Tu veux ou tu veux pas?

Si vous voyez passer une voiture qui fait boum-boum-boum comme une gros coeur qui bat avec des roues : c’est moi!!! One way ticket! Y’a bien que dans ma voiture où je peux tous les jours écouter Boney-M à fond 🙂

Voilà une première semaine de vacances (non payée) qui s’achève. Entre ma jambe folle et la pluie, ça n’a pas été vraiment Byzance.

Lundi un chouette pote Del Joven est venu passé deux jours à la maison depuis Pô. Ses parents mettent leur maison en vente et viennent s’installer à Bx. J’aime beaucoup ce petit grand pote et avec un peu de chance ils seront tout les deux dans le grand lycée du centre ville, où mon père avait été élève, l’année prochaine 🙂 Encore faut-il que tout se goupille bien comme nous voulons.

J’ai fait une écho de ma jambe et tout devrait rentrer dans l’ordre bien vite. J’ai aussi vu  « mon » « bon vieux kiné » et ce qu’il a fait à mon mollet m’a semble-t-il bien accélérer le rétablissement. Ma chute a été déclarée accident du travail et c’est déjà tout un merdier. Le kiné pense qu’il ne sera pas payé et à l’écho on a pas pu faire passer en « accident du travail ».

sketch264201135.png

Lundi une copine étudiante m’a envoyé par texto ma note de partiel de thème qui était étrangement élevée. Je lui ai demandé si il avait surnoté ou quoi? Peut-être que j’ai gaffé, elle ne m’a pas répondu… Mercredi ma prof de version (qui est considérée comme un dragon sans coeur par les autres)  m’a envoyé un mail me disant que j’avais toutes mes chances au CAPES et que je continue à bosser comme ça… Wao.  C’est déjà comme si je l’avais un peu d’avoir son « adoubement » (même si je le rate).

Là j’avoue que ça m’a un peu, beaucoup, perturbée.

Parce qu’après mon expérience comme remplaçante d’espagnol, je n’avais pas du tout envie de persévérer dans cette voie 😦 Je me sens beaucoup, beaucoup plus à l’aise comme prof-doc… Par ailleurs une prof d’esp(agnol) est venue faire plusieurs séances dans « mon » CDI (les élèves devaient faire des recherches documentaires pendant le cours) et je me suis dit que vraiment… C’était nul d’être prof d’esp. Entre le fait qu’elle parle 95% en français… (Autrement dit : elle a laissé tomber l’idée de communiquer en espagnol avec eux 😦 ) et le fait qu’elle a l’air tout le temps au bord de la crise de nerfs et que les élèves la détestent, et qu’ils ne comprennent pas grand chose… Je me sentais beaucoup mieux à ma place de prof doc… Même si avec ma jambe en vrac je me sentais au bord de l’agonie.

En même temps si j’avais le CAPES d’esp j’aurais un salaire assuré. Je me sens dé-chi-rée.

28071320_1713761161978596_6818463604832198162_o.jpg(Photo partagée sur un groupe de prof-doc)

Autrement vendredi dernier c’était « journée pédago » : ça veut dire que les jeunes étaient chez eux et que les profs travaillaient en ateliers sur des questions importantes. J’étais dans l’atelier « évaluation » où on parlait de comment « évaluer » « noter » etc… Mon groupe était dans le labo de langue. « Mon CDI » avait été réquisitionné pour un autre groupe : dans lequel il y avait l’indélicate prof d’hist&G…  Dès que j’ai vu ça j’ai eu comme un pressentiment… Qu’est-ce qu’elle va encore me pondre celle-là?

A la fin de la journée, elle est venu me voir pour me dire qu’elle avait emprunté des livres au CDI mais  qu’elle me les avait marqué sur un papier qu’elle avait laissé sur mon clavier! Grrr… Euh… Comment dire? Soupir.  (Vu qu’elle est couillonne et arrogante, je m’attendais au « pire ») Elle me dit « T’inquiète, j’ai noté la cote tout comme il faut et l’auteur et le titre etc…

-C’est à dire? Tu as marqué quoi?

-Hé bien, les références…

-C’est à dire? Le numéro rouge à l’intérieur du livre?

-Heu, non…

Alors sur le post-it il y avait marqué :

R FLA Flaubert, L’éduc sentimentale.

et 4 autres bouquins comme ça… Grrrr Grrrrr.

La bonne blague!! Petit rappel : la cote ça sert à ranger et à trouver un livre sur des rayonnages, pas à l’enregistrer dans un base de prêt! Parce que… comment dire? Dans un établissement et dans un bibliothèque normale il y a plusieurs exemplaires, dans plusieurs éditions, d’un même livres! Grrr!!! C’est tellement agaçant… Et pourquoi c’est agaçant? Parce que tous les profs doc vous le diront : les bouquins qui ne reviennent jamais au CDI sont proportionnellement, majoritairement, empruntés par… des profs!!! Grrrr. T’approche pas de mes bouquins salope!

… Et la prof doc son job c’est (entre autre) de rentrer les bouquins dans une base qui leur donne un numéro d’exemplaire, que la prof écrit en rouge sur la page de garde… 😛 Pour que le bouquin est un numéro parfaitement unique au sein du CDI . Morte-couille, comme dirait Dr K.

Bref. Je suis super zen.

Bisous.

3 commentaires sur « Tu veux ou tu veux pas? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s