est pas là.

Aujourd’hui on a été au salon du lycéen et de l’étudiant. C’était sympa aussi. On cherchait le meilleur lycée pour notre Joven qui est très math-physique-techno-anglais…

Hâte tout de même que le soleil revienne. Que le froid reste. Mais que le soleil revienne.

Yo yo tchao! Et vous quoi de neuf? Qu’est-ce qui a marqué votre semaine?

Le nom d’un match de rugby

A écouter, ne serait que pour la présentation si vous n’aimez pas France Gall 😉

France Gall c’est l’enfance. La mode de mon enfance

11ff3fcf335532e91434181d623a3f42.jpg

kgrhqn14.jpg

115187214.jpg

Il jouait du piano debout quand j’avais 15 ans et nous chantions ça dans le bus pour l’Angleterre…

Et puis c’est cet album que j’étais en boucle à la fin des années 80 début 90…

On ne l’entendait plus depuis des années… Mais France Gall c’était… Ce tout petit supplément d’âme… Une des voix, une des musiques de nos vies, de la mienne en tous cas.

 

 

Les états d’esprit du vendredi [05/01/18]

Histoire d’insuffler un peu de positive-attitude à ma journée et avant de me mettre à la grammaire (prononcer grand-mère) espagnole…Oui… Déjà 15:46 et toujours rien… fait (j’allais dire « branlé », mais je ne veux pas choquer les oreilles délicates, ou les yeux chastes qui me lisent et croient encore que malgré les années je suis une jeune fille pure). J’ai préparé de la pâte à crêpes pour les ados et ça va bientôt être l’heure du tea-time… Donc la grand-mère après le tea?

Bref, pour souffler un peu de joie dans la flute de la journée, donc… Je vais jouer comme Roseleen aux Etats d’Esprit du Vendredi, voyons voir si ça nous ravigote!?

Sur une idée de The Posman et  Zenopia ou je laisse un lien vers ici…

[jour vendredi 5 janvier 2018] – [heure locale – 15h55]

fatigue : Janvier… Malgré tout le café bu en regardant les arbres dépouillés, toujours pas envie de sautiller.

humeur : Meilleure qu’hier.

estomac : rond. Il va falloir se mettre au régime « tortue » = salade.

cond. phys. : comment dire? Elle va avec le temps, qui est pluvieux. Donc  pas de promenade tonifiante.

esprit : En 1897, les gouvernements japonais et péruvien conviennent d’ouvrir la région côtière du Pérou à l’installation d’agriculteurs japonais. Faut que je fasse une fiche sur le Pérou.

boulot : reprise des cours de Capes la semaine prochaine avec un « concours blanc » de traduction et grammaire mercredi. Faut vraiment que je révise.

culture : culture? Culture… Culture!  Je vous ai parlé Mario Vargas Llosa? C’est un écrivain péruvien que j’adore. Il était venu nous faire une conf à la fac quand j’étais en DEUG et j’avais pu lui poser des questions… Ben faut que je lise son dernier bouquin. Voilà.

avis perso : Est-ce que Vargas Llosa aurait fait un bon président pour le Pérou? Sûrement mailleur que Fujimori. C’est pas possible autrement.

loulou : demande quand est-ce qu’on fait les crêpes?

msg public : Prenez un parapluie!

amitiés : Heureusement que les copines sont plus drôles que la météo.

love : a bien taillé sa barbe

sorties : Demain pour voir Santa.

Divers : Peu pas m’empêcher de penser à ma voiture moisie. Est-ce que ça peut venir du fait que je l’ai nettoyer en novembre dans un truc automatique à gros rouleaux? (Et NON les fenêtres n’étaient pas ouvertes)

Courses : on va se calmer jusqu’en février.

envie de : chocolat et de thé.

‘zic :

Images de la semaine :

IMG_20180103_145355.jpg

Accroché lundi : El Padre encadré avec un vieux cadre trouvé dans le grenier Del Hermano Mayor et entièrement repeint « à l’ancienne » par El Marido. Pas mal, non?

[fin: 16h35]  Ou l’art de ne rien glander… En regardant la pluie tomber…

Prendre ta douleur…

C’est le titre d’une chanson que je n’aime pas, pourtant aujourd’hui c’est le  titre qui me vient spontanément pour ce post… Même si on ne peut prendre la douleur de personne… Même si en Arménie, cela se dit, selon Dédé.

