C’est quoi un prof-doc’

IMG_20180420_110853Depuis la salle d’attente de ma toubib (rien à voir avec le sujet)

Les vacances des profs, même des profs documentalistes, c’est pas forcément des vacances au sens où les parents d’élèves peuvent l’entendre. Les profs de « disciplines » (comprendre math, français espagnol, etc.) préparent/fabriquent leurs séquences et leurs séances… (Les inspecteurs ne veulent plus qu’on suive un manuel. Alors je pause la question pourquoi continue-t-on d’imprimer et d’acheter des manuels?) et les profs doc’, comme moi, font ce qu’elles/ils n’ont pas le temps de faire hors vacances : trier intégralement la boite mail du CDI, répondre à des mails, s’apercevoir qu’on a laisser passer des dates butoirs… Lire Inter CDI, la revue des documentalistes que je n’ai JAMAIS le temps de lire. Prendre le temps pour reprendre la commande de bouquins et se rendre compte qu’on en acheté 2 ou 3 qu’on avait déjà… (Où avais-je la tête? Sur 28 références  c’est grave?). Préparer les étiquettes sur le PC pour le catalogage… Pour les fictions c’est pas compliqué, vous connaissez le système , contrairement au élèves ça fait un bail que vous fréquentez les bibliothèques 😉 R CAM, c’est un roman de Camus. SF ORW, c’est de un bouquin de science fiction d’Orwell. P BAU : Poésie Baudelaire. T MOL… Je vous laisse deviner. Donc ça  c’est pas un problème je peux préparer mes étiquettes pour la commande qui doit m’attendre. Ensuite, on les rentre dans la base du cdi de l’établissement, on renseigne la fiche de catalogage en téléchargeant des notices toutes faites ou on les fait soi-même plus sommairement. On enregistre la fiche, l’exemplaire et on écrit un numéro en rouge à l’intérieur qui est un numéro unique pour chaque exemplaire. Si on a 30 exemplaires du Malade Imaginaire ils auront  chacun un numéro rouge écrit à la main sur la page de garde qui correspond au numéro unique que la base nous aura mouliné. Puis on tamponne, la page de garde, la page 100, la page 200 et on met le bouquin bien en évidence, parce que c’est une nouveauté et qu’on a très envie que les élèves l’empruntent très vite et nous disent que c’est top, et qu’ils se l’arrachent.  Là où c’est plus compliqué, c’est pour classer le fonds documentaire.

Pour classer les documents les documentalistes et les bibliothécaires de France et d’ailleurs utilisent la classification Dewey  qui comprend neuf « disciplines fondamentales » : philosophie, religion, sciences sociales, langues, sciences pures, techniques, beaux-arts et loisirs, littératures, géographie et histoire, auxquelles s’ajoute une classe « généralités ». Dans la classification Dewey, il y a 10 classes, 100 divisions, 1000 sections. Par exemple la littérature espagnole, au hasard : « Don Quijote de la Mancha » de Miguel de Cervantes Saavedra, à la BU de Bx on le trouvera sous cette côte 86 CERV 1 D. 86 pour la littérature espagnole et portugaise (pas très précis la BU! Grrr), CERV (je vous laisse deviner) 1: je sais pas. et D pour … Don Quijote. C’est assez simple  Mais… Dans un bibliothèque moins spécialisé on le trouvera à  R CER  ou à  JR CER (si c’est à l’espace jeunesse) ou si c’est une bibliothèque ayant un fonds plus important comme celle de Pô à  863 CER.
860 Littérature des langues espagnole et portugaise
861 Poésie espagnole
862 Littérature dramatique espagnole
863 Romans espagnols
Jusque là : tout est facile. Là où ça se complique c’est quand on veut coter un bouquin qui peut entrer dans plusieurs catégories. Hier je me suis prise le chou au sujet de « Je suis à l’est ! : savant et autiste : un témoignage unique » de Josef Schovanec.

A l’ESPE (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) il est coté :  616.81 SCH
616.81 РMaladies vasculaires c̩r̩brales (neurologie, paralysie)

A la BNF 362.196  = Syndrome d’Asperger (problèmes et services sociaux) – Biographie

Dans ma commune il est classé à 616.89 SCH/B (presque comme à l’ESPE) : Troubles mentaux (aliénation mentale, antipsychiatrie, autisme, maladies mentales, paranoïa, psychiatrie, psychopathologie, schizophrénie, troubles psychiatriques)

La médiathèque de Mortagne-au-Perche (me demandez pas ou c’est) le classe en : 848.03 SCH JES : Journaux intimes, mémoires, souvenirs de langue française. Suivi des 3 premières lettres du nom de l’auteur et des 3 premières lettres du titre.

Du coup… je sais pô. Je me tâte… J’attends d’avoir la bible Dewey sous la main…et mon CDI pour voir avec quels autre bouquins j’ai envie de le mettre… Je suis tentée de le mettre en 848.03 et basta! Je sais pas encore. Parce que, en même temps… Enfin bref. Vous voyez, on s’ennuie pas au moment de cataloguer!

Sue ces bonnes paroles : bisous et roudoudous, je vous souhaite une bonne soirée. Heureuse d’imaginer que je vous ai vraiment passionnés ce soir ! 😀

PS : et aussi les vacances de prof-doc’ c’est préparer des séances sur la recherche documentaire ou autre,  remettre en page le journal de l’école, se demander quoi acheter pour le vainqueur du tournoi d’échec, etc.