les p’tits souvenirs du dimanche soir (le vendredi)

Avant de commencer : merci à toutes zé tous pour vos commentaires, qui m’ont surpris et mis beaucoup de baume au cÅ“ur après une journée difficile au taf. Plein de bisous!

Comme la semaine dernière, je reprends les questions de Dr K et ses « p’tits souvenirs du dimanche soir »… Qu’on peut aussi trouver chez Roseleen

Je suis nase et il y aura sûrement de fautes… Ne me le dites pas, je le sais :p. Je relierai demain pour les corriger!

Qui a eu le plus d’influence sur votre vie ? Qu’est-ce que cette personne vous a appris de si important ?

Sincèrement je ne peux pas penser à UNE  SEULE personne! C ‘est impossible!

On met les parents hors jeu, ce n’est pas une influence « choisie ». Mes deux tantes maternelles ont eut, à des périodes différentes une grande influence sur moi. La première avait un côté fée : elle était généreuse, très drôle et pleine d’inventivité. Je voulais lui ressembler quand je serai adulte. La deuxième était fougueuse et fascinante, pleine d’entrain, très drôle, bonne vivante, très cash. Elle était bibliothécaire et peintre. J’adorais son franc parlé, fumer ses cigarettes et boire du vin en mangeant un délicieux repas avec elle et mes cousins. La plupart de mes cousines ont eu à un moment ou un autre une grande influence sur moi. Ma grand-mère paternelle bien sûr aussi, la pimpante bordelaise d’origine terrienne qui s’ennuyait mortellement dans son village de Charente-Maritime. Plusieurs profs, plusieurs petits copains, des copines, m’ont influencé pour que je devienne une personne meilleure, plus tolérante, plus bienveillante.

Quelle est la chose la plus étrange que vous ayez jamais mangée?

C’est peut-être du cochonnet grillé en Espagne. Ou alors de la queue de  taureau?  Je ne sais pas vraiment. J’ai souvent mangé des anguilles, je pense que ça peut paraître étrange à beaucoup de gens. J’ai mangé du cheval (c’est pas terrible), de l’autruche (c’est pas terrible).

Quel est votre groupe, compositeur ou chanteur/chanteuse préféré(e) )

A part Boney M vous voulez dire? Mozart, Chopin, Schubert, Schumann… Bach, Bethoven etc. etc.

Est-ce que vous avez jamais écrit des poèmes ou des histoires ? Est-ce que vous les avez toujours ? Est-ce que ça a été publié ?

Je n’ai jamais été publié ni n’ai essayé de l’être. J’ ai écrit tout ce que tu peux imaginer… Des pages et des pages noircies.

Est-ce que vous étiez plutôt sage ou plutôt insupportable quand vous étiez enfant ?

Très sage. Mignonne comme une poupée, toute de dentelle vêtue. C’est pas moi qui le dit c’était ma mère. Je n’étais pas dérangeante, je savais me raconter des histoires et jouer seule. Autrement j’avais deux frères tellement apocalyptiques que je ne  pouvais que paraître « très sage » en comparaison. Mon frère ainé était également très sage. Je savais aussi très bien joué avec mes frères. Je ne « rapportais » pas car sinon on aurait plus joué avec moi. Je suivais mes frères comme un bon petit cheval, ou un bon petit soldat. J’aurais voulu être un garçon , moi aussi. Pourtant j’ai toujours été très féminine, même si j’ai longtemps porté des sous-vêtements qu’avaient porté mes frères avant moi ! Jusqu’à la sixième! Ma mère m’a dit un jour que j’étais tellement sage petite « qu’on se rendait à peine compte que j’étais là ». Cela m’a fait un peu de peine j’avoue. Heureusement que mes frangins étaient là. Avant qu’ils ne partent tous, presque en même temps quand je suis rentrée en sixième, deux en pensionnat, un à la fac. Je me retrouvais soudain entre mes deux parents 😦 et leurs disputes.

