Les questions du Dr KĂą

Comme chaque semaine (pas vraiment en ce qui me concerne), voici voilĂ  les questions du dimanche (le mercredi) soir de Dr KĂą (Vous pouvez y rĂ©pondre aussi dans les commentaires oĂč chez vous, ça me fera plaisir de vous lire 🙂 )

IMG_20190818_101018Ces scooters sont Ă  tous les coins de rues Ă  Bx depuis notre retour de vacances. Chez vous aussi?

  • Cette semaine, qu’avez-vous fait de bon pour votre santĂ©?

J’ai bien peur de n’avoir rien fait de bien!! Rien de mal non plus… Quoi que si : je n’ai pas beaucoup bougĂ©, ce qui est mauvais pour ma santĂ©… En revanche j’ai fait du bien Ă  mon intellect car j’ai beaucoup lu, en espagnol, un roman anglais du 18Ăšme siĂšcle, que  je n’aimais pas lire en français. Je vais essayer de faire du vĂ©lo (elliptique) tout Ă  l’heure.

  • Qu’aimeriez vous pouvoir dire Ă  quelqu’un (un patron, un voisin, un membre de votre famille, etc.) que vous n’avez jamais osĂ© dire?

C’est curieux, je pensais que ça serait facile de rĂ©pondre Ă  ça. (Va te faire t’es un connard, avec un grand C!) Et finalement je n’arrive pas Ă  trouver! Alors je vais me contenter de dire « Que j’aurais bien aimĂ© dire Ă  la secrĂ©taire qui a oubliĂ© de valider par un clic le fait que je bossais en fĂ©vrier dernier  au lycĂ©e St Machin » qu’au lieu de m’expliquer ce qui s’Ă©tait passĂ© : « On est tout le temps dĂ©rangĂ© quand on travail et voilĂ  ce qui se passe : on oublie le clic de validation! », j’aurais apprĂ©ciĂ© qu’elle se confonde en excuses… Parce qu’ĂȘtre payĂ© fin mars pour fĂ©vrier et mars, j’ai pas trouvĂ© ça drĂŽle ou anecdotique. J’aurais aimĂ© lui dire « Tu pourrais au moins t’excuser!!! » et je ne l’ai pas fait… Pour rester en bon termes…IMG_20190818_105440Jolie tasse chinĂ©e 1€ au puces dimanches. CassĂ©es par El Marido avant que j’ai pu la sortir de mon sac. Au moins je l’ai en photo 😉 Éventail chinĂ© Ă©galement 🙂

  • Racontez-moi votre premier (ou un de vos premiers) rendez-vous galant.

Je pense ne jamais avoir eu ce qu’on peut appeler un « rendez-vous galant ». Je n’ai pas l’impression que cela soit trĂšs français ou… espagnol… ou europĂ©en?  Si? Bon la derniĂšre fois que j’ai eu un rdv « galant », c’Ă©tait avec mon mari avant qu’on ne s’avoue ĂȘtre intĂ©ressĂ©s l’un par l’autre. C’Ă©tait  chouette. Mais le premier? Quand j’Ă©tais ado : on se voyait et puis c’est tout. Quand j’Ă©tais ado la vie Ă©tait suffisamment simple (sans internet et les putains de « smart » phone) pour se voir sans rdv.

  • Qu’est-ce que vous aimez manger (aliments, combinaison d’aliments, etc.) que la plupart des gens n’aiment pas?

J’aime manger des huitres trĂšs laiteuses avec du pain et du beurre demi sel et des tripes Ă  la tomate. Pas en mĂȘme temps. J’aime aussi mangĂ© du museau de porc et de la langue de bƓuf.

IMG_20190806_125647.jpgChorizos, patates frites et Ɠufs. Teruel, Espagne. Il manque une tomate et une feuille de salade, non?

  • Est-ce que vous avez dĂ©jĂ  failli mourir un jour, ou eu trĂšs peur de mourir?

J’ai eu l’impression de mourir le jour ou j’ai perdu/on m’a enlevĂ© le bĂ©bĂ© que je portais. C’est pas gai, je m’en excuse, mais j’ai eu l’impression de mourir pendant cet interruption non volontaire de grossesse sans anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale et pendant les heures qui suivirent j’avais tellement tellement froid que je mourrais intĂ©rieurement. Les jours qui suivirent, je me sentais mourir Ă  chaque instant, comme si on m’avait arrachĂ© le cƓur Ă  vif, comme si je n’Ă©tais plus rien qu’une poupĂ©e de chiffon. (J’aurais du/pu/voulu zappĂ© cette question. la mort n’est pas un sujet « sympathique ») Ça plombe. Cependant certaine choses doivent parfois « sortir ».

