Les p’tits souvenirs de Dr K.

Comme j’avais du retard, voici une deuxième mouture cette semaine des questions « du dimanche soir » de Dr K. Comme elle, je serais très heureuse de lire vos réponses dans les commentaires ou sur vos blogs (mais donnez le lien vers vos blogs dans les commentaires sinon je risque de ne jamais lire vos réponses)! Pas comme elle, je publie le lundi…  Vous pouvez aussi lire les réponses de Roseleen.

  • Quelle chanson vous rend nostalgique à chaque fois que vous l’entendez?

C’est plutôt pour la musique et la voix de Tom Waits et la période à laquelle j’écoutais cette K7 que pour les paroles  que je ne  comprenais pas et que j’ai encore du mal à les comprendre. J’imagine une autre histoire…

  • Pour quelle invention récente êtes-vous le plus reconnaissant?

Pour le téléphone fixe. Le téléphone portable connecté sur internet me parait finalement être une malédiction.

  • Si vous pouviez construire la maison de vos rêves, quelle serait sa particularité?

Elle se chaufferait et se rafraichirait sans besoin d’électricité ou de gaz. Elle aurait 4 étages pour avoir une belle vue bien dégagée sur la ville et les toits… Ça serait donc une « maison de ville » ou un « hôtel particulier », avec un grand jardin. En fait, ma maison idéale serait tout à fait comme l’ancienne bibliothèque municipale de LR (un hôtel particulier donc). J’y ai passé tant de douces après-midi quand j’étais enfant…  Ma maison idéale est donc une bibliothèque calme, bien chauffée, feutrée… La pluie et le vent rugissent dehors, les arbres ploient, mais dedans tout est zen et bien rangé.

img_20181221_164201

  • Pensez-vous que les enfants nés aujourd’hui auront une vie meilleure ou pire que la nôtre?

Je pense que leur vie est déjà bien moins guillerette que la notre, ou tout au moins, de la mienne : à 15 ans (l’age de mon fils) je n’avais aucune inquiétude quant à l’avenir. Je n’avais peur ni des terroristes qui peuvent surgir aujourd’hui à n’importe quel moment dans une promenade (comme en atteste les énormes blocs de béton qui festonnent les rues de la ville), ni du changement climatique qui risque de rendre leur vie très difficiles dans pas si longtemps. Je n’imaginais même pas dans le pire de mes cauchemars que les orangs-outans puissent disparaître pour que des enfants goulus et obèses mangent du Nutella ou toutes autres mal-bouffes. Comment aurais-je pu imaginer que pratiquement tous les magnifiques animaux sauvages de la planète disparaitraient un à un… Que les peuples seraient forcés  à la migration et mourraient dans la méditerranée ou ailleurs… A 15 ans je n’imaginais pas qu’un jour « manger » serait un problème. Qu’on deviendrait végan pour essayer de sauver notre vie sur cette planète… Que les océans se videraient de tous ces poissons innombrables et libres, que des cons ré-autoriserait la chasse à la glu « pour certains oiseaux », que les hirondelles auraient disparues des villes, que les japonais n’en aurait rien à foutre de participer à l’extinction des baleines, que les US seraient dirigées par un trou-de-balle. Que la banquise fondrait. Je n’imaginais pas qu’avec toutes des études universitaires on puisse être traité comme de la merde par « l’état »… Je pense que leur vie et « leurs perspectives d’avenir » est véritablement horriblement déprimante.  (Ne me remerciez pas pour ce moment de pur optimisme.) Je n’imaginais pas qu’on ne puisse plus passer chez quelqu’un sans prévoir le coup à l’avance par texto. Je n’imaginais pas la gastro-entérite. Je passais beaucoup de temps à faire du vélo dans les parcs et les petits espagnols jouaient dans la rue jusqu’à 11h du soir, tandis que maintenant tous les jeunes (et moins jeunes) sont accrochés à leur smartphones comme à des bouées de sauvetage dans un grand naufrage… (Ok j’arrête). fallait pas me demander.

img_20190105_094613_hdr

  • Quels sont les trucs les plus chers que vous ayez jamais achetés?

Je n’achète pas de trucs chers de manière générale. J’ai toujours ma première voiture et je l’ai acheté d’occasion (j’ai le permis depuis 9 ans). L’appart ça ne compte pas? Si ça compte, il n’était pas « cher » pour le prix du marché car dans un état assez misérable, le pauvre, il va mieux. Et puis on ne peut pas dire que nous l’avons « acheté » puisqu’il n’est pas fini d’être payé.

  • Quelles sont vos résolutions du nouvel an?

Ne pas en faire.