16 commentaires sur « les p’tits souvenirs du dimanche soir (le vendredi) »

  1. Je trouve vos réponses -sur qui vous a influencé et sur la sagesse ou pas quand vous étiez petite- touchantes, émouvantes. Certainement que, d’une certaine façon, elles résonnent en moi même si mon enfance/jeunesse était bien différente. Moi aussi, j’étais trop sage et me retrouvais seule avec des parents âgés et des frères et une soeur peu là.
    Bon vendredi et bon we.

  2. j’ai aussi été une petite fille sage, très sage et surtout très timide jusqu’à ce qu’un certain docteur m’ait menacé de m’envoyer à l’hopital pour me « guérir » de ma timidité. Je ne sais toujours pas s’il plaisantait ou pas mais il me faisait très peur avec sa grosse voix. Du coup j’ai fait de gros efforts pour cacher cette timidité et c’est surement une des personnes qui m’a le plus influencé sans le savoir

    1. La menace de l’hôpital c’était un peu radical!!! C’est fou l’influence qu’on sur nous certaines personnes qui n’en ont probablement pas conscience du tout!

  3. Bon eu égard à votre « menace » (hihihi) de fermer le blog je commente. Je vous lis très régulièrement et j’attends souvent avec impatience vos nouveaux posts. Je commente rarement et promis je ferais au moins un « j’aime » pour signaler mon passage !
    J’étais sage aussi quand j’étais petite …. si sage … parfois même un objet.
    Bien amicalement
    Nathalie de Nancy

    1. Ma menace 😀 bien que n’en étant pas une était fort sérieuse… J’avais vraiment le sentiment de n’avoir plus que 4 ou 5 lecteurs irréductibles! /D Merci 1000 fois en tous cas de te manifester. Ca fait franchement du bien (surtout quand beaucoup de chose de la vie sont compliquées par ailleurs) de savoir qu’on est lue 🙂
      Bises!

  4. Tu sais que chaque lundi, je m’en demande si je n’en vais pas fermer mon blog tellement il y a peu de réponses à mes questions un dimanche soir? Et puis petit à petit les réponses arrivent, sur mon blog et ailleurs, et je sais aussi que ça prend d’un temps de répondre à toutes ces questions et les gens n’ont plus de temps, on veut tout trop rapidement, et puis je m’en rappelle aussi que j’écris ce blog pour moi d’abord… Mais c’est sûr que les commentaires ça fait très plaisir 🙂 (et je t’en laisse souvent ici, nonmého! 😉)

    1. Oh? Toi aussi? Mais toi tu es presque une star des blogs! Même si l’on écrit avant tout pour se « défouler » les commentaires sont quand même indispensable pour continuer à nous donner envie de « travailler » les sujets, mettre des photos etc… Autrement il suffit d’écrire dans son carnet 😉 en prenant son kawa. Mais c’est plus enrichissant d’être lu, et de le savoir!
      Nous deux nous sommes de filles fidèles 😉 Ca doit faire à peu près l’âge de mon fils qu’on se lit et qu’on se commente!!! 15 ans? ou un peu moins… Je ne saurai dire!! Dingue quand même!!!

  5. Je pense que dans une famille, chaque personnage a une influence sur notre vie future. On a un regard d’enfant. La gentille Tata, le tonton qui crie fort on ne sait pas pourquoi, la mamie qui nous fait les meilleurs goûter du monde, le papi qui nous trimballe sur son tracteur dans ses rangs de vigne gagnés à la sueur de son front, et qui sont, après ses enfants et petits enfants, sa plus grande fierté… chacun à sa manière ou par un parole, un geste, a une influence sur ce que nous sommes aujourd’hui. Un arbre sans racine ne grandit pas, un arbre à qui on coupe les racines meurt.

  6. C’est vrai 🙂 par ce qu’il fait de bien, ou de mal, tout le monde nous influence… Il y a ceux à qui on s’identifie, à qui on v eut ressembler et ceux qui nous marque à vie dans l’autre sens, à qui jamais on ne veut ressembler…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s