Les p’tits souvenirs de Dr K.

Comme chaque semaine, voilà les questions « du dimanche soir » de Dr K. Comme elle, je serais très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (mais donnez le lien vers vos blogs dans les commentaires sinon je risque de ne jamais lire vos réponses)! Pas comme elle, je publie le lundi…  Vous pouvez aussi lire les réponses de Roseleen.

IMG_20190106_123822.jpg

  • Dans votre famille, qui fait/faisait toujours rire tout le monde?

Je n’ai pas de réponse qui vienne spontanément. Je n’avais pas de tonton-clown ou de cousin hilarant… Je n’ai pas, d’ailleurs, de souvenirs de grosse « poilade » en famille. Je me rappelle des fous rires de ma mère qui partaient toujours sur une bêtise pas sur un blague. Par exemple quand une de ses proches se mettait à être vraiment trop snob en parlant de son amie Mme de Saint-Pouète et de son autre amie Mme de Proute-Proute. Le fou rire de ma mère n’avait pas été très bien pris… C’était un de ses fous rires où on manque de mourir tellement on ne peut plus s’arrêter.

  • Quel(s) film(s) pouvez-vous voir et revoir sans vous en lasser?

« Le Jour de La Marmotte », « Mujeres al borde de un ataque de nervios » et « Le Fabuleux destin d’Amélie Poulin », Walace et Gromit.

  • Si vous alliez créer un culte, quel genre de culte est-ce que ça serait?

Le culte des amateurs des café et de thés (le lieu, pas la boisson). Notre objet de culte serait les boissons chaudes : café, thé, chocolat mais aussi leur variantes : irish coffe, capuccino, grog, café-rhum-crème-fouttée etc… les lieux de cultes : des cafés cosys avec canapés et wifi!

  • Quelle habitude, prise récemment, auriez-vous dû prendre il y très longtemps?

Je sèche.

  • Contre qui étiez-vous fâché.e récemment, et pourquoi?

Je n’aime pas trop l’idée d’être fâchée contre quelqu’un. Pourtant j’étais fâchée contre quelqu’un en novembre (et ça continue de m’énerver). Mais je n’ai pas envie de dire qui et pourquoi. Parce que ça me semble idiot. Parce qu’on me dirait peut-être « Faut pas se fâcher pour ça, ça n’en vaut pas la peine » et ça m’énerverait. Ou alors on me dirait « Quelle conne! » et je penserais : « C’est vraiment con de se mettre la rate au court-bouillon pour une conne »… Bref… je ferais mieux de ne plus être aussi sensible aux avis des autres… (la personne concernée n’est pas au courant).

  • Qui sont vos meilleur.e.s ami.e.s et pourquoi?

Mes meilleurs am.i.e.s, sont des ex-coloc’ de quand j’étais jeune et fringante comme une pouliche courant sur une plage, ou des copai/ines de fac ou d’anciennes collègues, ou d’anciennes collègues très récentes… Parce que c’est souvent là qu’on trouve ses ami.e.s?