Tu veux ou tu veux pas?

Si vous voyez passer une voiture qui fait boum-boum-boum comme une gros coeur qui bat avec des roues : c’est moi!!! One way ticket! Y’a bien que dans ma voiture oĂč je peux tous les jours Ă©couter Boney-M Ă  fond 🙂

VoilĂ  une premiĂšre semaine de vacances (non payĂ©e) qui s’achĂšve. Entre ma jambe folle et la pluie, ça n’a pas Ă©tĂ© vraiment Byzance.

Lundi un chouette pote Del Joven est venu passĂ© deux jours Ă  la maison depuis PĂŽ. Ses parents mettent leur maison en vente et viennent s’installer Ă  Bx. J’aime beaucoup ce petit grand pote et avec un peu de chance ils seront tout les deux dans le grand lycĂ©e du centre ville, oĂč mon pĂšre avait Ă©tĂ© Ă©lĂšve, l’annĂ©e prochaine 🙂 Encore faut-il que tout se goupille bien comme nous voulons.

J’ai fait une Ă©cho de ma jambe et tout devrait rentrer dans l’ordre bien vite. J’ai aussi vu  « mon » « bon vieux kinĂ© » et ce qu’il a fait Ă  mon mollet m’a semble-t-il bien accĂ©lĂ©rer le rĂ©tablissement. Ma chute a Ă©tĂ© dĂ©clarĂ©e accident du travail et c’est dĂ©jĂ  tout un merdier. Le kinĂ© pense qu’il ne sera pas payĂ© et Ă  l’Ă©cho on a pas pu faire passer en « accident du travail ».

sketch264201135.png

Lundi une copine Ă©tudiante m’a envoyĂ© par texto ma note de partiel de thĂšme qui Ă©tait Ă©trangement Ă©levĂ©e. Je lui ai demandĂ© si il avait surnotĂ© ou quoi? Peut-ĂȘtre que j’ai gaffĂ©, elle ne m’a pas rĂ©pondu… Mercredi ma prof de version (qui est considĂ©rĂ©e comme un dragon sans coeur par les autres)  m’a envoyĂ© un mail me disant que j’avais toutes mes chances au CAPES et que je continue Ă  bosser comme ça… Wao.  C’est dĂ©jĂ  comme si je l’avais un peu d’avoir son « adoubement » (mĂȘme si je le rate).

LĂ  j’avoue que ça m’a un peu, beaucoup, perturbĂ©e.

Parce qu’aprĂšs mon expĂ©rience comme remplaçante d’espagnol, je n’avais pas du tout envie de persĂ©vĂ©rer dans cette voie 😩 Je me sens beaucoup, beaucoup plus Ă  l’aise comme prof-doc… Par ailleurs une prof d’esp(agnol) est venue faire plusieurs sĂ©ances dans « mon » CDI (les Ă©lĂšves devaient faire des recherches documentaires pendant le cours) et je me suis dit que vraiment… C’Ă©tait nul d’ĂȘtre prof d’esp. Entre le fait qu’elle parle 95% en français… (Autrement dit : elle a laissĂ© tomber l’idĂ©e de communiquer en espagnol avec eux 😩 ) et le fait qu’elle a l’air tout le temps au bord de la crise de nerfs et que les Ă©lĂšves la dĂ©testent, et qu’ils ne comprennent pas grand chose… Je me sentais beaucoup mieux Ă  ma place de prof doc… MĂȘme si avec ma jambe en vrac je me sentais au bord de l’agonie.

En mĂȘme temps si j’avais le CAPES d’esp j’aurais un salaire assurĂ©. Je me sens dĂ©-chi-rĂ©e.

28071320_1713761161978596_6818463604832198162_o.jpg(Photo partagée sur un groupe de prof-doc)

Autrement vendredi dernier c’Ă©tait « journĂ©e pĂ©dago » : ça veut dire que les jeunes Ă©taient chez eux et que les profs travaillaient en ateliers sur des questions importantes. J’Ă©tais dans l’atelier « Ă©valuation » oĂč on parlait de comment « Ă©valuer » « noter » etc… Mon groupe Ă©tait dans le labo de langue. « Mon CDI » avait Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ© pour un autre groupe : dans lequel il y avait l’indĂ©licate prof d’hist&G…  DĂšs que j’ai vu ça j’ai eu comme un pressentiment… Qu’est-ce qu’elle va encore me pondre celle-lĂ ?

A la fin de la journĂ©e, elle est venu me voir pour me dire qu’elle avait empruntĂ© des livres au CDI mais  qu’elle me les avait marquĂ© sur un papier qu’elle avait laissĂ© sur mon clavier! Grrr… Euh… Comment dire? Soupir.  (Vu qu’elle est couillonne et arrogante, je m’attendais au « pire ») Elle me dit « T’inquiĂšte, j’ai notĂ© la cote tout comme il faut et l’auteur et le titre etc…

-C’est Ă  dire? Tu as marquĂ© quoi?

-HĂ© bien, les rĂ©fĂ©rences…

-C’est Ă  dire? Le numĂ©ro rouge Ă  l’intĂ©rieur du livre?

-Heu, non…

Alors sur le post-it il y avait marqué :

R FLA Flaubert, L’Ă©duc sentimentale.

et 4 autres bouquins comme ça… Grrrr Grrrrr.

La bonne blague!! Petit rappel : la cote ça sert Ă  ranger et Ă  trouver un livre sur des rayonnages, pas Ă  l’enregistrer dans un base de prĂȘt! Parce que… comment dire? Dans un Ă©tablissement et dans un bibliothĂšque normale il y a plusieurs exemplaires, dans plusieurs Ă©ditions, d’un mĂȘme livres! Grrr!!! C’est tellement agaçant… Et pourquoi c’est agaçant? Parce que tous les profs doc vous le diront : les bouquins qui ne reviennent jamais au CDI sont proportionnellement, majoritairement, empruntĂ©s par… des profs!!! Grrrr. T’approche pas de mes bouquins salope!

… Et la prof doc son job c’est (entre autre) de rentrer les bouquins dans une base qui leur donne un numĂ©ro d’exemplaire, que la prof Ă©crit en rouge sur la page de garde… 😛 Pour que le bouquin est un numĂ©ro parfaitement unique au sein du CDI . Morte-couille, comme dirait Dr K.

Bref. Je suis super zen.

Bisous.

3 commentaires sur « Tu veux ou tu veux pas? »

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s