les questions de Dr K

Comme chaque semaine, voilĂ  les questions « du dimanche soir » de Dr K. Comme elle, je serais trĂšs heureuse de lire vos rĂ©ponses dans les commentaires ou sur vos blogs (mais donnez le lien vers vos blogs dans les commentaires sinon je risque de ne jamais lire vos rĂ©ponses)! Pas comme elle, je publie le mardi
  Vous pouvez aussi lire les rĂ©ponses de Roseleen.

IMG_20181203_181335.jpg

  • Avez-vous jamais perdu un objet auquel vous teniez Ă©normĂ©ment? Qu’est-ce que c’était? L’avez-vous retrouvĂ©?

Dans les annĂ©es 90 j’ai oubliĂ© chez une amie une veste en daim que j’adorais. Je l’avais achetĂ©e dans une friperie et elle Ă©tait « trĂšs stylĂ©e ». Le lendemain j’ai pris l’avion pour Dublin et ne suis pas revenue avant 6 mois ou un an. En arrivant chez elle Ă  mon retour je lui ai tout de suite demandĂ© ma veste. Elle m’a dit ne l’avoir jamais vue. Il n’y avait aucune possibilitĂ© que cela soit vrai 😩

  • A propos de quoi n’étiez-vous (ou n’ĂȘtes-vous toujours) vraiment pas d’accord avec vos parents?

Avec ma mĂšre j’Ă©tais rarement d’accord sur mes vĂȘtements. Ma mĂšre ne jurait que par Cacharel ou GĂ©rard Darel, j’aimais portĂ© le vieux manteau qu’elle avait portĂ© pour des enterrements dans les annĂ©es 60, ou celui que mon pĂšre avait achetĂ© au Corte Ingles de Madrid en 1950. J’aimais les jeans usĂ©s. Plus tard vers 1993 elle me reprocha vertement de porter un kabig (qui Ă©tait trĂšs Ă  la mode et se trouvait dans toutes les boutiques) : « c’est pas parce que tu sors avec un homme plus jeune que toi que tu dois t’habiller comme une enfant! »… A bon entendeur… 😩

  • Si vous pouviez changer ou crĂ©er une loi dans votre pays, qu’est-ce que ça serait, et pourquoi?

Pas de taxes sur l’Ă©cologie mais des actions : interdiction de couper des arbres et obligation d’en planter. Grosse loi sur l’emballage des « denrĂ©es » de super marchĂ©. Interdiction des sacs papiers qui ont remplacĂ© les sacs plastiques avec un peu trop d’enthousiasme! Je me balade toujours avec 4 ou 5 tote bags dans mon sac et il me parait clair que personne n’a besoin de tous ces sacs en papier qui finissent en rentrant Ă  la maison, comme les anciens sacs en plastique : Ă  la poubelle!

  • Quel est l’un des meilleurs souvenirs que vous avez de vos grands parents?

Les 80 ans de mamie, une fĂȘte Ă©norme digne de la reine d’Angleterre. 21 cousins germains entre 15 et 25 ans trĂšs unis,  rĂ©unis dans  une immense maison de famille, plus les parents etc… Nous nous Ă©tions tous dĂ©guisĂ©s (les jeunes) avec les vieux habits (chics) trouvĂ©s dans les malles… C’Ă©tait gĂ©nial.

IMG_20181203_181359.jpg

  • Que ne pouvez-vous pas rĂ©sister Ă  acheter quand vous en voyez? Qu’est-ce qui vous fait toujours craquer malgrĂ© vos bonnes rĂ©solutions?

Le maquillage. Je me maquille Ă  peine, et j’ai des tonnes de rouges Ă  lĂšvres, de crayons pour les yeux et de fonds de teint dans mon tiroir…

  • Quand vous Ă©tiez Ă  l’école, qui Ă©tait votre prof prĂ©fĂ©rĂ©(e) et pourquoi?

Une de mes profs d’espagnol de lycĂ©e, Mme Merling.  J’Ă©tais une Ă©lĂšve assez nulle en tout…  L’ambiance Ă  la maison Ă©tait, en semaine, particuliĂšrement dĂ©lĂ©tĂšre… Je n’avais aucune motivation. J’Ă©nervais mes profs parce que j’Ă©tais « intelligente », que j’avais vraiment « du potentiel » et que je ne « glandais » rien… En espagnol (et en philo) au contraire je m’Ă©clatais (en philo le prof me mettait des notes comme 15-6 = 9, toujours, Ă  cause de  l’orthographe anarchique). Mme Merling elle, Ă©tait fiĂšre de moi, elle m’encourageait, Ă©tait super heureuse quand je lui disait que je voulais faire le mĂȘme mĂ©tier qu’elle. Je n’ai jamais fait de fautes en espagnol. (Ne me dites pas que l’espagnol ça s’Ă©crit comme ça se prononce, j’ai 1000 contre-exemples Ă  vous donner).