Enfin, enfin, enfin : les vacances d’été!

Autrement appelées « grandes vacances » !

Hier c’était le pot de fin d’année au lycée. Une page se tourne. J’ai eu beaucoup de gentils mots des profs et de la « vie sco ». Deux surveillantes m’ont dit combien elles avaient vraiment apprécié bosser avec moi et comme c’était réciproque, c’était presque émouvant :-). Ça faisait du bien. Par ailleurs, l’une est sophrologue et je lui ai demandé sa carte (à suivre). L’année s »Ã©tant terminée de manière assez stressante : gestion par moi des livres sco’ pour l’an prochain + réforme des programmes = autant de nouveaux manuels que d’emmerdements + un chef d’établissement sur les dents…(alors que je terminais vendredi à 11h, j’ai rapporté le taf chez moi et fini à minuit 30… Et maintenant qu’on ne m’en parle plus!!!) J’ai beaucoup aimé cette année : super équipe de profs, ambiance très chaleureuse, élèves attachants et sympas… MAIS il était temps que je sois en vacances! Probablement plus à cause la chaleur que de l’ambiance au lycée 😦 C’est fort regrettable mais j’ai un vrai problème physique avec la chaleur :’-( j’ai du mal à fonctionner normalement quand il fait chaud. Toujours l’impression d’être sous l’emprise d’un « coup de chaud ». Quand tout le monde s’exclame « Enfin le beau temps! », moi je pense « Et zut, moi je ruisselle comme si j’étais en train de crapahuter dans les montagnes du pays le plus chaud de la planète! »

J’ai rencontré des gens très chouettes et je regrette de ne pas avoir eu l’occasion de faire un mini discours pour le leur dire. Mais on a eu déjà deux heures de discours avant de pouvoir touché au punch, donc cela suffisait. Le directeur quelques jours avant mon départ ma remis mon « rapport de suppléance » qui était parfait. Dommage qu’il est oublié de faire une part dans son discours aux suppléants sur le départ… Ça se fait toujours… Certains profs m’ont fait part de leur indignation au sujet de cet « oubli ». Tous les suppléants avaient été oubliés… Bah pas grave, j’aurais pas trop aimé de toutes façons écouter ses hypocrisies… Il a été dithyrambique au sujet de personnes quittant l’établissement avec qui il a notoirement eu de gros clash… Les « anciens » murmuraient « Non mais quel hypocrite » ;D En fait il est assez difficile de savoir ce que l’homme pense véritablement car il fait toujours le même visage :

tenor

Quand je lui dit « Pardon? » Il répète plus fort en articulant exagérément 😦 Flippant.

Maintenant c’est les vacances, je vais pouvoir reprendre une vie normal : café en ville, ciné à L’Utopia, balades et photos, bavardages avec de nouvelles copine en sirotant un citron pressé. Restau japonais avec El Joven (Que je devrais plutôt appeler : El barbudo*!)

IMG_20190628_113343

Je vais essayer de prendre du temps pour faire ce qui m’importe vraiment (essayer de me lever tôt aussi pour faire tout ça!!

Et vous comment ça va?

*le barbu