  • Qu’est-ce que vos parents faisaient et que vous avez aimĂ©/apprĂ©ciĂ© dans votre enfance que vous avez aussi essayĂ© (ou aimeriez essayer) de faire avec vos enfants?

Lire à haute voix, ensemble, des romans. Visiter des musées. Apprécier la beauté de la nature et la respecter. Dessiner.

18 commentaires sur « Les questions du Dr KĂą »

  1. Merci d’avoir rĂ©pondu Ă  mes questions, je suis trĂšs triste pour toi, je ne savais pas du tout que tu avais dĂ» vivre un moment aussi difficile. Je comprends trĂšs bien comme ça a pu ĂȘtre une mort intĂ©rieure pour toi, j’ai toujours Ă©tĂ© incroyablement surprise qu’une mĂšre puisse survivre Ă  la mort d’un enfant! Gros hug 🙂 (et s’il-te-plaĂźt, quand tu m’inviteras chez toi, ne me prĂ©pare ni tripes ni huĂźtres ni langue ;))

    1. C’Ă©tait dĂ©but 2007. J’en ai parlĂ© trĂšs clairement dans un post, noyĂ©s entre plein de posts trĂšs guillerets. Je faisais beaucoup d’allusions assez incomprĂ©hensible Ă  ce qui se passait… J’utilisais beaucoup beaucoup beaucoup la mĂ©thode CouĂ©. Je ne voulais pas que ce qui m’arrive, m’arrive et j’Ă©tais gavĂ©e d’antidĂ©presseur. J’avais l’air d’une fille super rigolote. Étrange.
      http://mahie.over-blog.com/article-5548541.html
      http://mahie.over-blog.com/article-5664277.html

  2. Comme tu dis que ça te fera plaisir de me lire, je m’empresse de rĂ©pondre :

    # Cette semaine, qu’avez-vous fait de bon pour votre santĂ© ?
    J’ai mangĂ© des bonnes choses mais pas trop, je me suis lavĂ©, j’ai aĂ©rĂ© mon logis, j’ai ri, je me suis caressĂ©, j’ai marchĂ© une fois entre 16 et 17 kilomĂštres, j’en oublie peut-ĂȘtre et la semaine est loin d’ĂȘtre terminĂ©e, je vais marcher une vingtaine de kilomĂštres demain matin dont treize environ avec des gens sympathiques avec qui je vais encore rire, encore manger de bonnes choses, puis re-7 km Ă  pied pour rentrer chez moi, encore me laver


    # Qu’aimeriez vous pouvoir dire Ă  quelqu’un (un patron, un voisin, un membre de votre famille, etc.) que vous n’avez jamais osĂ© dire ?
    Je t’aime.

    # Racontez-moi votre premier (ou un de vos premiers) rendez-vous galant.
    Je n’ai pas pensĂ© que c’était un rendez-vous galant mais Ă  la fin j’ai accompagnĂ© la charmante Ă  la gare routiĂšre et lĂ  elle m’a embrassĂ© sur la bouche (c’était la premiĂšre fois) et elle s’est « sauvĂ©e » dans son car en me laissant surpris, trĂšs agrĂ©ablement surpris.

    # Qu’est-ce que vous aimez manger (aliments, combinaison d’aliments, etc.) que la plupart des gens n’aiment pas ?
    Je ne sais pas ce que la plupart des gens n’aiment pas. Des tripes ? Du cheval ? De la chùvre ?

    # Est-ce que vous avez déjà failli mourir un jour, ou eu trÚs peur de mourir ?
    Oui cependant je n’ai pas pu avoir trĂšs peur : j’étais inconscient.

