Con acento argentino

Si j’ai le droit, comme les chats, Ă  7 vies… J’aimerais, dans une de ces vies lĂ , ĂȘtre danseuse de tango…

Depuis une quinzaine de jours l’ambiance est Ă©lectrique au bahut (je dis bahut car je ne peux pas dire « au collĂšge » ou « au lycĂ©e » puisque c’est les deux. Tout le monde est crevĂ©, Ă©nervĂ©… Le temps est moite, chaud , gris… Je ruisselle dans mon CDI quand je me mets en tĂȘte de dĂ©poussiĂ©rer les Ă©tagĂšres, de dĂ©sherber… Heureusement, je peux toujours compter sur les Ă©lĂšves pour m’aider.

Je fais le maximum de tout avant de partir. J’essaye de rendre tout plus attractif . Par exemple je nous ai dĂ©sabonnĂ© de 2 Sud-Ouest (avec la bĂ©nĂ©diction du chef) par jour (375€/an quand mĂȘme!!!) que personne ne lisait en dehors d’un seul et unique prof (deux pour lui donc! :D) et j’ai remplacĂ© ça par plein d’autres abonnements : Studio, Sugar (skate board) , le Monde-Ado, Vocable, l’Express et d’autres!!! Je suis ravie! Et les Ă©lĂšves aussi. Ces derniers temps j’ai beaucoup nettoyĂ© et dĂ©corĂ©… Demain une planche de skate va ĂȘtre accrochĂ© au mur 🙂

Les Cahier d’Esther, Les Enfants de la RĂ©sistance et le Journal d’Anne Franck (roman graphique) sont de gros succĂšs chez mes lecteurs 🙂

Je vais tellement les regretter! Mon contrat va jusqu’Ă  la fin du mois.

Je suis crevĂ©e, nase et un jour sur deux je suis vraiment Ă  bout de nerfs (comme tous les profs et tous les surveillants!!!), mais j’avoue : j’ai une grosse tendresse pour tous « mes ados », les petits de sixiĂšme… Les grands de 3iĂšme… Le secondes… Les premiĂšres et les terminales sont plus distants, moins dans l’affect. Et puis il y a la minette, celle qui Ă©meut tous les Ă©lĂšves quand elle vient s’installer sur mon bureau…

Les drames sont aussi quotidien : Chloé  qui vit en foyer dont le pĂšre est en prison pour l’avoir… v…ler pendant des annĂ©es 😩 se bat presque tous les jour avec Paul, pensionnaire mal aimĂ©, ballotĂ©… Ils se « traitent ». De tous les noms. Le petit Antoine qui veut mourir et provoque tout le temps tout le monde et aprĂšs Ă©crit des lettres d’excuse… Dont une Ă  moi lundi parce qu’il m’avait tapĂ© et demandĂ© de sortir de « mon » CDI.  Il faut avouer que c’est une autre planĂšte « mon » bahut.

LĂ©o a son pĂšre en prison. Il ne l’aime plus. Ça tombe bien, lui non plus… Il passe son temps libre sur un tabouret en face de moi et comme un chat, me pique ma chaise dĂšs que je bouge… Certains jours je voudrais lui expliquer, que  oui : il est attachant mais qu’il me fatigue au-delĂ  de tout ce qu’il peut imaginer…

Tous les jours je traverse la place Gambetta et cela me remplie le coeur de joie. Je ne m’en lasse pas. Pourtant tout le monde se plaint des travaux… Je suis heureuse d’ĂȘtre lĂ , au milieu des travaux. Ne cherchez pas Ă  comprendre, vous ne pourriez pas…. comprendre…

Les larmes des Ă©lĂšves, les cafĂ©s avec les collĂšgues, les biscuits et les fraises tagada… Les confidences des Ă©lĂšves… Les heures passĂ©es Ă  les guider pour leurs exposĂ©s… A leur expliquer le fonctionnement des ordis… La recherche documentaire… A insister pour qu’il lisent un bouquin qu’il ne veut pas lire (oui, lui l’horripilant DiĂ©go!) qui me dit non dix fois et finalement lit le bouquin une fois par jour pendant 3 semaine! Quand va-t_il s’arrĂȘter?

Celles qui m’aident avec enthousiasme Ă  ranger… Le quatuor des dessinateurs… Je pourrais vous faire tant de portraits de ces Ă©lĂšves… Les attachiants et les attachants… Tous vont tellement me manquer!

Pas le temps de prĂ©parer l’oral d’espagnol. Pas du tout.

Mon amie Colette qui elle aussi remplace un congĂ© mater 😩 Et ne sait pas oĂč elle sera l’annĂ©e prochaine et qui est tellement enthousiaste pour faire bouger le bahut…

Un beso a todos…

Un paso me voy para siempre
Un paso fuerte
Un paso hacia adelante
Dos pasos, me voy sin mirarte
Tan lejos pisé
Dos pasos y ya te olvidé
Tres pasos ya soy hacia al este
El sur, el oeste
Tres pasos creo mucho, me parece…

 

 

8 commentaires sur « Con acento argentino »

  1. Je crois que je peux comprendre pour la joie au milieu des travaux…j’ai souvent eu des moments de sĂ©rĂ©nitĂ© intense dans des endroits bizarres…quel billet touchant, quelle tendresse pour ces jeunes, j’adore. Merci Mahie…ce ne doit pas ĂȘtre facile de quitter. Des bises ! Ps 1 : c’est quand ton oral ? Ps 2 : j’ai envie de faire un tour Ă  Bordeaux un de ces 4…

    1. E mĂȘme temps je n’envie pas ceux qui travaillent sur la place… Toute la journĂ©e dans le bruit… C’est pas top!
      le 1er juillet et le 2.
      Je te ferai visiter 🙂

    1. Ça dĂ©pend du caractĂšre de celui qui travaille avec les ados. Moi je trouve que c’est sympa. Ça permet de les comprendre, de vivre dans l’Ă©poque… Je peux encore progresser! 😀 Je suis trÚÚÚÚs fatiguĂ©e certains soirs!

Répondre à Mahie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s