Depuis mon passage au lycée pro, il faut bien que je l’avoue, j’ai du mal à voir the bright side of life, la frange argentée du nuage, à sourire de la beauté du couché de soleil que je suis en train de regarder par ma fenêtre (enfin je ne vois pas le soleil lui même, juste les petits nuages dorés…). Je suis morne.IMG_20180104_152612

Il serait de bon ton que je vous souhaitasse à tous une très bonne année 2018, mais la journée a été morne… Et il y a un moment dans la vie, ou peut-être plusieurs, ou peut-être seulement dans cette journée sinistre, où on fini par trouver ça inutile. Et pour une fois ma balade en ville ne m’a pas remontée le moral… IMG_20180104_152826

Un copain Del Joven est en vacances chez nous. Bien sûr ils ne sortent pas de sa chambre où ils sont connectés sur tous les écrans possibles et imaginaires depuis deux jours que le copain est là et avant c’était pareil. Je me demande si mon fils va finir par ressembler à un navet, sans forces, avec le métabolisme d’une tranche de pain de mie. Donc, je les ai un peu obligé à aller faire un tour en ville… « Pour prendre l’air ».IMG_20180104_153220Depuis le mois de novembre ma voiture a commencé à sentir l’humidité, de plus en plus, de plus en plus mauvais… Le pare-brise avant dégoulinant d’eau à l’intérieur tous les jours… Une horreur, un truc qui n’était jamais arrivé dans mon petit pot de yaourt défraichi… Et voilà que Le Pote en montant à l’arrière me dit que le tapis de sol est détrempé et que le siège et le tapis sont plein de moisi 😦 Soupiiiiiiiiiiiiiiiiiir. Help. Tu veux prendre ma douleur là ou pas…?IMG_20180104_153312La nuit a été filandreuse et poisseuse, je me suis levée 5 fois pour chasser les fantômes de la nuit. Dès que je refermais les yeux ma mère était vivante à nouveau, et très malade.  J’ai pris ta douleur, ma pauvre amie du grand-nord, mais malheureusement c’était du « Pomme C » pas du « Pomme X », ta douleur à toi est toujours là, bien réelle.IMG_20180104_153924En ville, mes ados marchaient 3 pas derrière moi en se racontant leurs histoires. J’aurais mieux fait de sortir seule j’aurais pas eu l’impression d’être aussi seule et je me serais amusée à entrer dans les jolis magasins qui ennuient tellement les garçons de presque 15 ans. Moi aussi j’avais besoin de m’aérer la tête qui était pleine des histoires du « divorce » de L . C’est bien de « prendre la douleur » mais depuis plusieurs jours à écouter/lire L. J’avais tout son mal-être en moi et ça débordait vraiment comme la Garonne à marrée haute ces jours-ci.

IMG_20180104_155642

J’avais envie de tester une brulerie, marchand de thé et j’avais besoin aussi d’acheter un petit cadeau, une petite attention pour une copine. Alors on a passé un bon moment dans ce magasin charmant a humer différents thés… Dont les prix n’étaient pas affichés… Mais le thé en brulerie, ça vaut toujours plus ou moins le même prix, non?   C’est là que si vous pouviez prendre ma douleur… Ça m’arrangerait… Deux des thés en question coutaient 3 fois le prix d’un thé « normal »…Étant d’une humeur assez « down » et n’ayant pas demandé le prix avant de passer à la caisse, j’ai payé 😦 honteuse et confuse, en jurant, mais un peu tard, qu’on ne m’y prendrait plus…

IMG_20180104_170455

Des touristes nous ont dépassé en Segway et j’ai râlé intérieurement que malgré la tempête ils ne se soient pas envolés. La rue St-James et la rue du Pas-St-Georges sont de plus en bobotisées (si c’est possible). On a marché jusqu’à la Garonne. Elle était marron et le vent soufflait fort. Le miroir d’eau ne fonctionnait pas et à la place une bande de gamins faisait du skate. J’aime les gamins qui font du skate. On s’est accoudé à a la rembarde de bois et on a regardé la Garonne. Mes ados  disait des trucs comme « Tu fais la bombe et chplof! », « Tu crois que c’est profond? », « Maman tu crois que c’est aussi profond que la hauteur de la Bourse? » (Bâtiment qui fait face à la Garonne). Il y avait beaucoup de vent… Un peu de pluie. J’avais prévu d’aller prendre un café et des chocolats quelque part mais il n’en était plus question après la douloureuse de la brulerie.

