Comme un mercredi (les Ă©tats d’esprit du…)

Photo : quai des Chartrons

quai2

Fatigue : un peu à cÎté de la plaque depuis le début des vacances. Du mal à décompresser. Pense au boulot en permanence. Surtout la nuit.

MĂ©tĂ©o  : enfin la pluie, le brouillard du matin, le froid. Je revis avec chaussettes, pulls, gants 🙂 Vive l’automne! A bas l’Ă©tĂ©! Vive l’heure d’hiver!

Sujet de satisfaction de la semaine : le 28 Ă  10h du matin on pouvait voir la bibliothĂšque de rue de Neneuil reconstruite grĂące Ă  tous ET avec la bĂ©nĂ©diction de not’ maire, qui promet qu’une « enquĂȘte interne sera menĂ©e » pour comprendre qui est le con qui avait donnĂ© l’ordre de la dĂ©truire et de jeter les livres. Et toc!

bibli

Coup de gueule : Des gens sans le moindre respect de rien, viennent avec caddie, ou des cabas de course prendre des tas de livres dans la bibliothĂšque du dit Neneuil quand il s’absente… mais What the fuck? Mais… Enfin?! Quoi? Mais? Et voilĂ … Pff… Lamentable.

CinĂ©ma : hier nous avons Ă©tĂ© voir « PremiĂšre annĂ©e », c’Ă©tait la derniĂšre sĂ©ance avant que le film ne soit plus Ă  l’affiche. On a adorĂ© tous les 3. Deux acteurs attachants et convaincants. On Ă©tait Ă  fond dedans. La critique de TĂ©lĂ©truc ici.

PĂŽle Emploi : Ben voilĂ … J’y retourne! J’ai pas de poste lundi prochain, pour la premiĂšre fois depuis janvier… đŸ˜„

quai

Livre : j’avais adorĂ© sans modĂ©ration les deux premiers. J’adore celui-ci avec un GROS bĂ©mol : le placement de produit Ă  chaque page… C’est-Ă -dire de la pub pour tout et n’importe quoi Ă  chaque page 😩 L’histoire quand Ă  elle, et comment elle est racontĂ© me plaisent beaucoup. C’est mon cĂŽtĂ© fleur bleue fĂ©ministe.

51TKZMNb6KL._SX210_.jpg

Penser Ă  : appeler le rectorat… « Rien n’est simple, tout se complique »

El Joven : Nike noires taille 45, jean noir, t-shirt noir, sweat noir, blouson noir, écharpe noir, cheveux longs, blonds, bouclés, barbe : naissante. Grand. Haricot vert.

quai6

quai3

Et hop je me retourne : on est bien sur  les quais 😉

quai4

Bonne soirée à toutes et tous.