    # Qu’est-ce que vos parents faisaient et que vous avez aimĂ©/apprĂ©ciĂ© dans votre enfance que vous avez aussi essayĂ© (ou aimeriez essayer) de faire avec vos enfants ?
    J’aimais beaucoup quand ma mĂšre me passait de la pommade sur la poitrine le soir avant de dormir mais j’ai un doute sur le rĂ©el bienfait sur la santé  Sinon, avec les deux parents en mĂȘme temps, je crois que j’aimais pendant les vacances d’étĂ© jouer au Mille Bornes ou au Nain Jaune mais aimerais-je y rejouer ? Je ne ferai pas d’enfants pour te rĂ©pondre (ni pour une autre dĂ©raison).

    1. Étrangement quand on a un petit et que la fait trÚÚÚÚÚs longtemps qu’on a pas jouĂ© au nain jaune : on adore y jouer avec lui 😀 J’ai fait aussi beaucoup de partir de 1000 bornes avec El Hijito ;-Ă 

  3. À propos des scooters, non je n’en ai pas vu chez moi, pas mĂȘme Ă  Brive-la-Gaillarde, peut-ĂȘtre parce que j’ai la chance d’habiter un dĂ©partement en retard sur les modes, et peut-ĂȘtre mĂȘme que toutes les modes ne viennent pas jusqu’ici.

    1. C’est une question de mode, c’est vrai mais lĂ  c’est surtout un business. Ces scooters appartiennent Ă  une sociĂ©tĂ© qui les parsĂšme dans la ville oĂč ils sont « en libre accĂšs » contre carte bancaire… Comme les trottinettes etc.

  4. J’aime beaucoup vos photos de Bordeaux, les autres aussi d’ailleurs, je cherche toujours oĂč elles ont Ă©tĂ© prises, je suis pas trĂšs douĂ©e mais ça m’amuse.
    Vous avez pensĂ© mourir pendant et aprĂšs cette interruption non volontaire de grossesse sans anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale. C’est pas gai comme vous le dites, il n’empĂȘche que c’est ce que vous avez vĂ©cu et parfois ça peut faire du bien de parler (par Ă©crit) de ce qui nous est arrivĂ©.
    La tasse est -Ă©tait- trĂšs jolie, l’Ă©ventail aussi.
    Et j’aimerais que les gens qui font des erreurs -on en fait tous- prĂ©sentent des excuses Ă  ceux qui sont pĂ©nalisĂ©s. Ils ont beau avoir des raisons -ĂȘtre souvent dĂ©rangĂ©s…- la politesse, la prise en compte des lĂ©sĂ©s, l’empathie font toujours du bien.

    1. Merci c’est gentil. C’est vrai que je pourrais ajouter oĂč elles ont Ă©tĂ© prises! lol.
      Bon les deux premiĂšres c’est Ă  Saint Michel 🙂 Mais je crois que cela se voit 😉
      Merci de commenter 🙂 Ca fait plaisir.

  5. Coucou ! Je me décide, enfin, à poster un commentaire dans ton blog.
    J’adore ta façon d’insĂ©rer des mots espagnols dans tes articles (El Joven, El Marido…°.), j’aime aussi beaucoup tes photos.
    Alors par chez moi, je n’ai pas remarquĂ© le retour en force des scooters; mais, je ne suis pas beaucoup allĂ©e me balader en ville depuis mon retour de congĂ©s.
    Pour ma santĂ©, je n’ai rien fait puisque je n’ai pas bougĂ©. D’ailleurs, il va falloir que je songe Ă  me remettre au sport ou du mois Ă  une activitĂ© physique rĂ©guliĂšre.
    Ce que j’aime manger: tous les fruits, exceptĂ© les pommes crues et les oranges; les haricots verts, les tomates; tous les fromages. Ton plat (chorizo, Ɠufs frits, frites, je dĂ©teste car trop gras).
    Oui, j’ai eu peur de mourir (AVC Ă  40 ans).
    Ce que j’aimerais dire Ă  quelqu’un… Je ne vois pas… En gĂ©nĂ©ral, je suis trop directe, peu politiquement correct dans mes remarques.
    Avec mes parents, j’adorai les balades du dimanche, aller en pique-nique.., jouer au petit cheveux ou plus prĂ©cisĂ©ment  » al parchis » .
    A bientĂŽt pour la suite.