IMG_20180104_170514

Comme un 3ème sachet de thé était pour moi je m’en suis fait une théière que j’ai bu intégralement, comme j’aurais bu un authentique pipi de la sainte vierge (pardon pour ce blasphème)… Il n’était pas si terrible que ça… Dans le magasin j’avais senti aussi un pot de thé qui sentait le lait, caillé. Ça devait être le plus cher du magasin heureusement son odeur m’a dégouté au point de me faire faire la grimace pour la plus grande joie du patron. Je suis forte en grimace.

Il ne me reste plus qu’a à vous souhaiter une bonne année. Cela se fait .

Je vous embrasse.

 

 

NO

Vers 1985 j’ai découvert Mercedes Sosa alors que j’étais au pair quelque part dans les hauteurs près de Palma de Majorque. C’était cet album là. Je l’ai acheté en revenant, je ne pouvais plus me passer de cette voix profonde, d’une immense force et des paroles qui m’ouvrait sur un monde un peu plus… Vaste.

Mercedes Sosa  (1935-2009)  est « la » chanteuse argentine. A l’origine de la « nueva canción » (nouvelle chanson) , elle est connue comme « La voix de l’Amérique Latine. De gauche, membre du parti communiste dans les années 60. Après le coup d’état de 1976 elle est sur la Liste Noire de la dictature militaire et ses disques interdits… Elle reste en Argentine malgré les menaces qui pèsent sur elle jusqu’en 1979 quand elle s’exile finalement à Paris, puis Madrid, comme de très nombreux argentins, chiliens, péruviens… Il ne fait pas bon vivre sous les dictatures militaires…

Argentine : Le  Proceso de Reorganización Nacional = « Processus de réorganisation nationale » est le nom que s’est donné la dictature militaire argentine de 1976 à 1983. La dictature argentine en quelques chiffres : 30 000 « disparus »… 15 000 fusillés… 9 000 prisonniers politiques… 1,5 million d’exilés pour 32 millions d’habitants… Au moins 500 bébés enlevés aux parents « desaparecidos » (disparus) et élevés par des familles proches du pouvoir…

Uruguay : La dictature militaire de l’Uruguay commença avec un coup d’État en 1973. En 1980  les militaires entamèrent une relative ouverture politique, qui conduit finalement aux premières élections démocratiques en 1984.

En quelques chiffres : 1 prisonnier politique pour 450 habitants, certaines ONG parlent de 15 000 détenus  dont au moins 67 enfants dans un pays de 4 millions d’habitants. L’Uruguay a connu sous la dictature  une des pires répressions politiques au monde. Cent seize morts (assassinés, morts en détention et « suicides ») et cent soixante-douze « disparitions » forcées (la dernière en 1984) ont été recensés jusqu’à présent. La torture, généralisée, s’appliquait aussi aux enfants et aux femmes enceintes. Tout comme en Argentine, il y eut des bébés volés aux prisonniers politiques et adoptés par les familles des militaires et des policiers (dont celui de la belle-fille du poète argentin Juan Gelman).

Chili : Le régime militaire d’Augusto Pinochet gouverna le Chili pendant 16 ans, du coup d’État du 11 septembre 1973 jusqu’au 11 mars 1990, à la suite du référendum de 1988.

Cette période de dictature militaire commença quand les commandants des forces armées et de la police renversèrent par un coup d’État le gouvernement du président démocratiquement élu Salvador Allende, et se termina par un référendum révocatoire perdu par Augusto Pinochet qui, au bout d’une brève transition démocratique, permit la restauration de la démocratie le 11 mars 1990.

La dictature de Pinochet c’est : 3 200 morts et « disparus », 38 000 personnes torturées, plusieurs centaines de milliers d’exilés…

Je continue? La Guerre Sale, c’est comme ça qu’on l’a appelé, La Guerra Sucia… Vous pouvez en lire plus sur Wiki si ça vous intéresse.