Le zĂ©ro dĂ©chet (ou presque!), c’est pas compliquĂ© (ou presque!)

Allez hop, je me lance pour l’article « Le zĂ©ro dĂ©chet c’est pas compliquĂ© » de la semaine! Oui,enfin, le 1er ! Ça fait longtemps que je voulais le faire, alors c’est parti!

Je sais pas si vous avez regardĂ© Cash Investigation cette semaine? Je parie que la plupart d’entre vous va me dire dire « Non », parce qu’il semble qu’aucun de mes amis ne regarde jamais la tĂ©lĂ©. Bref, si vous avez regardĂ© la tv, vous aurez vu comme moi le Cash Investigation sur le plastique : comment vivre sans et  son « recyclage » en Malaisie 😩 Affligeant. Le reportage de « cash » n’est peut-ĂȘtre pas encore en ligne. En revanche vous pouvez regarder ce petit reportage (n’oubliez pas de zapper la pub 😉 qui parle du mĂȘme sujet.

Un truc dont je suis super heureuse c’est que le gros boum des couches lavables (pour bĂ©bĂ©) ait eu lieu juste au moment ou El Joven (Ă  cet Ă©poque c’Ă©tait El Bebe) n’en avais plus besoin. J’aurais me sentir totalement obligĂ©e d’y passer, car j’avais Ă©tĂ© vraiment horrifiĂ©e  de remplir des poches poubelles de putains de couches jusqu’Ă  ce que le petit soit « propre ». J’imaginais une dĂ©charge constituĂ©es de millions de couches et j’Ă©tais complĂštement effarĂ©es. Mais revenons Ă  nos moutons : que fais-je dĂ©jĂ  et que puis-je faire pour rĂ©duire  les montagnes de dĂ©chets que ma ville doit traiter chaque jour?

Bon, qu’est-ce que je fais dĂ©jĂ ?

Depuis des annĂ©es je refuse toutes les poches/sacs en papier ou en plastique que l’ont veut si gracieusement me refourguer quand j’achĂšte quelque chose : j’ai toujours sur moi deux ou 3 tote-bags (sac fourre-tout) et Ă  l’intĂ©rieur environ 4 poches/sacs en tissus trĂšs fin pour les fruits par exemple. Si je vais faire le marchĂ©, j’emporte en plus des poches/sacs en papier que je prends les fois oĂč j’ai pas prĂ©vu de faire des courses ou oubliĂ© de prendre mes sacs en tissus. Bon du coup je n’ai pas de sac Ă  main : juste un tote, avec d’autres tote dedans et mon bazar.

tote.jpg

Je n’achĂšte pas de bouteilles d’eau. J’ai une gourde en alu que je trouve un peu lourde pour quand je sors, alors je ne la prends pas aussi souvent que je voudrais, mais au taf c’est pratique : je la remplie au robinet, ou je demande Ă  un Ă©lĂšve de le faire pour moi, parce que je suis pas entiĂšrement libre de sortir quand je veux.

Je n’ai pas achetĂ© de bouteilles de shampooing ou de gel douche ou de savon liquide depuis un an ou deux. J’achĂšte du shampoing solide, en forme de savon et des savons le plus naturels possible. Pour Thib je prends du shampoing/gel pour le corps dans une bouteille (plastique) que je recharge depuis plus d’un an Ă  une « fontaine ». J’achĂšte en vrac le plus d’aliments possible : riz, sucre, farine, raisins secs, lentilles etc. J’achĂšte le minimum de produits mĂ©nager. Quasiment pas. Par exemple je nettoie les vitres avec du vinaigre et un torchon. J’ai encore du produit vaisselle, mais je ne vais pas en racheter, le savon de Marseille sur l’Ă©ponge fait l’affaire une fois sur deux, donc il peut le faire tout le temps. Pour la plaque Ă  induction, pareil : savon de Marseille.

savon

C’est bien joli tout ça, mais qu’est-ce que je ne fais pas? Qu’est-ce que je continue Ă  faire et que je ne veux plus faire?

Alors y’a un truc qui me chagrine ce sont les boites Ă  pizza. Chaque semaine on mange de dĂ©licieuses pizza achetĂ©es chez notre pizzaiolo prĂ©fĂ©rĂ©, qui fait lui mĂȘme sa pĂąte et fait des pizzas avec des tomates fraiches, etc. Un dĂ©lice. Mais Ă  chaque fois : 3 cartons Ă  pizz’ dans la poubelle Ă  recyclage 😩 A PĂŽ (oĂč j’habitais avant, je rapportais les boites, d’une fois sur l’autre pour ne pas les gaspiller). Ici les pizzas sont dĂ©jĂ  dans les boites quand on passe les chercher. Faut que j’en parle avec lui. Comment s’organiser pour arrĂȘter cet Ă©norme gaspillage de boites en cartons?

Les pots de yaourt : Ă  moi seule je mange deux yaourt par jour. Nature. Deux pots en plastoc/jour minimum dans la poubelle, El Joven aussi en mange aux myrtilles ou au fraises et El Marido aussi… La solution serait de se remettre, encore une fois, Ă  faire nos propre yaourt! La yaourtiĂšre est dans le placard! Y’a plus qu’Ă ! Ca me saoule rien que d’y penser.

Yaourt-maison.jpg

Pour le lait? Ça fait un bail que je prends les tĂ©tra-packs (qui contiennent aussi du plastoc) plutĂŽt que les sales bouteilles en plastique, mais bon… Faut bien un emballage autour du lait? Bouteilles en verre? Je ne sais pas s’il y en a, pas l’impression.A voir.

J’aimerais aussi  me passer des rĂ©cipients en plastique des sushis… Des nouilles du vietnamien… La solution ? Passer avant pour donner son contenant en verre. Du coup ça Ă©limine l’achat de derniĂšre minute. Chercher une solution.

Le dĂ©o. J’utilise un dĂ©o industriel. Celui le moins chimique, avec le moins de plastique autour. Mais c’est quand mĂȘme trop. Pas de dĂ©o du tout : ça le fait pas. J’ai essayĂ© un dĂ©o bio compact dans une petite boite : la rĂ©action chimique est pas terrible : ça pu beaucoup plus que mon odeur naturel. Trouver une autre marque ou fabriquer le mien? Écrire Ă  l’entreprise pour qu’il fasse un emballage en carton recyclĂ© autour de mon dĂ©o?

Et vous? Vous en ĂȘtes oĂč? On partage nos expĂ©riences?

Bonne soirée et bonne fin de weekend!