    1. Bonjour Chutney 🙂
      merci de te dĂ©cider, j’aime beaucoup Ă©changer avec mes lectrices.
      J’ai mal tournĂ© ma question sur les scooters. les scooters que l’on voit Ă  Bx sont mis aux coins des rues par une sociĂ©tĂ©s et sont « en libre accĂšs » payant. je me demandais dans combien de villes ils pouvaient ĂȘtre prĂ©sent.
      https://objectifaquitaine.latribune.fr/business/2018-01-16/les-scooters-electriques-en-libre-service-de-yugo-arrivent-a-bordeaux-764887.html
      J’aimerais dĂ©tester le gras 😀 mais malheureusement j’adore đŸ˜„ Mais je ne devrais pas… Et en temps normal j’Ă©vite.
      Un AVC Ă  40 piges 😩 Wao… 😩
      Parchis? Serias tu un poco española?

      1. Clair que si ! Je suis nĂ©e Ă  Barcelone, je suis venue en France Ă  l’Ăąge de 18 mois. J’ai toujours parlĂ© l’espa6avec mes parents. J’aime beaucoup aller en Espagne au moins une fois par an.
        Bon aprĂšs-midi.

  6. Oh quelle douloureuse expĂ©rience, Mahie…
    Pas vu de scooters mais des troupeaux de troupeaux de trotinettes jetĂ©s Ă  vau l’eau dans les villes. Sympa pour les gens en fauteuil roulant.
    La rage pour la tasse ! Elle Ă©tait superbe !
    Bizz !

    1. C’est la vie, il parait…
      C’est le mĂȘme principe que les trottinettes, ce sont des scooters en libre service.
      Oui la tasse Ă©tait super mignonne 😀 c’est con qu’elle se casse aprĂšs tant d’annĂ©es, alors qu’elle allait reprendre du service!
      Bises!

  7. Yo responderé en español (es lo que extraño hacer: escribir en mi idioma natal).
    1) Esta semana decidí enfrentar las frases malvadas con frases agradables, soy cajera y es difícil a veces guardar calma, ha funcionado, el porcentaje de mala onda ha disminuído; y con esto mi segunda respuesta

    2) A veces me gustarĂ­a decirles: « ÂżSolo por comprar dos melones piensa que tiene derecho a humillar mi trabajo, ser mal educado y abusar de su poder de cliente para aguantarle tanta pendejada?
    3) Mi primer cita galante fue a la adolescencia y nada trascendental pero la que recuerdo mĂĄs fue con mi esposo, tenĂ­amos 27/30, sacĂł de la mochila quesos, vino, salchichas, patĂ© y muchas cositas de su « tierra » para compartirla conmigo, sentados en un balcĂłn mirando las montañas en Cusco.
    4) En PerĂș desayunamos pan con palta (aguacate), pan con cerdo frito sopas, tamales o cosas saladas y es algo raro aquĂ­.
    5) La muerte también me ha tocado como a usted, tres pérdidas dolorosas que me dejaron completamente vacía. Por otro lado, en la época del terrorismo en mi país y siendo estudiante, una bomba estalló bajo el cuerpo de un vecino y de pronto sus restos llovían en mi patio, o la vez que hubo un tiroteo en la calle y las balas atravezaron el bus que me conducía de regreso a casa. Nada alegre pero hizo de mi alguien que no se queja fåcilmente por cualquier tontería.
    6) Mis padres trabajaban todo el dĂ­a y ademĂĄs no se entendĂ­an bien, sus discusiones y mi soledad me ayudaron a comprender que mi prioridad serĂ­an mis hijos y la armonĂ­a familiar. La vida en la ciudad frĂ­a y hostil de mi niñez son hoy un contraste a mi caluroso hogar en un pintorezco pueblo rural, con mi amado esposo, quien continĂșa sorprendiĂ©ndome con sus « picnics francĂ©s ».
    Me ha gustado compartir y responder a las preguntas « K », le deseo que tenga un maravilloso domingo. Muchas bendiciones.

    1. Me ha encantado leerte, y en castellano : tanto mejor!
      « sentados en un balcĂłn mirando las montañas en Cusco. » que suerte! bueno, para ti sera normal, para mi es un sueño! Nunca estuve en Hispano AmĂ©rica.
      Tu experiencia de la muerte, con el vecino, es algo inimaginable para una francesita como yo 😩 QuĂ© fuerte!
      Te deseo muchos picnics! Los picnics españoles son muy buenos tambiĂ©n : pan con tomate y cebolla, tortilla fria, melocotones…
      Que tengas una buena semana 🙂
      espero que volverás a comentar aqui en castellano 🙂

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s